1
min

Mélissa Houtres chez les hommes préhistoriques

7 lectures

1

Mélissa Houtres chez les hommes préhistoriques

  Salut, moi c'est Mélissa, j'ai 10 ans. J'adore les livres, " les petits secrets de filles rebelles ", mais surtout ma famille et mes amis.
  Je passe 5 heures minimum chaque jour à lire. C'est pour cela, que, dans ma chambre il me reste plein de place. Je n'ai aucun jeu. Même le Père Noël le sait.
  J'ai  une petite sœur. Elle a un an de moins que moi et c'est bien car quand je reçois des jeux, je les lui donne.
  Aujourd'hui, il s'est passé quelque chose d'exceptionnel. J'étais en train de lire un livre sur le hommes préhistoriques, quand, soudain, j'ai entendu un bourdonnement qui en sortait. J'ai tourné une page et je me suis retrouvée au milieu d'hommes préhistoriques.
  Ils devaient être une douzaine. J'ai passé pas mal de temps avec eux. C'est pour ça que je vous écrit tard ou tout simplement que je vous écrit. Je vais vous raconter ce qui s'est passé là bas.
  Je suis arrivée, le livre dans les mains et je ne savais pas où j'étais. C'est seulement quand quand j'ai vu la famille d'hommes préhistoriques que je le suis rendue compte que j'avais fait un voyage dans le temps. J'avais très peur, au début, mais, ensuite, je me suis rendue compte qu'ils étaient très gentils. Ils me prenaient pour leur proche. Je leur ai expliqué comment fabriquer du feu avec deux silex, et plein d'autres choses, mais c'était très difficile car on ne parlait pas pareil. Je ne comprenait pas ce qu'ils me disaient, donc on parlait avec des signes. On ne mit pas longtemps à établir une langue. Pour le repas par contre, je n'aimais pas, j'ai donc tout recraché et je leur ai expliqué que je ne mangeais pas de ça. Quand j'en ai eu marre de discuter avec des personnes que je ne connaissais, je décida de rentrer. Je leur expliqua, puis pris mon livre, l'ouvrit et je retrouva dans ma chambre.
  J'entendais mes parents qui criaient et la police qui essayait de les calmer. Je les retrouva donc et leur explique tout. La police n'en croyait pas un mot, mais mes parents, si.
  Je retourna dans ma chambre pour voir ce qui pouvait clocher dans le livre. Je le lu jusqu'à la fin, et, comme par hasard, l'héroïne avait vécu la même aventure que moi, mais dans le sens inverse.

Vendredi 22 février 21h34
Mélissa Houtres
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

L’aube se lève sur une nouvelle journée de bataille. Je passe mon arsenal en revue pour apaiser ma tension croissante. Quel métier ! Ce n’était pas ma guerre, je leur avais dit : les ...