Martin + Marie

il y a
4 min
80
lectures
62 voix
En compétition
Image de 2020

Thème

Image de Très très court
C'est le premier jour des vacances d'été. Contrairement à ses frères, Martin n'a pas envie de jouer à la console aujourd'hui. Il a d'autres projets. Après avoir avalé son petit déjeuner, il enfourche son VTT et dévale les contreforts du Vercors. Il connaît tous les raccourcis, coupant par le petit canyon et les champs de Noyers. A toute vitesse il traverse ensuite les sous-bois, et il rejoint la route nationale en direction du Royans. Dans le ciel les parapentistes de St Pierre suivent une buse et tournent en cœur dans les thermiques. Le cœur de Martin bat à tout rompre. Il a un rendez-vous, mais il ne sait pas ce qui l'attend...

A l'embranchement des gorges de la Bourne, sur les hauteurs, dans une maison de pierre qu'on confondrait presque avec la montagne sur laquelle elle est étrangement accrochée, Marie l'attend. Elle a un plan. Trois jours plus tôt Martin lui a écrit un mot en cours de Maths lui proposant un rendez-vous. Elle sait qu'il a fait un énorme pas, car Martin est vraiment un garçon timide. Mais Marie n'est pas le genre de fille facile. Elle a décidé de le mettre à l'épreuve.

Lorsque Martin frappe à la porte, Marie enfile ses chaussures de randonnée, puis attrape son sac à dos. Par la fenêtre elle demande à Martin de l'attendre devant le garage. Elle enfourche à son tour le vélo qu'elle vient d'avoir pour son 14e anniversaire. Et les voilà partis. Après 10 minutes de plat, les voilà dévalant les rues de Pont en Royans. Marie n'utilise jamais les freins de son vélo. Sa spécialité c'est de rouler à contre sens et de brûler les feux tricolores. Mais très vite tout cela n'a plus grande importance car elle emmène Martin loin du village et loin de toutes ces règles insensées.

Sans s'arrêter, en suivant un chemin, puis un autre, en traversant un pont, puis en empruntant un sentier, ils arrivent en pleine nature, non loin des gorges du petit Goulet. En ces lieux magnifiques on peut apercevoir le pic St Michel qui surplombe ce territoire préservé constitué d'arbres majestueux. Après avoir passé un énorme rocher couvert de mousse, les adolescents bifurquent et s'enfoncent dans une forêt qui n'a jamais été touchée par l'Homme.

Marie s'arrête. Elle explique à Martin qu'ici ils vont laisser les vélos et continuer à pied. Martin lui fait part de son anxiété, mais Marie le convainc qu'en cachant les vélos derrière le rucher ceux-ci seraient à l'abri. « Personne n'approche ni ne dépasse le panneau ATTENTION ABEILLES » affirme-t-elle. Et au vu de la hauteur des herbes, les vélos une fois allongés deviennent effectivement invisibles.

Marie passe la première, le sentier devient de moins en moins praticable mais rien ne l'arrête, ni les ronces, ni les arbres en travers qui se sont couchés là, inertes, suite à la dernière tempête. Ce lieu, elle l'aime. Cette odeur familière, le son des cigales, et le tumulte du torrent qu'ils commencent tous les deux à entendre... Martin n'est jamais venu ici, il a de la chance, c'est sa première fois.

Marie s'arrête. Elle le regarde dans les yeux et manque de s'y perdre un instant. Puis elle esquisse un sourire et lui prend la main. Après quelques pas Martin voit un énorme lézard vert traverser le sentier. Il est tout excité et pourtant il n'a encore rien vu. Mais c'est surtout l'espace sonore qui se remplit tout à coup ; le son d'une chute d'eau, et pas des moindres... Au milieu de cet espace naturel parmi les lianes, la végétation luxuriante et les petits oiseaux minuscules et rapides, se dessine une immense cascade taillée dans la roche calcaire. En quelques pas les voilà tout en haut de la chute d'eau. Et les yeux de Martin s'écarquillent.

- Marie, c'est tout simplement magique cet endroit !!!
- Bienvenu au paradis !!!

Elle est excitée, fière et heureuse qu' il soit touché par la beauté de ce lieu. Elle sent à nouveau des émotions très forte la submerger. C'est la première fois qu'elle ressent son cœur chauffer de façon aussi intense. Martin est un chouette garçon...

Ils retirent leurs chaussures et marchent dans les galets en s'approchant doucement de la zone où l'eau accélère pour se jeter dans le vide. Martin n'est pas rassuré mais il ne veut pas le montrer.

- L'eau fait 8°C, la chute fait 7m50 et la profondeur en bas est de 2m50. Si tu m'aimes et que tu veux m'embrasser sur la bouche, voici le défi : sauter avec moi tout habillé.

A l'image du grand saut, celui d'embrasser une fille pour la première fois, il doit affronter un sacré obstacle et surmonter sa peur. Tout est magnifique autour d'eux, Martin observe les gouttelettes d'eau projeter des arc en ciels autour de Marie. L'eau est translucide. Mais Marie est indomptable, sauvage. Elle sait ce qu'elle veut. Et il a un peu peur... Il se demande si elle l'aime. Il sait qu'il doit être à la hauteur... C'est le cas de le dire ! 7m50 - deux étages et demi ! - et il faut plier les jambes au contact de l'eau pour ne pas risquer de se faire mal en touchant le fond...

Marie lui ébouriffe les cheveux avec ses mains mouillées et froides. Puis doucement, elle lui fait un bisou en lui frôlant la bouche. Elle lui donne un coup de poing léger en souriant. Et après une inspiration elle saute en poussant un cri énergique. Martin observe la masse d'eau se projeter à des mètres à la ronde, puis la regarde revenir à la surface et nager. Elle lui crie qu'il faut qu'il saute au même endroit, là ou l'eau est la plus profonde.

Martin est amoureux. Depuis des semaines. Il a l'impression de connaître Marie par cœur. Ses cheveux, son rire. Sa bouche... Martin a peur du vide et pourtant il a décidé de foncer. Il s'élance et la seconde qui suit lui semble incroyable. Il flotte dans les airs en pédalant avec les bras. Et puis l'eau froide gifle chacune des cellules de son corps. Il touche le fond, remonte, nage et retrouve Marie pour l'embrasser.

Les vacances commencent bien.
Ce soir, Martin et Marie vont avoir du mal à dormir.

Dans l'action ils ont oublié leurs téléphones dans leurs poches. Pas grave, ils n'en ont plus l'utilité. Ils vont se voir...

En compétition

62 voix

Un petit mot pour l'auteur ? 13 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de De margotin
De margotin · il y a
J'ai aimé.

Je vous invite à découvrir mon nouveau recueil de poèmes en lice au grand prix du manuscrit 2020.
veuillez cliquer sur ce lien http://www.lajourneedumanuscrit.com/Stigmates
Pour lire l'extrait et sur j'aime pour connecter, puis sur j'aime à nouveau si vous voulez le soutenir au grand prix de la journée du manuscrit. Merci beaucoup
Salutations chaleureuses

NB: veuillez connecter Disqus au bas de la page si vous voulez laisser un commentaire.

Image de Anne Estelle DP
Anne Estelle DP · il y a
Une aventure au cœur de la nature indomptable, loin des sentiers battus. C'est le prix à payer pour obtenir les papillons dans le ventre (et dans les herbes folles) :-) Un défi qui fait grandir, qui unit les deux ados dans la vraie vie, loin des écrans :-) Merci pour cette superbe histoire !
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
J'aime - mes 5 voix
Image de Vinvin Vinvin
Vinvin Vinvin · il y a
Ah c'est beau la jeunesse.
Image de Philippe Larue
Philippe Larue · il y a
Image de Adrien Neves
Adrien Neves · il y a
= Cœur :)
Image de Gérard Jacquemin
Gérard Jacquemin · il y a
Superbe! rien d'autre....*****
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
C'est un beau roman ♫♪ c'est une belle histoire ♪♪♫♪ c'est une rom ♫♫♪♪♪♫♫
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau moment de lecture pour le romantisme de cette œuvre bien écrite ! Une invitation à venir vous dépayser dans mon “Dépaysement au Royaume des Animaux” qui est également en compétition pour le Prix Short Paysages – Isère 2020. Merci d’avance !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/depaysement-au-royaume-des-animaux

Image de P. Ka
P. Ka · il y a
Beaucoup de fraîcheur, exactement ce qu'il nous faut en cette saison (période) !