1
min

Marseille - Antananarivo

Image de Maia Acklins

Maia Acklins

83 lectures

15

L'avion décolle et je regarde par le hublot Marseille qui s'éloigne dans le soleil de l'été. C'est incroyable ce moment où l'on quitte le sol. La piste est au bord de l'eau, elle court vers l'horizon, et se jette dans les vagues, dans les bleus infinis de la Méditerranée : à la seconde où les roues quittent le bitume, on vogue au milieu du tout.
L'eau, la terre, l'air, se mêlent en une fraction de seconde, une fraction de rien, une fraction de temps, un arrêt infinitésimal et éphémère de l'aiguille sur le cadran. On peut presque entendre son cœur battre au rythme lent d'une valse d'amertume, on pose les mains sur la fenêtre tandis que nos organes cherchent désespérément à s'agripper au sol – mais que peuvent-ils faire contre le puissance des moteurs que l'on voit tourner, là, devant nous ?
Ils ne font rien, et on regarde avec émerveillement les ailes blanches qui se découpent sur la mer et le bitume. Pendant un temps, on se croit poisson volant hors de l'eau, poisson volant perdu dans cette éternité limitée du sursaut, ces folles nanosecondes où tout se fige tandis que la gravité se bat contre notre impulsion et qu'on voudrait rester indéfiniment dans les airs.
Je vis pour ces moments de flottement, je me nourris de ce sentiment d'invincibilité si vite détruit, ce paradoxe grisant de l'homme entre ciel et terre, entre terre et mer, entre mer et ciel, dans un tout vivifiant qui nous décoiffe dès qu'il nous effleure. La route du ciel est ma maison, je me sens chez moi au milieu des nuages, les procédures de sécurité sont un refrain ancré dans ma mémoire, le rituel du chariot de ravitaillement est mon expérience de Pavlov, et les allées de la classe économie mon terrain de jeu favori.
Je me promène sans heurts quand la nuit se lève et que les hommes se couchent. Je marche sur les accoudoirs pour rejoindre l'allée puis, pieds nus sur la moquette, je glisse sans bruit, sautant par-dessus un oreiller abandonné, pour rejoindre l'arrière de l'appareil (où se situe une issue de secours, veuillez repérer dès maintenant celle qui est la plus proche de vous). C'est mon pays des merveilles, et j'y suis Alice, au milieu des hôtesses, des stewards, et des passagers endormis.
Et quand l'avion atterrit, je regarde par le hublot Antananarivo qui se dessine dans le ciel d'été.

PRIX

Image de 2016

Thèmes

Image de Très très courts
15

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Dizac
Dizac · il y a
J'ai fait le voyage avec vous! Des sensations bien connues , que j'ai maintes fois éprouvées. ..Et que dire de l'air chaud qui vous enveloppe dès les premiers pas sur la passerelle. ..ce serait un autre texte, et le votre est juste parfait. ..
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci ! Et oui, ce serait un autre texte à écrire, ce moment où l'on est sur la passerelle (enfin !).
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Très joli texte, poétique à souhait . J'ai retrouvé mes impressions de voyage, sauf que j'ai pris l'avion la première fois à 50 ans, alors marcher en équilibre sur les accoudoirs ....
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Effectivement, marcher en équilibre sur les accoudoirs, c'est plus mon truc à moi ! Mais je suis contente si ça vous rappelle bien vos impressions de voyage...
·
Image de Pradoline
Pradoline · il y a
Un bel envol servi par une jolie plume... Comme Elena, j'ai pensé à un insecte ou un petit animal qui nous donnait à voir tout ce qui se passe à l'intérieur de l'avion, mais non, c'est la petite fée Insulae ! Bravo.
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci beaucoup Pradoline ! :)
·
Image de Pascal
Pascal · il y a
Belle envolée, très bien écrite. On a envie de prendre l'avion. Mon vote.
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merci beaucoup ! :)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Superbe récit bien agréable à lire! Bravo! Mon vote!
Mes deux œuvres, BAL POPULAIRE et ÉTÉ EN FLAMMES , sont en lice
pour le Grand Prix Été 2016. Je vous invite à venir les soutenir si le cœur
vous en dit, merci! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/bal-populaire
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Je vais y jeter un coup d'œil ce soir :)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci beaucoup, Insulae! Et bonne continuation!
·
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
Belle évasion, joliment évoquée, tous à l'aéroport !!!
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Merciii :D
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Joli TTC poétique... à faire lire à tous ceux qui ont le mal de l'air... ;-)
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Haha, si ça peut aider les gens à prendre l'avion, je suis prête à le parachuter ce texte ! :) Merci !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Faut le proposer aux compagnies aériennes ;-)
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Je suis sûre que ça peut se monnayer ;)
·
Image de Envoldemots
Envoldemots · il y a
Quelques minutes très plaisantes à dévorer tes lignes. Bravo!
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Ravie d'avoir embelli ta pause déjeuner (je suppose ^^) :)
·
Image de Siolka
Siolka · il y a
Très joli texte, super bien écrit, qui retrace parfaitement l'ambiance de l'avion je trouve... Et qui donne envie de voyager :)
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Si sur le thème de la route, je donne envie de partir... Merci beaucoup ! :)
·
Image de Oceane Caraes
Oceane Caraes · il y a
Jolie texte! Et même si je n'aime pas trop l'avion, tu m'a donné envie de m'envoler à nouveau! Et si ça te dit mon TTC n'attend que toi: http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/mon-bout-du-ciel !
·
Image de Maia Acklins
Maia Acklins · il y a
Tant mieux si ça t'a donné envie de t'envoler, c'est le but ! :) Et j'y vole à tire-d'aile ;)
·