Marie

il y a
2 min
5
lectures
0

Je suis né à Saint-Etienne en 1953, je souffre depuis mon enfance de bibliophagie, maladie que je soigne avec de la lecture matin, midi et soir. La bibliothèque associative dont je suis un des  [+]

Marie fait des études pour être puéricultrice, elle se sent à sa place au milieu des enfants, elle a la patience et la douceur nécessaires. Elle ne se maquille jamais, elle est cent pour cent naturelle comme elle l’affirme dans un grand sourire. Elle n’a pas besoin d’artifice pour être belle, elle a un charme fou.
Et Denis est charmé ! Marie et Denis se voient régulièrement, ils commencent à parler d’un avenir commun. Ils apprennent à se connaître, et leurs corps aussi apprennent à se reconnaître, c’est elle qui a pris toutes les initiatives, le premier baiser, les premières caresses, il se laisse guider par ses mains.

Être parents à 20 ans, ce n’était pas prévu. Mais Marie et Denis assument. Heureusement, sa licence en poche, Denis trouve sans peine un poste au guichet d’une banque, la France ne connait pas encore le chômage de masse. Marie va pouvoir mettre en pratique tout ce qu’elle a appris pendant ses cours et ses stages, en plus avec son bébé.

Au fur à mesure des promotions, Denis et Marie parcourent le pays, Clamart, puis Is- sur –Tille en Côte d’Or ; ensuite, ils habitent Le Bouscat dans la banlieue bordelaise, puis changement de banque, un poste de second d‘agence à Auray, puis enfin chef d’agence à Keravan. Comme les marins qui ont une femme dans chaque port, ils ont un nouvel enfant dans chaque ville. Anaïs est Parisienne, Coline Bourguignonne, Édeline bordelaise, Rachel Bretonne tout comme, Dylan, le petit dernier, né il y a trois ans à l’hôpital de Vannes. Denis est heureux avec ses cinq femmes, d’autant plus que maintenant Dylan a rétabli un peu l’équilibre.

Marie ne travaille pas où plutôt elle ne fait que ça, cinq enfants à la maison, c’est plus qu’un travail à plein temps. Mais elle ne se plaint jamais, tellement elle est heureuse avec sa tribu. Elle n’arrête pas une minute, la cuisine, les lessives, les devoirs, emmener l’une au badminton le mercredi après-midi, l’autre à la danse, rendre les livres à la bibliothèque, rechercher Édeline qui est à un anniversaire. Conduire en urgence à l’hôpital Rachel, qui est mal retombée à la gym, pour faire une radio de sa cheville, heureusement Dylan suit le mouvement sans rien dire, quel heureux caractère. Denis revoit Marie le jour de la rentrée scolaire avec une montagne de livres à couvrir devant elle, et toujours son sourire.

Écouter, deviner, consoler, rassurer, guider, Marie est la maman dont chaque enfant rêve, présente si nécessaire, discrète quand il le faut. Elle s’investit dans les activités de ses enfants, elle est toujours partante pour les accompagner dans les sorties scolaires. On ne sait pas où elle trouve le temps, ou plutôt si, elle consacre vingt-quatre heures sur vingt-quatre à sa famille, même pendant son sommeil elle continue de résoudre des problèmes.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !