Mardi 1er Mars - Paragraphe 2

il y a
1 min
21
lectures
3

Je viens de me lancer un défi! écrire une histoire en feuilletons sans scénario initial. 300 mots par jour pendant 10 jours. Thème: Une dystopie dans une société sous haute surveillance  [+]

En restant ainsi immobile toute seule au milieu de la salle, elle a dû attirer l'attention de la sécurité car deux gardes s'approchent d'elle. Ils lui demandent si elle attend quelqu'un. En voyant son regard hébété fixé sur l'écran, ils comprennent qu'elle n'est pas dans son état normal et lui demandent de rentrer chez elle. Ils parlent gentiment, très lentement. Comme elle ne répond pas et ne tourne même pas la tête vers eux, ils s'impatientent et leur ton devient autoritaire. L'un deux, le plus âgé, semble s'offusquer de son absence de réaction. Il approche son visage près du sien pour lui crier de répondre immédiatement à ses ordres. Le hurlement du garde la fait sursauter, elle ébauche un geste de défense instinctif, sa jambe heurte la valise devant elle, elle perd l'équilibre et tombe par terre. Le plus âgé donne une instruction au plus jeune, et tous deux la saisissent, chacun par un bras, et l'emmènent. Elle se débat, balbutie des excuses, puis se laisse traîner sans résistance vers le bureau de la sécurité. Ils la font asseoir sur un banc dans une petite salle et referment la porte. Devant elle, il y a une table nue avec deux chaises et une lampe encastrée dans le mur. Elle a l'impression d'attendre là pendant des heures. Elle essaie de réfléchir, de repasser mentalement le déroulement de sa journée pour chercher la faille, le moment où elle a fait une erreur, mais elle ne trouve rien. Elle repense aux images qu'elle a vues tout à l'heure, mais la situation lui semble irréelle et elle n'est plus sûre de ce qu'elle a vu. Tout se brouille dans sa tête, elle est épuisée et ne peut plus réfléchir à rien. Elle passe les mains sur les yeux et les frotte avec le bout des doigts, puis appuie la tête sur ses mains et s'assoupit.

3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
La suite , la suite !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Même commentaire ! Bravo pour le suspens !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Forclusion

Clément Paquis

Lorsqu’on me dit que j’exerce un métier de fou, je ne ris jamais parce que c’est à moitié vrai.
À vrai dire, à force de voir défiler des malades mentaux dans mon cabinet, j’en viens à... [+]