1
min

Mandragore

Image de K57

K57

140 lectures

71

C’est le trop plein de vie de celles écourtées par le supplice, réparti sur l’ensemble des instruments concourants à la sentence, que les manants venaient quérir avec frénésie, qui un brin de la corde du pendu...Qui une esquille de l’échafaud, l’aveuglement d’un éclair de lumière sur la lame de la guillotine, un plot de la chaise électrique....Sont autant de forces dont le mort démuni brutalement, abandonne en pâture aux vampires...A la dévoration du désir de vie éternelle.
La mandragore à elle seule résume cette symbolique ; censée pousser au pied des gibets à partir de l’émission de sperme des pendus, elle allie ses vertus fécondatrices à celles sus citées.

Elle, elle ne sait pas.
Elle ne sait rien de moi. Et n’en saura jamais rien.
Qu’elle ignore mon existence est la condition nécessaire et suffisante à l’amour que je lui porte.
Mais c’est par mon amour qu’elle se réveille le matin joyeuse, que son croissant
lui semble délicieux ,que rien ne lui paraît étranger dans ce monde et que la vie s’offre à elle comme un bouquet de fleurs dont elle prend le temps de savourer toutes les fragrance, c’est par mon amour qu’elle s’endort apaisée.
C’est dans l’appartement où je me suis suicidé en pleine force de l’âge, parsemant pour elle tant de mandragores, qu’elle vit désormais éternellement heureuse.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très très court
71

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie
Marie · il y a
Je regrette d'être passée à côté d'un tel texte !!! chaque mot est lourd de signification. Bravo pour ce texte si bien écrit
·
Image de Lalili
Lalili · il y a
Envoûtant, étonnamment ce texte est à la fois sombre et lumineux.
·
Image de K57
K57 · il y a
Merci Artemiss03, ravi qu'elle vous ait ému...Tout le reste est vaine poursuite du vent
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Votre œuvre à la une est magnifique. Il y a de l'espoir, n'en doutons pas. A l'occasion, si le cœur vous en dit, mon "Gamin" est en finale et mon univers vous est grand ouvert Amicalement http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gamin-le-pont
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
ouaouh,
vos paroles pleuvent sur moi comme des coups de fouets

·
Image de Chantane
Chantane · il y a
tristounet , mon vote
·
Image de K57
K57 · il y a
Chère Linaka, il n'y a rien de triste dans ce récit, il est pourvu au contraire d'un élan vital serein, sûr de lui, d'un être qui est près à sacrifier son existence pour l'amour qu'il porte à..."Ha que pour mon bonheur je donnerai le mien...Quand bien même tu devrais n'en savoir jamais rien!" Cyrano de Bergerac...Ce paradigme oublié de l'amour absolu...Comme il existe une journée de la femme, il devrait y avoir une journée dédiée à Cyrano!...Tous les jours!
·
Image de Linaka
Linaka · il y a
Recit triste mais la rythmique est mélodique. Je vote. Je vous invite à venir lire mon poème de st Valentin.
·
Image de Colette Seigue
Colette Seigue · il y a
Oups! C'est douloureux! mais l'amour parfois...
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Un contre-pied fort intéressant.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

En 212 avant Jésus-Christ, eut lieu à Augusta, un procès fabuleux. L’empire romain s’étend de part le monde. Marcellus, général romain, cinq fois consul, demanda à ses troupes ...