Maman

il y a
1 min
18
lectures
1

Expiration de l'inspiration R.Cha  [+]

Maman m'a dit que je pourrais changer. Si je savais. Savoir quoi ? Je réponds. Elle me regarde, me regarde, encore et encore. Pour après une extrême espérance comprendre que je ne pourrais jamais. Même elle, ne pourrait pas. Ses espoirs s’amenuisent, ça ne sera pas moi. Essaie plus tard.
Voici mon œil, obstiné et indomptable sur le théâtre des vies, l'ennuie, l'ennuie et la peur. Peur de ne pas être assez... assez quoi ? Finalement je cherche en vadrouillant, en picorant. En m'exclamant. Pour redevenir une personne, humaine, en haut de l'échelle animal, position fœtale.
Je pencherais pour une oscillation entre mer et montagne, si l'Homme trouverait du goût en lui même, beau,tendre, artiste, homme de raison, idéalisme antique. Futur indéterminé qui se voit flouté par les incohérences de la folie. De manière répétitif, de façon mythique, elle se répète en puisant la recherche de ses réécritures sans trop se fouler. Mais maman m'a dit que je trouverais... peut-être.
Ce que je vois, ce que j'entends, pour finalement arriver à ce que je sais est que la vie ne pourrait pas être ni pire ni bonne. Que l'Homme n'ait que splendeur et désespérance dans un espace à dominant urbain et stressant.
Ce que je sens, c'est que la petite bête de l'Homme, sa quête de la liberté relativisant avec celle du bonheur sera toujours l'îlot, eldorado, qui ne pourrait être atteint que par... rêveries et relativisme ?
Ce que je pense, c'est l'envie de s'éloigner, de rester un animal seul avec son esprit, mais bon quand on est deux on est moins seul tout en étant aussi seul. Pour but ultime, vivre hypocritement en compagnie de personne qu'on a du mal à aimer ou qu'on aime sans réellement les aimer.
Ainsi, je lui réponds sans trop me presser que mal en point nous pouvons l'être, mais persistant nous le sommes et personne ne pourra trouver cette solution « changeante » et qu'au final, vivons les yeux mi-clos, entendons ce qui nous fait peu de mal et qui ne nous empêche pas de dormir, ouvrons les yeux lorsque le rouge envahit l'espace vital et soupirons aisément lorsqu'on a mis un mot sur un événement en gardant l'esprit ouvert sans céder à la foule hystérique.
Maman m'a répondu « soit, sois libre ».
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
belle leçon de vie, beau texte