1
min

Magique Marcel

Image de Subtropiko

Subtropiko

479 lectures

243

FINALISTE
Sélection Public

Un homme qui dort, certes, tient en cercle autour de lui le fil des jours, l’ordre des années et des mondes. Mais une femme ? Dans l’orbe de ses songes flottent des visions moins glorieuses, des soucis térébrants : de quelle manière concilier une profession prenante, une passion avouée pour la lecture et la rêverie, une famille, un époux devenu indifférent à ses alarmes, et Albertine, la femme de ménage, disparue ?
— Il ne tient qu’à toi de t’organiser, répétait Charles, condescendant.
Elle empilait au pied du lit conjugal les œuvres dites de développement personnel qu’il lui offrait. Sur la moitié des jaquettes se lisait le mot « Comment » (Comment changer d’existence en onze jours, améliorer le bien-être de sa famille, rattraper le temps perdu...), sur l’autre moitié, le mot « Magie ».
— Je préfère Marcel, protestait-elle, caressant son Proust en Pléiade.

Mais les magies se multipliaient à l’envi dans les librairies : mariage, matin, rangement... Charles lui fit présent, un dimanche, des deux dernières.
— J’ai feuilleté ceci, lança-t-il. Le miracle consiste à se lever une heure plus tôt que d’ordinaire.
Elle lut, morose. Page 150, on lui enjoignait, pour le premier matin magique, d’apprêter une belle table, de prévoir un lieu bien rangé, bien clair... elle en profita pour bifurquer vers le miracle japonais du rangement. Elle se coucha de bonne heure et de mauvaise humeur, l’opuscule posé entre leurs deux oreillers.
Le lundi, à son réveil, Charles posa une paume sur l’ouvrage :
— Tu n’as pas mis mes cadeaux à profit ?
Elle chercha la page où elle avait glissé un joli signet japonais :
— Si ; ce que je préfère, ce sont les témoignages. Cette lectrice remercie l’auteur, qui lui a appris à trier, à distinguer l’utile de l’inutile. En conséquence elle a divorcé et depuis, se trouve « bien plus heureuse ».
Charles quitta brusquement leur couche, trahissant son ire par un coup de pied donné à ses mules. Le soir, ils se réconcilièrent. Elle renoua avec les adorateurs de l’aurore et leurs exhortations.
Le lendemain elle se leva tôt, lui aussi. Il descendit, croyant la retrouver entre thé, petits pains et madeleines. Elle était à l’office :
— L’une des pratiquantes de la magie matinale va chercher à l’aube son masque pour les yeux dans le congélateur, puis retourne sous la courtepointe. Tu voudras bien réveiller les enfants ?
Incrédule, après son thé, il remonta : le masque n’était qu’un prétexte, il gisait sur le tapis. Elle était au lit avec Marcel.

PRIX

Image de 2016

Thèmes

Image de Lever de bonheur
243

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Bien écrit.
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Bien saisissant. Un autre texte de vous que J aime. Bravo. En passant, si vous avez le temps, je vous invite à voir mon texte en finale " Achou l'amour empoisonné ".https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/achou-lamour-empoisonne
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Magie matinale ?

"Maggie said"... https://www.youtube.com/watch?v=_10snC6m7B4
Et si Milly and Molly and May s'en mêlent, ça chante ceci : https://www.youtube.com/watch?v=W2pZX5aQGpo

"Magies matinales", oh que oui... :o)

·
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Vous avez une grande, très grande imagination. J'AIME ! Pourriez-vous me lire pour me laisser quelques traces ?!
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Le mâle dominant dans toute sa splendeur, et Marcel, la valeur refuge pour la femme. Bravo, Sutopiko, pour votre petite satire sociale ! Vous avez mon vote.
Vous avez apprécié certains de mes écrits. J'en ai un nouveau, pour le fun et le rire : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/beee (en finale)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une sympathique rencontre au fil des découvertes, dû aux commentaires laissé ici ou là... j'ai adoré ce texte et bien que n'étant jamais parvenu à pouvoir lire le Marcel en question (désolée), je trouve que votre héroïne a grandement raison, de rester elle-même et de ne pas prendre au pied de la lettre tous les "Bons conseils des Magiques et autres Comment. Rares sont les livres qui peuvent, à défaut de vraiment nous aider, nous permettre de nous poser quelques bonnes questions.
A propos de changement, je vous invite à découvrir, mon "Improbable voyage", en lice pour le noir, que j'ai voulu pas noir, mais seulement accès sur le suspens : étant contre la violence, le meurtre et autres atrocités...

·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
J'aurais bien vu son mari lui apporter des madeleines, avec un thé pourquoi pas ? Histoire de se faire pardonner . . . :-)
J'ai beaucoup apprécié votre écriture sans fioritures, au lexique riche et précis qui ajoute encore un peu de sel à l'intérêt du récit, mon vote .
Et je vous invite à découvrir mon petit dernier " Imparfait " . . . à bientôt !

·
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Merci ! j'ai, pour ma part, beaucoup goûté votre petit dernier.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une sorte de cadavre exquis !
·
Image de Vrac
Vrac · il y a
On va par des chemins en zigzag, ainsi va la vie conjugale, c'est vraiment amusant
·
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Que serait la vie conjugale sans son double littéraire ? (en matière de littérature, je parle de Marcel, pas de moi !)... et la vie tout court ?!
·
Image de Jean-Pascal Elbaz
Jean-Pascal Elbaz · il y a
C'est drôle et surprenant, un petit bijou quoi !
·
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Merci Jean-Pascal ; venant de toi, ce commentaire me touche particulièrement !!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Il paraît que peu avant de mourir, on revoit toute sa vie en accéléré. Dans quel sens, au fait ? Est-ce qu’on est supposé traverser les années disparues comme les fauves, au cirque, ...