J'ai toujours été passionnée de lecture et de danse puis j'ai découvert quelques temps plus tard que j'adorais écrire. Pour moi, écrire est un voyage. Je me lance donc dans ce voyage dont la  [+]

GOODENOUGH COLLEGE, LONDON, UNITED KINGDOM

Ça y est, il faut faire les équipes. Un ballon de football sous le bras, le meilleur sportif de la classe commence à choisir la sienne, tandis qu'en parallèle, la fille la plus prétentieuse que j'ai jamais vue fait son choix aussi. « Connor, Isla, George, Tracy, William, Katrin... » Les prénoms fusent mais jamais je n'entends le mien. C'est bon, je suis seule sur les gradins, avec les gros boulets et boulettes de la classe. Peut-être que j'en suis une aussi, d'ailleurs... Les capitaines des équipes négocient pour ne pas avoir les pires d'entre nous. Et je sais que c'est de la faute de Maé. Elle me suit toujours, Maé, elle est toujours quelque part, derrière, devant moi. Elle est différente Maé. Ce n'est pas une amie qui te soutient Maé ; elle est plutôt du genre à te briser, en attendant le bon moment pour répandre son venin dans ton sang. Mais elle m'est fidèle, viscéralement trop fidèle. « Amelia. » dit-on d'une voix maussade et déçue. Avec un soupir, Maé sur les talons, je me dirige vers ma nouvelle équipe.

...

La plupart des filles sont parties se changer dans l'autre vestiaire, celui récemment restauré ; plafond acoustique, bancs en chêne massif et douches individuelles extra-larges. Je ne veux pas y aller, elles m'en chasseraient. Je reste donc avec Samantha et Lauren dans le vestiaire au sol flavescent fissuré et aux mûrs blancs jaunissants. A l'autre bout de la pièce, les autres filles rient de leurs niaiseries, qui reflètent leur niveau scolaire. Vous savez donc à peu près le genre de fille qui fréquente ce vestiaire. De mon côté, une fois mon uniforme revêtu, je ne m’attarde pas et je quitte les lieux. Maé me suit, comme toujours. Je marche jusqu'au bout du couloir et me retrouve face à Lis. Elle a été ma meilleure amie avant de rejoindre le groupe des populaires. Je défendrai toujours celle qu'elle fut jadis, loin de cette Lis triste et insensible que j’exècre désormais ; une blessure toujours ouverte mais un choix que je respecte. Maé se rapproche de moi, Lis me jette un regard froid avant de rejoindre ses nouvelles copines. Maé s'éloigne un peu de moi, le volubile William vient me dire que j'ai un peu mieux jouer que d'habitude...

...

Samantha et Lauren passent la récréation sans moi. Elles sont meilleures amies, alors je les comprends. Je faisais pareil avec Lis, lorsqu'elle était encore avec nous. Je reste donc seule avec Maé dans la cour, sous le soleil chaud et coruscant de ce début d'été.

...

« For sumerize, J. K. Rowling is a famous novelist and Harry Potter a big sucess in the world ! » terminai-je mon exposé. Samantha et Lauren m'ont préféré Connor et William, également fans de football pour disserter sur David Beckham. Comment peut-on apprécier ce sport ? C'est ainsi que je me suis retrouvée seule avec Maé pour réaliser ce travail collectif !

TORA KENDO DOJO AND CLUB BALTIMORE GYM, LONDON, UNITED KINGDOM

J'arrive dans le dojo, Maé avec moi. J’essaie de saluer tout le monde d'un ton audible. Seules Margaret et Elizabeth me répondent. Mais j'ai l'habitude que Maé me fasse cela. C'est un classique... Le cours commence.

...

Oh non ! Nous devons inventer une chorégraphie de gym par groupe ! Je voulais me mettre avec Jane et Megan, mais elles s'élancent toutes deux vers d'autres que moi. Nous sommes copines, mais sans plus, donc je comprends, même si je leur en veux un peu de ne jamais penser à moi. Je me retrouve donc, comme d'habitude, avec Margaret et Elizabeth, qui pratiquent non seulement des arts martiaux mais aussi de la gym avec moi. C'est sûrement pour cela qu'elles m'acceptent... Seulement, elles ont un niveau inférieur au mien. Quelle émulation puis-je trouver ainsi ? Merci Jane, merci Megan, merci tout le monde... Mais surtout, merci Maé.

IN MY HOUSE, CROYDON, UNITED KINGDOM

Seule dans ma chambre, les yeux rivés sur mon téléphone, je pianote sur Snapchat. En bas, ça rigole, ça discute, ça a l'air animé. Malgré mon envie de les rejoindre, mon regard reste posé sur mon écran, comme hypnotisé. C'est Maé qui m'enferme dans cette application. Et je lui en veux tout en la remerciant...

***

En réalité, Maé n'est pas une amie, c'est une ennemie, une vipère venimeuse qui n'apporte que colère, manque d'estime et de confiance en soi. Maé n'est pas une personne. Pas une fille, elle n'est pas humaine. MAé, finalement on la choisit et on s'en mord les doigts par la suite. C'est le fruit de la timidité, de tout ce qui s'y rapporte, et lorsqu'on a pas assez de courage pour les vaincre, alors on rencontre MAÉ. Si l'on n'y prend pas garde, on peut tomber dans son piège, se laisser berner. Ensuite, il est difficile de s'en débarrasser. M.AÉ, elle est invisible, cruelle, trompeuse, elle est en nous et hors de nous. M.A.É, c'est un fait. M.À.É., c'est la Mise À l’Écart. Et tu en souffres, de la mise à l'écart. Alors autant faire en sorte de ne jamais tomber sur elle. Mais, si jamais tu la rencontres, alors impose toi auprès des autres, et elle s'éloignera. Parce que M.À.É., elle n'est pas courageuse : elle vénère la solitude, mais elle a peur de la solidarité. C'est cela, le seul moyen de la faire partir : avancer sur le long chemin de la vie ensemble.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 14 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chloé Goupille
Chloé Goupille · il y a
Plus facile à dire qu'à faire, Maé est parfois attirante, plus facile à vivre que les autres, surtout à l'adolescence... Mais c'est vrai qu'une fois qu'elle nous a piégé dans ces filets, c'est difficile de s'en sortir
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Merci pour ce récit qui ose aller toujours de l'avant .
Le plus difficile c'est de vivre avec les autres .
Cela aussi c'est un apprentissage .

Image de Kendra Ladel
Kendra Ladel · il y a
Merci, Ginette
Image de Kendra Ladel
Kendra Ladel · il y a
Merci à Lélie de Lancey pour ses conseils.
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Kendra, c'est une très belle idée ! Sur la forme, quelques petites formulations à travailler. J'ai été sensible à votre texte car vous avez une bonne inspiration, vous décrivez un problème qui touche les adolescents et les adolescentes de façon originale en personnifiant MAE, et cela met parfaitement en évidence cet isolement cruel... J'aime beaucoup aussi le conseil de fin. Important.
Il y a une vraie authenticité dans votre écriture. Cela me plait.

Image de Kendra Ladel
Kendra Ladel · il y a
Merci beaucoup Lélie. Je suis ravie que ma nouvelle vous plaise !
Image de Evlys
Evlys · il y a
J’ai aimé votre histoire et ce qui s’en dégage.
Une ombre qui s’accroche et s’incruste et ne vous dicte pas les meilleurs choix pour exister.
J’ ai eu une MAÉ et avec l’âge et le temps, elle a disparu ou presque !!

Image de Kendra Ladel
Kendra Ladel · il y a
J'en ai eu une aussi. C'est dur d'exister avec elle, c'est dur de s'en débarrasser et c'est dur de vivre sans : vivre seul est compliqué, vivre à plusieurs est compliqué. A croire que la vie se joue de nous...
Image de Grisca
Grisca · il y a
Très inventif et très fin. Les émotions passent et le suspense reste entier jusqu'à la fin. Belle chute ! Merci.
Image de Kendra Ladel
Kendra Ladel · il y a
Merci à Eliza pour ses conseils.
Image de Eliza
Eliza · il y a
Tous mes encouragements Kendra. Vous vous lancez dans l'écriture et je pense que vous allez réussir. Vous avez des idées et une écriture qui demande à être un peu affinée mais qui a des qualités certaines.
Image de Kendra Ladel
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Beau texte. J'adore la qualité de l'écriture. J'aime et m'abonne pour ne rien rater des nouvelles oeuvres. 3+. Je vous invite à parcourir mes textes en compétition.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/malchance
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/achou-lamour-empoisonne

Image de Kendra Ladel
Kendra Ladel · il y a
Merci beaucoup, Dimaria ! Si vous le souhaitez, mon très-très court "Étoiles filantes" a l'air de plaire donc si vous voulez le lire... Bref, je vais bien sûr aller lire vos textes et vous laisserai certainement un petit commentaire !

Vous aimerez aussi !