1
min

Madeleine trempée. Partie 3.

Image de Vinvin

Vinvin

22 lectures

3

Les cours s'enchaînaient les uns après les autres. Les journées se suivaient et se ressemblaient. Monotones. Routinières. De toute cette surface de temps je n'en retiens qu'un vague sentiment d'ennui. Nous préparions le bac qui s'approchait inexorablement, le futur m'apparaissait d'une manière fumeuse. De toutes mes forces je ne souhaitais que terminer cette scolarité et m'enfuir dieu sait où. En attendant il me fallait étudier et je m'évertuais à faire acte de présence chaque jour et à chauffer ma chaise six ou sept heures.

Jémie était redoublant. Un type malingre et mal sapé amateur de métal et qui n'avait pas un goût très prononcé pour ce qui concernait les relations humaines. Tant de points communs ne pouvait que nous rapprocher et nous finissions par devenir voisins à pratiquement chacun de nos cours vu que nous étions dans la même classe. Le temps apparaissait du coup un peu moins long et un peu plus savoureux. Les jours passaient, les semaines... Dehors le frimas hivernal s'imposait, les platanes jaunis étaient agréables à regarder avec leurs couleurs jaunies de fin de saison, avant de se dégarnir complètement. Au fur et à mesure que l'on se connaissait, Jémie et moi nous nous fréquentions plus souvent en dehors de Saint-Thomas.

Parfois l'un invitait l'autre et nous passions des heures à discuter dans nos chambres de choses qui nous apparaissaient tellement important alors.
Je lui parlais justement de cette fille que je venais de rencontrer des semaines plus tôt et avec qui je partageais deux heures de cours de théâtre chaque vendredi soir. Il avait bien remarqué cette grande brune qui le dépassait d'une demi-tête et qui fréquentait un type de sa classe.
Le type en question elle me l'avait présenté dès le début. Il s'appelait Florient. Un peu de surcharge pondérale, d'une vivacité d'esprit moyenne. Tous les deux ne semblaient pas chercher à nouer une relation amoureuse,d'autant que Constance entretenait déjà une relation avec un autre type nommé Raf...
-J'ai entendu dire que ce mec là...Raf, et bien il s'était fait jeter d'un établissement après avoir rendu une fille en cloque.
-Sérieux?!...ca ne m'étonnerait pas de toute façon, Raf est vraiment ce genre de type que je ne peux pas voir. C'est un obsédé sexuel de première...
-Ils se sont fait chopper l'autre jour, lui et ta copine de théâtre. Dans les toilettes des garçons en plus...
Ca me déroutais de savoir ça, elle qui se montrait d'une grande classe à mes yeux, qu'elle puisse se retrouver dans des situations de ce genre avec des mecs aussi antipathiques que Raf, mais je devais découvrir très vite que des mecs elle en connaissait quelques uns.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Ca se complique ! ;)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Madame de Froidmond n’était plus très loin d’entrer à la Cour. Tous les plans échafaudés allaient enfin porter leurs fruits. Il faut dire que son mariage avec le duc de Boulogne l’avait ...