1
min

Madame

Image de A. Nardop

A. Nardop

170 lectures

188

Madame,
Cette lettre dans votre boite, dans votre main, sous vos yeux, pour vous dire une vie dans l’ombre de la vôtre.
Il y a quelques semaines, un petit camion de déménageurs vous a déposée à côté de chez moi. Je passais par hasard. Je ne vous ai pas vue. Seul sur le trottoir, restait le trouble parfumé de votre arrivée.
J’ai croisé à nouveau quelques jours plus tard cet effluve subtil. Je vous ai suivie pour me gorger de ces molécules éphémères que vous laissiez échapper lors de chaque mouvement.
Vous êtes grande madame, votre dos vous disait belle et triste. Cette manière de marcher vite en faisant claquer vos talons, ce regard droit au-dessus du monde pour être seule. Derrière vous, j’ai lu votre dos qui portait votre mélancolie. Moi seul sans doute ce jour-là ai compris.
Sans le vouloir, sans le savoir vous êtes entrée dans ma vie. Vous avez donné un parfum à ma solitude.
Je vous l’ai dit, nous sommes voisins. Je vous respecte trop pour le faire volontairement, mais vous suivre, vous croiser, m’arrive presque quotidiennement. Ne me cherchez pas, vous ne verriez que la foule, je suis un être transparent.
Ma vie, mes jours étaient gris. Sachez que sans en avoir conscience ni désir vos rayons réchauffent mon cœur et colorisent mes journées.
Je ne suis pas vraiment malheureux, ma vie manquait simplement de relief, d’accidents. J’ai croisé votre parfum que j’ai goûté comme la saveur d’un monde inconnu soudain ouvert.
Je vous ai vue triste madame. Ne niez pas. J’ai lu cette tristesse au fil de nos rencontres, à votre manière de vous tenir, à votre démarche, à votre regard enfin sur les choses et les gens. Vous n’êtes pas là. Où êtes-vous restée ?
J’aimerais vous parler de solitudes, de hasards, de chances, j’aimerais vous écouter, votre voix me manque, j’aimerais vous aimer.
Vous pensez sans doute que je suis fou, mais ne craignez rien, je ne vous importunerai jamais, je ne vous aborderai ni ne vous parlerai. Ma présence ne sera sans doute marquée de temps en temps que par quelques mots dans votre boite aux lettres qui vous diront ma vie rêvée de possibles auprès de vous.
Fou, je le suis sans doute. Pas fou d’amour, je ne vous connais pas vraiment, plutôt fou d’espérance en un destin qui croiserait les nôtres. Un destin avec votre voix, avec votre rire. Vous devez être si belle lorsque vous riez.
Comment vous quitter ? J’ai peur de vous lasser et de vous faire jeter cette lettre sans la finir.
Je suis auprès de vous.
Je vous dis à bientôt.
Madame.

PRIX

Image de 6ème édition

Thèmes

Image de Très très court
188

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
c'est magnifique ! J'ai adoré...
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci.
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
c'est moi qui dis merci ... ça m'a fait fondre ... c'est beau tellement !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une jolie manière de mettre l'autre au parfum ...
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci.
·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
C’est extrêmement romantique et moi... j’adore ça! Presque envieuse de votre voisine . Bravo!
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Il est peut-être derrière vous mais ne craignez rien, il ne vous importunera pas. Merci de cet avis.
·
Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Un texte très touchant que je relie avec plaisir.
Merci d'être passé me lire.
"Entre justice et vengeance" est en finale. Merci de me soutenir à nouveau :https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci.
·
Image de Francky EA
Francky EA · il y a
Texte touchant. Merci de la promenade littéraire. Je vous offre mes voix en vous invitant a me lire.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/heroine-3

·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
merci à vous, heureux de vous avoir découvert.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un texte plein de tendresse et d'émotion.
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Heureux qu’il vous ai émue. Merci.
·
Image de Maud
Maud · il y a
Très joli courrier... j'espère que la dame n'aura pas peur d'un voisin qui l'epie quand même un peu... Je donne 5 voix pour cette lettre poétique ☺
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Cela peut effectivement être angoissant........ ou exitant ? Merci de visite.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Incroyablement suranné et si follement délicieux et dépassé !!
Ah ! j'eusse voulu qu'on me parlât ainsi !

·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Sait on jamais. Vous le croisez peut-être sans le savoir, il n'a simplement pas encore osé………
·
Image de Maicha
Maicha · il y a
Waouh! Contraste entre l' Amour intérieur bouillonnant et la projection épistolaire, platonique, et d'une timidité presque maladive. On dirait un début de nouvelle de Stephan Zweig en moins dramatique tout de même car avec l'espoir de la réalisation amoureuse… On a envie de connaître le dénouement...
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Stephan Zweig, je l'aime et l'admire trop pour imaginer pouvoir mériter d'être comparé à lui. Mais soyons honnête la comparaison me fait plaisir. Et votre Waouh ! (mon premier Waouh) me fait encore plus plaisir. Donc un grand merci à vous et au plaisir de vous retrouver sur vos pages.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Une bien jolie lettre, un instant prégnant dont on se souvient longtemps.
Une empreinte qui reste présente bien après que les mots se soient envolés et les grains de sable blanc dispersés aux quatre vents.
C’est charmant, désuet, c’est l’heure bleue, ce sont des mots bleus silencieux.
Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous disait Eluard, manqués ou réussis comme je dis. Belle chance pour la suite des événements.
Pour la petite histoire, une lettre que j'avais soutenue mais ne retrouvais plus dans mes lectures et pour cause, je cherchais du côté poésie dont cette correspondance, ce billet doux n’est pas dépourvu.

·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Merci pour cet avis délicat.
·