Ma nouvelle vie

il y a
5 min
3468
lectures
2026
Lauréat
Sélection Public
Image de 2020

Thème

Image de 15-19 ans
Cette fichue maison me donnait la chair de poule. Comment mes parents ont-ils pu se dire « Allons acheter une maison à l’autre bout du monde, coupée de tout, où il n’y a que la nature aux alentours » ? Ont-ils pensé à moi une seule seconde ? La réponse est non, bien sûr. On ne m’a même pas demandé mon avis sur ce déménagement. J’étais bien, moi, dans notre petit appartement de 40m2 dans le 19e arrondissement de Paris où j’avais grandi, de la maternelle à la 4e. J’ai dû quitter tous mes amis en leur promettant de leur donner des nouvelles.
L’immense bâtisse qui se dressait devant moi n’avait rien de neuf. Ses vieux murs de pierre semblaient sur le point de s’écrouler à la moindre bourrasque, ses vieilles fenêtres à la peinture écaillée semblaient dater du moyen-âge. Rien de rassurant...
Ma mère s’approche de moi et me dit :
- « Alors, pas mal, non ? Certes il faudra faire quelques rénovations mais, après tu verras tu t’y sentiras bien », me dit-elle tout en m’ébouriffant les cheveux. « Allez, viens choisir ta chambre, il y en a même une avec une salle de bain », ajoute-elle en me faisant un clin d’œil.
Je marche jusqu’à la voiture, d’un pas lent et triste pour récupérer mon sac à dos et mon portable sur la banquette arrière et pars rejoindre ma mère qui m’attend impatiemment à côté de la porte d’entrée délabrée. Quand j’entre dans la maison, une sorte de chaleur douce m’envahit. Je suis surprise, c’est une agréable sensation. C’est comme si la maison m’invitait à rester. L’intérieur est en moins piteux état que l’extérieur, ce qui me rassure un peu. Le hall d’entrée est immense avec ses grandes colonnes de marbres et l’imposant escalier qui permet d’accéder aux étages supérieurs. J’avance encore et arrive dans le salon, où notre canapé nous attend déjà. Sur ma gauche, il y a la salle à manger, plutôt jolie avec son grand lustre en verre qui illumine la pièce d’une lumière douce et bienveillante. Mais quelque chose semble m’attirer davantage vers l’étage où je me dirige finalement. S’y trouvent la chambre de mes parents, deux chambres d’amis, une salle de bain et une bibliothèque remplie de haut en bas de vieux livres. Il me faudra quelques jours afin de me repérer dans toutes ces pièces. Toujours dirigée par une attirance irrésistible, je monte ensuite au deuxième étage, où se dressent en face de moi deux portes dont une qui, avec ses vieilles moulures et sa serrure bordée de petits motifs dorés, attire mon attention.
- « Il y a quoi derrière cette porte ? » je demande à ma mère.
- « Oh, il me semble que c’est un grenier, on pourra y faire un tour une fois que tu auras déballé tes affaires dans ta chambre si tu veux. J’ai trouvé une grosse clé qui pourrait bien ouvrir cette porte » me dit-elle, un grand sourire éclairant son visage.
Elle essaye de me faire plaisir, ça se voit et je lui en suis reconnaissante.
- « Bien sûr que j’ai envie d’aller le visiter » lui dis-je, les yeux pétillants d’excitation.
- « Je vais chercher la clé alors. Pendant ce temps, essaye de ranger un peu » dit-elle en descendant l’escalier.
Facile à dire ! Les déménageurs avaient tout mis n’importe comment ! Je me dirige vers mon lit et le pousse de toutes mes forces pour aller le placer en dessous de la fenêtre. Comme dans mon ancienne chambre. Une fois le lit placé, je me dirige vers mon armoire et tente de faire la même chose. Mais sans succès. Elle est beaucoup trop lourde pour moi. Je demanderai plus tard à mon père de venir m’aider.
Je commence à déballer le premier carton quand ma mère arrive, une grosse clé dorée à la main.
- « Regarde ce que je viens de trouver » me dit-elle avec un sourire malicieux. «Partons à l’exploration ».
Ma mère a toujours été comme ça, pleine de joie de vivre et d’imagination. Elle me donne la clé, me laissant le privilège d’être la première à ouvrir la porte. Délicatement, j’insère la clé dans la serrure et la tourne jusqu’à entendre un léger « clic ». Toujours doucement, j’entrouvre la lourde porte qui émet un grincement sinistre. Je cherche ensuite un interrupteur mais, n’en trouvant pas, je sors mon portable de ma poche et allume la lampe torche intégrée. En face de moi, se dresse un escalier assez étroit et tout en bois. Avec précaution, mais toujours irrésistiblement attirée, je commence à monter les marches une par une, ce qui émet d’horribles grincements, typiques des marches en bois vétustes. Je continue donc à monter les marches, ma mère derrière moi. Arrivées en haut, nous apercevons une deuxième porte. Je me glisse dans l’entrebâillement de celle-ci, suivie par ma mère. A l’intérieur du grenier, il règne une atmosphère différente des autres pièces de la maison. Celle-ci est étouffante, pesante. A l’aide de mon portable, j’éclaire l’espace en face de moi : il y a une vieille armoire couverte de poussière, des vieux cartons qui semblent ne pas avoir été ouverts depuis des lustres, une vieille lampe, des livres jaunis par le temps. Rien d’extraordinaire comparé à d’autres greniers. Ma mère semble quelque peu déçue, s’attendant peut-être à trouver un trésor.
- « Allez, me dit-elle, je ne sais pas toi, mais mon ventre commence à réclamer qu’on le nourrisse. Allons en bas voir ce que ton père nous a préparé de bon. Si tu le souhaites, nous pourrons continuer de visiter le grenier un autre jour ».
Dépitée, je la suis hors du grenier et nous redescendons les escaliers.
- « Pas la peine de fermer », me dit ma mère, « laisse la clé sur la serrure et descendons ».
Après avoir mangé la pizza préparée par mon père, je dis bonne nuit à mes parents et je monte dans ma chambre. Mais je ne suis pas du tout fatiguée. Je ne cesse de me retourner dans mon lit, cette sensation d’appel continu venant du grenier occupant toute la place dans mon esprit. Je sais très bien que je n’arriverai pas à m’endormir rapidement avec tout ce qui vient de se passer aujourd'hui. D’un pas de loup, et après avoir pris mon portable, je sors de ma chambre et me dirige vers la porte menant au grenier. Je m’arrête, l’oreille aux aguets pour savoir si mes parents dorment. Il n’y a pas un bruit venant de leur chambre, c’est bon signe. Cette journée de déménagement, contrairement à moi, les a épuisés.
La clé étant restée sur la porte je peux donc entrer sans mal. La lourde porte grince tellement que je dois y aller avec une lenteur exaspérante. Une fois la porte entrouverte, je me faufile sur la pointe des pieds dans l’escalier en essayant de faire le moins de bruit possible. Ce qui n’est pas chose simple. Une fois à l’intérieur du grenier, j’allume mon portable pour m’éclairer. Rien n’a changé depuis la dernière fois. Je m’apprête à ouvrir un carton, quand soudain : plus de lumière ! Mon téléphone vient de s’éteindre, car je n’ai plus de batterie. Mais pourquoi je ne l’ai pas rechargé ?! La peur commence à m’envahir, je sens les larmes arriver, j’ai peur. Tellement peur. Je ne vois rien du tout, je ne sais même plus par où est cette fichue porte. J’ai envie de crier mais aucun son ne sort de ma bouche. Puis, à travers mes larmes, j’aperçois une lumière dorée, douce, venant d’un drap. Intriguée, j’essuie mes larmes, prends le drap dans ma main et le tire d’un coup sec. En face de moi se trouve un miroir. Il scintille d’une lueur indescriptible. Je ne peux pas détacher les yeux de mon reflet, lequel est entouré d’un étrange halo doré. Doucement je pose ma main sur la surface de la glace qui, à ma grande surprise, est tiède. La surface sous ma main devient de moins en moins solide, et je peux plonger ma main dedans. Je la retire rapidement, à la fois surprise et terrifiée. Je recule d’un pas, mes yeux ne pouvant pour autant pas se détacher de mon reflet. Je ne peux plus reculer, je suis comme paralysée. Je n’ai même pas le temps de me demander si tout ça est bien réel que soudainement, la main droite de mon reflet sort du miroir pour aller violemment agripper mon poignet gauche, m’entraînant de force vers une nouvelle vie...
2026
2026

Un petit mot pour l'auteur ? 954 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
BRAVO pour ce beau podium pleinement mérité.
Image de Bibiana Mathieu
Bibiana Mathieu · il y a
Félicitations!
Si vous avez du temps, passez découvrir mon oeuvre!
J'aurai peut-être vos voix.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/vivre-tout-simplement

Image de Aly Camara
Aly Camara · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mes 3 voix. ET
Merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps. 🙏🙏

*Le lien du vote*
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-mere-au-visage-defigure-et-son-fils

Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Très belle histoire Lola!
Bonne continuation!

Image de Lola Lt
Lola Lt · il y a
Merci beaucoup 😊
Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Très belle histoire. J'adhère par ma voix et je vous invite à découvrir mon texte en compétition si vous le voulez bien.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Lola Lt
Lola Lt · il y a
Merci beaucoup, j’y vais de ce pas ! 😊
Image de Chahata Mahamat Brahim
Chahata Mahamat Brahim · il y a
Bravo et bonne chance Voici le lien de mon texte si vous avez le temps https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-printemps-perdu
Image de Lola Lt
Lola Lt · il y a
Merci j’y vais !
Image de Arnaud-Christ EKONE
Arnaud-Christ EKONE · il y a
Lola, très belle œuvre.
te lire a été un incontournable délice.
Waouhh.
Très beau texte je t'assure.
Je l'ai vraiment savourer.
Je te donne mes voix et t'invite à faire pareil si jamais mon texte "Les Cieux, la cime et la prairie" te plait
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-cieux-la-cime-et-la-prairie

Image de Lola Lt
Lola Lt · il y a
Merci beaucoup ! J’y vais de ce pas 😊
Image de Mandoline Thonnart
Mandoline Thonnart · il y a
Bravo pour cette œuvre que j'ai beaucoup aimé, une bonne idée bien écrite !
Je découvre cette œuvre grâce à ta victoire, et tu le mérites vraiment !
Tout est très mystérieux, on a envie de savoir ce qui va arriver ensuite !
Va-t-elle atterrir dans un monde parallèle ?
Tu peux aller lire mon texte si tu veux : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/extra-escape-game !
J'ai aussi soumis des oeuvres pour qu'elles participent au Grand Prix, si tu veux je te mettrais le lien.
Encore un immense BRAVO pour ta victoire !

Image de Lola Lt
Lola Lt · il y a
Un grand merci à vous ! J’y vais de ce pas ! ☺️
Image de Mandoline Thonnart
Mandoline Thonnart · il y a
☺️☺️☺️
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
C'est juste magnifique .tu va gagné . merci de consulter le mien j'aurais besoin de tes conseils tu a les voix. Pour me soutenir voici le lienhttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Lola Lt
Lola Lt · il y a
Oui j’ai déjà gagné merci. J’y vais ☺️
Image de Fabrice Lebatard
Fabrice Lebatard · il y a
Oui on a déjà gagné