Ma Destinée

il y a
5 min
87
lectures
51
Image de 2020

Thème

Image de Très très court
Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. Comment le savoir puisqu’une histoire ne commence jamais par une fin. Ce qui est sûr, c’est que cette histoire ne sera pas produite en vain. Tant de mystères. Est-ce effroyable ou formidable ? Là est la question. Sur cela, chaque-histoire a toujours une origine et qui sait, si ça sera apocalyptique ! Tant de suspense qui se révèlera au cours de l’histoire... Mon Histoire !
Sur ce vendredi, je me suis réveillé de bonheur et plein d’espoir aux environs de 6h du matin. Comme toujours, au réveil j’ai admiré le fleuve Wouri à travers ma fenêtre puis, j’ai pris mon p’tit déjeuner. J’utilisais toujours mon ordinateur pour vérifier mes mails. C’est là que j’ai trouvé un courriel de province d’Amérique. J’ai donc ouvert le message et me suis mis à lire : " Bien le bonjour m’sieur Dug. Pour être bref, la famille Brayner a accepté votre demande pour prendre soin de leur petit fils, Brook, votre passeport et visa sont déjà disponibles et votre jet décolle ce midi. Soyez là avant le dîner. M’sieur et Madame Brayner ! "
"WOW ! " C’était ma première réaction. Je me suis arrêté de manger et comblé, je me suis mis à pleurer. Toutes les fois où j'ai cherché du travail en vain. Avec la mort de mes parents il y a de cela 5ans, je me suis battu sans relâche pour survivre sans pouvoir trouver d’avantage. De ce fait, j’avais une distance immense à couvrir dans si peu de temps. J’ai pris avec moi mes meilleurs habits de sortie et me suis mis en route pour l’aéroport. Je n’avais jamais été aussi heureux de tous mes dix-huit ans d’existence. Cela est parce que j’ai travaillé trois ans sans relâche et aussi parce que c’était ma premier fois monter sur un avion. " Ah ! C’est de là que commence un futur merveilleux, immense et passionnant ". Me suis-je dit à mon départ. Avant de quitter, j’ai fait mes prières et ai demandé au tout puissant de me protéger au cours de mon séjour, du moment de mon départ au moment de mon retour que je sois en bonne forme et fier de mon trajet. Sur ça, je me suis lever et suis allé à l’aéroport pour prendre mon envol.
Tout s’est bien déroulé mais l’envol était horrible parce que j’étais mal à l’aise à cause de la peur de se crasher. Sur ce, j’ai quand même survecu et suis arrivé paisiblement. De l’aéroport, un taxi m’attendait pour le port puis par un bateau, je me suis dirigé à l’île des Brayners. De l’île j’ai continué en voiture. D’une distance d’environ 350m, j’ai aperçu une maison.
- Est-ce la maison des Brayners ? Je demanda au chauffeur.
- Oui,il repondit. Es-tu etonné ?
- Non ? Mais... qu’est-ce que tu... Mais Non !, lui ai-je dis.
C’était une immense forteresse avec une barrière. Au portail,j'ai sonné et me suis présenté, il s’est ouvert et je suis entré. Il y avait un très grand jardin accompagné d’une immense piscine et un garage. À l’entrée se trouvait aussi les statues des Brayners. C’était juste admirable, un conte de fée, j’étais si ébloui que j’en suis resté sans voix. Je me suis donc dirigé à l’entrée de la maison où ils m’ont accueilli et m’ont invité à leur rejoindre pour le dîner.
- Vous êtes le bienvenue au manoir Brayners. Ça fait de longues années que ce manoir se transmet de générations et bientôt il sera à mon fils. Je paris que vous avez faim. Après ce long trajet, vous méritez bien un souper pour vous accueillir chaleureusement, dit m’sieur Brayner.
Après l’avoir remercié, je me suis joint à eux. Tout s’est bien passé et Brook était un p’tit ange. Le lendemain matin, ses parents sont allés à une tournée en Espagne. Brook m’a dit qu’ils sont débordé par leur travail presque tous les jours.
- tu as de la chance d’avoir des parents formidables, lui ai-je dit. Mais il resta muet. T’as quel âge ? 
- J’ai neuf ans. Comment ne sais-tu pas mon âge alors que tu veux me garder ?, dit Brook
J’ai été troublé par sa remarque.
- C’est ma première fois et l’âge n’a pas été signalé sur le message de recherche de nounou. Aussi quand il y a une demande, c’est toujours pour des enfants...
- Je ne suis pas un enfant ! , Brook répondit. A ton avis pourquoi t’ont-ils choisi de si loin pour prendre soin de moi ?
- Assez de questions, vas te préparer pour le p’tit déjeuner.
- Je voulais Juste en savoir d’avantages mais ce n’est rien Dug !, Brook répondit souriant et se dirige au bain.
Moi de mon côté, j’étais dérangé par rapport à la conversation que nous avons eu, surtout au fait qu’il m’a demandé pourquoi c’est moi qui ai été choisi. De ce fait, j’ai arrêté d’y penser et ai préparé le p’tit déjeuner. Il a mangé après s’être rafraîchi puis, il est allé lire ses bouquins dans la bibliothèque. J’ai profité pour aller prendre un bain, puis la journée a continué normalement. Le jour s’est vite couché et Brook est allé se dormir.
- Brook, est-ce-que tu dors déjà ! , je lui ai demandé pour me rassuré mais sans réponses. Je lui ai rappelé plusieurs fois mais personne ne répondis. C’est alors que je me suis dit qu’il était sûrement fâché pour les malentendus du matin et de ce fait je me suis dirigé à sa chambre pour lui demander des excuses. A mon arrivé, sa porte était ouverte et douteux, je suis entré, il avait fugué. Paniqué, je me suis mis à chercher partout dans la maison mes toutes recherches ont été en vain. Je suis allé à l’extérieur, il n’y était pas. J’ai donc téléphoné à ses parents.
- Allô m’sieur Brayner. C’est Dug, le nounou de votre enfant... 
- Dug ! Je n’espérais pas que tu m’appelles aussi tôt. J’espère que tout va bien de votre côté, nous sommes en train de se préparer à présenter.
- A propos, votre fils a fugué et je me demande si vous savez où il a bien pu aller à cette heure !, lui ai-je répondu.
- Je vous ai donné la garde de mon fils alors prenez en soin et retrouvez le, il répondit avec colère et il raccrocha. J’étais dépassé car j’étais perdu sans aucune piste de recherche. Le pire c’est qu’il y avait aucun voisin, mais juste une vague forêt visible autour de la maison.
C’était donc mon devoir de le retrouver car c’est sous ma responsabilité qu’il s’est enfui. J'ai donc pris avec moi mon téléphone puis une torche et me suis dirigé dans les bois. Des bruits ignobles des grenouilles et d’autres bestioles de la nuit surgissaient de partout. C’était un grand déluge de cacophonies infâmes et j’avais très peur. Il faisait de plus en plus froid dès que j’avançais.
- Brook... Brook... Brook, aucune réponse.
Mais cela ne m’arrêta pas. Je continua à chercher sans relâche pendant près d’une heure. A ce moment précis, j’ai compris des bruits des animaux qui hurlaient. Le bruit s’approchait brusquement. C’est alors que je me suis mis à courir de toutes mes forces sans regarder derrière mais pas de sortie. Je tournais en boucle et l’animal s’approchait de plus en plus que je m’affaiblissais. Néanmoins, je n’ai pas cessé de fuir. Sous pression, j’ai chuté d’un rocher et me suis broyé la jambe gauche. Ça a été d’une douleur atroce. Après ma chute, des pas s’approchait et soudain, je compris une musique. C’était du genre Justin Bieber. J’étais terrorisé. Je me suis donc mis à penser à la raison de ma venue. Toutes cet endurance à travailler au chantier pour payer mon loyer, toutes les fois où j’ai dû vendre pour me nourrir et toutes les fois où j’ai été humilié pour ma façon de vivre. " Enfin j’avais trouvé un travail qui devait me libérer de cette souffrance mais qui ne se réaliserait jamais." J’avais espoir de changer après ce trajet mais ça se trouvait être mon dernier trajet, enfin je crois. Enfuis dans mes pensées, je n’ai même pas su que le bruit s’approchait encore et au moment où je me suis aperçu, j’ai été assommé si fort que je me suis évanouie, peut-être étais-je dans le coma ou mort. Comment le savoir ? C’est là que je me suis demandé, " Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. " Puis j’ai perdu connaissance.
Que se passerait-il ?
51
51

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo ! Un texte bien savourant. J'ai adoré vous lire. Vous avez mes 5 voix.
Je vous invite à faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Belle plume. Courage à vous. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Dugard, je vous soutiens avec mes 5 voix :).
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne continuation :).

Image de Oriole Lekeugo
Oriole Lekeugo · il y a
Beau texte Dugard, j'ai aimé. J'espère que votre personnage, malgré les obstacles, arrivera à une fin très heureuse
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très belle plume Dugard. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Béraldin Girineza
Béraldin Girineza · il y a
Pas mal mon ami !! courage
Image de Marc Cambon
Marc Cambon · il y a
Bonne chance
Image de Vrac
Vrac · il y a
C'est un récit assez effrayant, et on est assez bien pris par la main jusqu'à l'effroi, insondable
Image de Béraldin Girineza
Image de Suzanne Dertoux
Suzanne Dertoux · il y a
J'ai voté ! Bon courage !
Image de Valdano mebendem
Valdano mebendem · il y a
Je suis passé j'ai voté