L'Univers clé en main

il y a
1 min
64
lectures
16

Toute ma vie a été bercée par la littérature, la poésie, et le théâtre. J'ai pris la plume très tôt, et bien que légère elle donna du poids à mes mots, qui devinrent des récits, des  [+]

La fin du troisième millénaire s'accompagne d'un problème très préoccupant : la population augmentant continuellement, l'épuisement des ressources naturelles terrestres semble, à terme, inévitable. Pour ne pas voir notre civilisation industrielle s'effondrer, il nous faudra bien trouver une solution, et Dôme Nature ne nous fournira pas cette solution.
Déjà, de nombreuses personnes, et pas uniquement de simples rêveurs mais des businessmen chevronnés et aventureux, commencent à tourner les yeux vers le ciel, plus particulièrement vers les astéroïdes du système solaire.

C'est en effet dans ces minuscules planètes, de moins de 1000 km de diamètre en général, que réside sans doute la solution à ce terrible problème de pénurie.

Les visionnaires annoncent même que l'exploitation de ces corps célestes aux immenses richesses représentera le point de départ d'un nouvel âge pour l'humanité : l'ère de l'expansion spatiale.
À bien des égards, les astéroïdes ressemblent à d'énormes coffres à trésor en orbite autour de la Terre attendant d'être exploités, mais aussi inaccessibles, pour le moment, que bien d'autres trésor légendaires. Moi, je vous offre la possibilité d'exploiter cette richesse. Aujourd'hui, je vous offre l'univers clé en main. Y-a-t-il un acheteur ? Qui est preneur pour cent milliards de dollars ?

— Vous n'auriez pas plutôt une planète habitée ? Nous devons tester notre nouvelle arme sur des organismes exobiologiques.
— Je ne suis pas marchand de tapis, Votre Altesse Sérénissime. Je vend des univers, pas des planètes ! J'ai une constellation, si ça vous tente, je peux vous faire un prix. Un cycle de réincarnations et deux vies bien remplies, ça vous semble correct ?
— Ok, marché conclu ! Va pour un cycle de réincarnations et deux vies.

Au fin fond de l'univers, perdus dans leur station spatiale à la dérive dans le cosmos, Andreï Karpov et Mickael Stanton, les deux astronautes de la mission Life Search, jouaient à leur jeu favori : Build Universe. Ils savaient qu'aucune navette ne viendraient jamais les secourir, étant donné la distance qui les séparait de notre galaxie, et surtout, le coût d'un tel sauvetage.

D'autres prétendants à la conquête spatiale s'entraînaient déjà en Moldavie. Ils attendaient la fin de leur réserve d'oxygène et de vivres, en rêvant d'un univers meilleur.



16

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Table rase

Yannick Barbe

Comme une grande partie des habitants de la cuvette, j’ai encore passé une mauvaise nuit. Nous ne sommes que début juin, mais déjà les premières canicules ont transformé la plupart des... [+]