lundi 25 mai 2020

il y a
2 min
28
lectures
7

JOURNAL INTIME - 25 Mai 2020  [+]

Lundi 25 mai 2020
Il a fait un temps superbe toute la journée, même si de loin en loin quelque nuage imprécis venait troubler l'azur d'un ciel de presqu'été... Pourquoi suis-je assis à ce bureau, devant cet écran lumineux qui me renvoie les mots de mes pensées?
Un challenge, un pari adressé à moi-même. Je viens de passer soixante dix jours enfermé volontaire sur ordre et je m'aperçois que je n'ai pas su mettre ce temps libre à profit. Car, qu'ai-je fait, sinon me laisser aller à ne rien faire? J'ai beau me répéter qu'il est temps que je me secoue, cela fait cinquante huit ans que je me répète qu'il est temps que je me secoue. Et rien... RIEN!...
Bon sang, que de temps perdu qui jamais ne reviendra...
Alors voila le deal: remplir enfin le vide, occuper le temps, devenir enfin celui que je devrais être.
Plantons le décor: un petit village du haut var où je n'aurais jamais dû mettre les pieds et encore moins m'installer. Mais, bon, quelquefois on ne fait pas ce que l'on devrait faire... La faute à qui?... On ne va pas épiloguer là-dessus. Mais bon, disons que j'ai toujours été et que je demeurerai un Dom juan jusqu'à mon dernier souffle. Dom Juan, vous savez l'amoureux de la conquête, obnubilé par le désir impérieux de séduire. C'est tout ça, moi.
Et pendant des années je me suis contenté ainsi, butinant et prenant mon plaisir au combat pour séduire. Et puis le piège un jour s'est refermé sur moi. L'Amour, le grand, le vrai, le beau celui auquel on fait semblant de croire, les amis loin, ou mariés ou partis. Alors on se dit pourquoi pas. Et l'on se voit parti pour plus de trente ans de vie commune avec quelqu'un que l'on n'aurait jamais dû croiser.
Oh, je sais facile de dire ou d'écrire tant de regrets que l'on tient enfouis bien au chaud entre rancœur et regrets. Je ne reviendrai plus là-dessus. J'ai eu ce que je méritais, je pense. Si je ne suis pas heureux, j'en suis le seul responsable. Inutile de chercher ailleurs la cause. JE suis la cause. Point barre.
Alors, donc, il va me falloir me bouger pour trouver le pourquoi de mon séjour parmi mes frères Terriens.
Ma Chère et Tendre vient de m'apprendre qu'enfin le notaire venait de bouger son gros cul, rapport à la succession de son père. Elle va finir par toucher un peu de ce pognon qui semble être son principal souci dans la vie et j'en suis soulagé, parce que, pour un temps, du moins, elle va me lâcher la grappe avec le fait que je ne gagne pas assez, et que je suis incapable de lui filer tout le fric qu'elle juge nécessaire. Merde, elle a qu'à aller bosser, elle verra ce qu'il en est exactement. Car bien sûr, elle est la seule personne à gueuler après un manque d'argent flagrant sans avoir jamais bossé pour s'en procurer!
Enfin, je vais avoir la paix pour un petit bout de temps... J'espère.
Pour l'heure, je vais aller faire un peu de nettoyage à la cuisine avant des travaux de peinture.
Bonne soirée.
7
7

Un petit mot pour l'auteur ? 12 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Le fait de dire n'être personne, c'est déjà d'être quelqu'un non ? je n'accroche pas le "journal intime" mais c'est votre plus grand droit et vous l'assumez, pour ça c'est bien. qui n'aurait pas souhaité être quelqu'un d'autre de celui qu'il est ? pour chacun, il y a toujours un/des trucs qu'il aurait souhaité différent(s). mais bon... à plus sur le forum :-)
Image de François Personne
François Personne · il y a
Merci pour votre passage sur ma page... Comme disait ma grand mère, pas la putain, la sainte femme:
" Si tout le monde ne mangé que de la confiture de fraises, que feraient les marchands de confiture d'abricots?...". ;-)))

Image de JACB
JACB · il y a
Eh! Bien François vous n'êtes pas Personne mais UNE personne dont les pensées assumées résonnent tout en raisonnant. Votre journal intime porte la dimension humaine d'un certain partage. C'est parfois difficile d'assumer la dychotomie de l'air de soi avec l'autre qu'on tait parfois. Je vous ai lu avec beaucoup d'empathie.
Image de François Personne
François Personne · il y a
Merci infiniment pour ce passage sur ma page qui va droit au cœur de celui qui, bien modestement - ou bien évidemment très prétentieusement - revendique le fait de n'être Personne dans un monde où hélas trop de monde se voudrait Quelqu'un...
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
J'adore vos mots si crus de vérités....Remords..regrets...inutiles, on ne refait pas le passé, on s'y habitue il est là quelque part derrière nous et le plus beau est à venir. Il faut y croire et avancer! Merci pour cette lecture qui résonne quelque part chez moi! Au plaisir.
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Choisit-on réellement nos rencontres ?
Image de François Personne
François Personne · il y a
Tout est effectivement question de point de vue. A-t-on le choix?... Possède-t-on ce libre arbitre si cher à pascal?... Bien fol qui prétendra un jour répondre avec certitude à pareilles interrogations...
Merci pour votre passage sur ma page. A charge de revanche.

Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
"dramatiquement" humain, et ça me touche...
Image de François Personne
François Personne · il y a
Merci infiniment de votre passage sur ma page... A charge de revanche...
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Oh ne vous sentez nullement obligé, je n'écris plus rien, et ça ne m'importe plus que l'on me lise ou pas.
J'aime bien découvrir ce qu'ecrivent les personnes dont j'approuve les commentaires dans les forums. Je trouve vos propos en accord avec mes idées 😊

Image de François Personne
François Personne · il y a
Quel dommage!!! J'aimais vraiment beaucoup votre style. J'ose espérer que ce n'est que passager et que vous vous remettrez devant le clavier bien vite. Passez une agréable soirée et prenez soin de vous...
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Merci

Vous aimerez aussi !