1
min

Lumière et vieux papier

Image de Flow'

Flow'

150 lectures

5

Qualifié

Entrer ici, c'est comme entrer dans un sanctuaire sacré. Le silence est la règle d'or. Comme si la moindre parole risquait de briser la magie qui règne en ce lieu. Une douce chaleur réchauffe mes doigts gelés par l'hiver lorsque je pousse la porte en ce matin de février, et une lumière chaleureuse m'accueille. Mes amis sont là, fidèles à leur poste, comme s'ils avaient eu vent de ma venue. Pourtant, ce n'est que machinalement, en passant devant le bâtiment défraîchi, que j'ai décidé de venir leur rendre visite. Alignés sagement les uns à côtés des autres, presque au garde-à-vous, ils forment une belle bande de joyeux lurons. Des grands, des petits, certains minces, d'autres si épais qu'ils valent à eux seuls quatre de leurs camarades. Des mystérieux aussi, des rigolos, quelques tristes, d'autres sentimentaux. Certains adorent me faire peur, ou me tenir en haleine jusqu'au bout avec leur baratin, pour me révéler que le meurtrier de leur histoire fantasmagorique n'est autre que le personnage le moins susceptible d'être un méchant. D'autres encore sont de parfaits guides pour visiter d'immenses châteaux et autres lieux de légendes dont ils connaissent les moindres secrets. Chacun à sa manière sait me faire rêver, c'est ce que j'aime chez eux.

Je déambule lentement entre les étagères, au milieu de la lumière tamisée et de l'odeur de vieux papier qui m'est si chère. Mon doigt chatouille avec malice le dos de mes amis, tandis que chacun m'appelle à cor et à cri pour me raconter son histoire. C'est à celui qui sera le plus aguicheur de tous afin de se faire choisir. Jetant mon dévolu sur un vieux camarade que je connais bien mais que je ne me lasse jamais d'écouter, je m’installe sur un des petits sièges mous et colorés réservés habituellement aux enfants. Ils sont tellement petits que j’ai les genoux remontés jusqu'au menton. Autour de moi, des gamins de quatre ou cinq ans à peine jouent et regardent les images de leurs livres en carton aux couleurs de l'arc-en-ciel. Mais très vite, bien serrée contre mon ami, je pars loin, très loin d'ici. J'oublie le bruit, j'oublie les rires des enfants, je n'entends plus que cette voix qui me raconte son histoire.

Je suis emportée par les mots, les secrets.
Je suis dans le monde d'encre et de papier.

PRIX

Image de Printemps 2014
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Flow'
Flow' · il y a
enfin un accès aux commentaires ! navrée du retard, mais mon ordinateur faisait des siennes... Merci beaucoup pour votre lecture à tous les deux :)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je me suis baladée dans les lieux si souvent arpentés, caressé les couvertures, choisi mon livre et savouré l'instant avec un grand plaisir.Merci pour le doux moment de lecture :)
·
Image de Valéry Hardiquest
Valéry Hardiquest · il y a
Bel hommage à nos chers amis les livres et aux instants qu'ils nous offrent. + 1 évidemment.
·