Lui.

il y a
1 min
38
lectures
7
Il m'a regardé et il m'a dit que n'importe quel autre pourraient me rendre heureuse. Que n'importe qui me donnerait le bonheur qu'il n'avait plus. Qu'il avait essayé mais qu'il n'y arrivait plus. Que c'était trop dur d'aimer. Trop épuisant. Trop douloureux. Il arrêtait tout. Alors il est parti. Je l'ai regarder s'éloigner. Je n'ai rien dit, rien fait. Pourquoi ? Sans doute parce que je l'aimais...

J'aurai voulu pouvoir dire que je m'en fichais ou du moins que je n'ai pas trop souffert. À quoi bon mentir ? Il m'a manqué et me manque toujours.

Puis tu as l'alcool qui parfois te rend lucide. Je commence à penser à toi puis tu disparais. Les nuages te remplacent mais ton nom flotte toujours dans mon esprit. Mode veille. Sans souffrance. T'as ton visage doux, rieur qui l'accompagne. Pas celui qui m'a fait mal, l'autre. Celui qui m'a sortie du gouffre lorsque j'y étais partie pour toujours.

Je sais que l'on a parler de toi. Mais je sais aussi que tu ne parles plus de moi.

Qui suis je ? Un reste, une ruine. Qui étais je ? Un passe temps. Qui serai je ? Une inconnue.
Qui es tu ? Un maux
Qui étais tu ? Mon tout.
Qui seras tu ? Une fin.
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,