Lucky Luke perd pied

il y a
1 min
266
lectures
27
Qualifié

écrire, pas seulement des lettres mais exprimer des visions,des personnages . Les évoquer dans le baroque ,le décalé ou le réel . Délayer dans l'encre l'intime et le rêve, quel plaisi  [+]

Image de 2017
Pzzz ! Cette chevauchée poussiéreuse sous une chaleur accablante leur pesait. Lucky Luke arrêta Jolly Jumper. Une flèche indiquait : « à 1/2 mile The Duke Market nouveautés de Chicago ».
— J'vais enfin m'y acheter de nouvelles bottes.
— Sûr, les tiennes malgré leurs trous concentrent l'odeur.
Jolly Jumper tourna ses yeux globuleux vers son cow-boy.
— Ça me gêne, à ton âge, ce look destroy. Môa, je m'offre bouchon de paille du Kansas et abreuvoir de menthol.
Il rota. Lucky Luke fit la moue, leva les yeux :
— Regarde, les baraques bariolées...
Ébahis, ils contemplaient le complexe commercial.
Des galeries reliaient une douzaine de boutiques vitrées à un étage. Un homme haletait sous sa pancarte réclame: « La carte COYOTE : fini le dollar papier ».
Jolly Jumper évita la rigole provenant des énormes blocs de glace qui rafraîchissaient les boutiques. Il préservait ses sabots manucurés.
— Je cherche une bonne paire de bottes. Des années à galoper pour le gouvernement les ont usées.
Lucky Luke étendit ses orteils émergeant de ses bottes défraîchies. Brin de paille en coin, il sourit, attendant la réponse. Une femme éclata d'un rire bruyant en les montrant du doigt.
— Eh ! Le vacher, descends pas de ton joli cheval. Tu pourrais rayer les pavés de bois de notre belle rue.
Jolly Jumper secoua sa mèche élégamment peignée.Trop, c'était trop ! Lucky Luke se taisait, songeur. Pavé de bois, bottes, pains de glace. Pan ! Pan ! Le fameux tireur ajusta ses nouvelles bottes : empeignes de glace, semelles de bois.
— Fraîches, modernes. Jolly Jumper, paye avec notre carte.
Jolly Jumper présenta un as, souvenir de Doc Holliday. Sans se retourner, ils s’éloignèrent.
Jolly Jumper maugréa : « Lucky Luke, fuyons vite ce Far West qui nous oublie. »
Teuf ! Teuf ! Un chariot surgit. Dedans, un homme criait : « Essence, moteur ! »
— Lucky Luke ! Pas de chevaux et ça avance.
— Henry ! Henry ! Détroit c'est au nord-est ! hurlait une voix de femme.
Pensif, Lucky Luke regarda ce véhicule bruyant.
— Jolly Jumper, finis éperons, bottes et toi peut-être...
— Peuh ! Fini le cow-boy qui goutte des pieds. Ma prestance peut plaire à ce Henry et je finirai... emblème Mustang.

27

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,