2
min

Love Yolo.

Image de KameSanni

KameSanni

43 lectures

39

A chaque aube, il sortait encore de sous sa couverture...
D’un voyage à Barcelone, il avait retiré l’obligation de lire et traduire, pour le comprendre un tant soit peu, l’essai du poète Ralph Waldo Emerson : « Self Reliance » et sur un simple bout de papier déchiré, en cursives : « One life to live my friend, live it well – (petit cœur) ».
Jamais il ne se précipitait. Plus. Le passage obligé par la salle de bains. Après une douche rapide, sous le ploc-ploc d’un chauffe-eau fuyant, il remettait inlassablement ses deux montres, une main gauche, celle du cœur, une au bras droit, l’électronique qui lui commandait, au bout d’un temps, de « bougez ! ». Surtout ne pas l’arrêter. Il ajustait alors la chaîne en or, à l’œilleton déformé, au bout de laquelle pendait deux alliances.
Des lettres imprimées d’Espagne, payées cinq euros, comme une relique échangée entre deux êtres déchirés, il en avait conquis le goût de l’écriture, une bouée, une ancre pour l’envie de nouveaux jours.
A l’aube, les codes ne l’ont pas encore formaté pour sa journée. Son esprit vagabonde. Il saute d’idées en songes. Et s’il était Pierrot ou magicien : « La roue continue de tourner et ils s’aiment d’amour tendre,
Lui,
Elle,
Dans une trilogie d’espace relationnel, scindés et entrelacés, d’un deux à une multitude, semblables et dissemblables, d’un acide décomposé. Quelqu’un les protége. D’une injustice, d’une faute à réparer, chantre de l’amour, il emporte et nous transmet, en catimini, les mots doux, les billets échangés, entre Elle et Lui, comme un rai de lumière encore puissant, il éclaire cette relation, il ouvre un espace entre terre et ciel.
Sous le bruit du silence, je t’écrirai ces mots, avant que mes doigts s’engourdissent. Je te répondrai en poème, sous des rimes monocordes, ou des rythmes endiablés. En accord majeur, je jouerai de ton cœur, y rallumerai ma flamme. Au loin, au firmament, dans une danse stellaire, d’un noir profond, t’accompagnant, j’absorberai ta chaleur, dans un cœur à cœur, dans un corps à corps. Mes pierres seront tes précieuses pierres. Dans ton ventre, je germerai la graine bien au-delà de l’envie et du simple plaisir, pour que naisse au frigo de ta chair, une vie de renouveau. Au miroir de ton regard, je changerai ces poussières en or, je te revêtirai de couleurs pour que ce blanc éternel se charge d’orange plus tendre. Je lèverai marées pour qu’au zénith, tu arroses notre amour d’une pluie enchantée. Entre chien et loup, je serai chorale. Je jouerai son et ondes pour enfin te toucher. Je serai morsures, tu seras baisers.
Dans un songe d’une nuit d’été, à l’aube d’un jour d’hiver, Lui et Elle, à la recherche d’un solstice pour que l’amour soit plus long que le jour ou la nuit. Et puis, ils se déchirent et s’entre-déchirent, s’attirent et se repoussent, dans le frémissement d’un doux baiser. Impossible.
Et alors, sous un dernier éclat de lune, sous le rai d’un soleil de minuit, à l’aube de matins heureux, amants, à jamais séparés, Elle : « Je ne peux exister que parce que tu existes » ; Lui : « Ubuntu, I’m because you’re. (Always)».
Love yolo.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très court
39

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Kiki
Kiki · il y a
un très joli texte que j'ai aimé lire. Bravo à vous pour ce récit joliment écrit. ma voix

Mon poème les cuves de Sassenage est en finale. Puis je compter sur votre soutien? Merci d'avance

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un très beau texte poétique pour un amour impossible. J'aime beaucoup.
·
Image de KameSanni
KameSanni · il y a
Merci pour vos votes et surtout pour vos visites.
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
"tu arroses notre amour d’une pluie enchantée, Je serai morsures, tu seras baisers". J'adore ces phrases !
·
Image de KameSanni
KameSanni · il y a
Merci, mais qui sont ces personnages ?
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
KameSanni va me le dire ;-)
·
Image de KameSanni
KameSanni · il y a
Et au milieu du ciel, dans une folle sarabande, les astres entreprirent cette danse folle, se réchauffer, couleur étoile ou se pâmer au quart ou à demi.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un instant prégnant, de vibrants accords majeurs, une douce et tendre mélodie, une bien jolie Love Story.
Les histoires d'A commencent bien en particulier et finissent mal en général. Ainsi soit-il ! Ainsi soit-elle !
Je suis passée sur votre site regarder quelques images. En jeux d’ombre et de lumière, en noir et blanc, en camaïeu de gris, en clair-obscur, jeux de contraste, ce sont les clichés que je préfère. Très beaux instants de vie, emprisonnés dans la boite à images qui fige, l’éphémère et lui redonne vie le temps d’une photographie.

·
Image de KameSanni
KameSanni · il y a
Un grand MERCI pour l'ensemble de vos visites.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
C'est moi qui vous remercie pour votre talent, vos talents pluriels et pour vos charmants passages sur mes pages.
Belle fin de soirée et à tantôt de se mots croiser.

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une belle écriture riche et poétique pour décrire un amour dans un couple mixte à jamais séparé ! Un crève cœur ! Bavo, KameSanni ! Vous avez mes cinq votes.
Je vous invite à lire un sonnet en compète printemps sur le triste sort d'un migrant : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba

·