La Filia Chapitre 1

il y a
2 min
24
lectures
0
Je sentis une vive douleur à l’épaule j'ouvris les yeux au-dessus de moi je vis le vide d'une maison, d'une maison si vide que le moindre battement d’ailes d'une mouche ferait un bruit de tambour je me réveillai de ce lit, marchai quelques pas puis là une pluie de questions s'abattit sur moi. qui suis-je, pourquoi ce bruit aigu dans ma tête, pourquoi cette maison des questions qui demeuraient sans réponse un éternel silence je décidai de m’aventurer dans la maison c'était une vieille maison le genre de maison où les gamins pourraient jouer à se faire peur. Je montai une à une les marches de l’escalier la rambarde était couverte de poussière une épaisse poussière grise. une fois arrivé en haut je vis sur le sol un sac à dos sans réfléchir je le mis sur moi je décidai de descendre. Une fois en bas je décidai de fouiller les placards de la cuisine j'ouvris la porte du placard et je vis une dizaine de canettes de Soda je les tassa dans mon sac j'en bus deux ou trois ou bien quatre j'avais soiffe et peux importe le reste il fallait que je boive et que je mange alors je fouillai tous les placards je trouvai à ma grande surprise des armes, de la nourriture en conserve et encore d'innombrable pile de ce soda je pris les armes, la nourriture et l'eau. je pris une conserve je regardai la date de péremption 18/03/2016 je ne savais pas si cette date était périmée ou non. Tant pis j'ouvrir la boîte et je sentis la nourriture elle avait une odeur de boeuf ça me sembla bon j'en pris une bouchée puis une autre et un autre au final je dus finir trois ou quatre boîtes de conserve je referme mon sac puis je décida de me diriger vers la porte de la maison je pris une grande inspiration puis j'ouvrir la porte et là je vis une immense forêt, une forêt d'un vert clair je vis au loin un troupeau d'animaux je décida de les suivre au bout de 5 min j'arrivai à destination je me cache derrière un arbre De là j'ai pu voir le troupeau sorti une arme de mon sac je la chargeai Je m'approche à discrètement du troupeau et sans faire exprès je marche à sur une brindille le seul bruit de ce craquement suffit à les faire fuir il n'y avait pas de doute la chasse était trop compliqué pour moi, le soleil à me coucher je décidai donc de trouver un abri pour la nuit la maison me sembla idéale je partis donc dans cette direction une fois arrivée je décidai de trouver un lit dans la maison hélas je ne trouvai rien qui ne puisse faire office de lit je décidai donc de m'allonger sur mon sac la nuit passa j'ai dû me réveiller plusieurs fois car un sac n'est pas idéal pour dormir la lumière du jour vint à me réveiller j'avais mal partout en me réveillant ce matin je n'avais qu'un seul objectif trouver de la vie autre que du bétail je pris donc mon sac l'enfile et sortit de la maison de là je du marché aux moins plusieurs heures je commence à avoir faim et soif j'ouvris donc une bouteille et une conserve et en office de fourchette je prie mes doigts après cette pause je repris ma marche vers L'inconnu

La suite dans le Chapitre 2
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gaeenn
Gaeenn  Commentaire de l'auteur · il y a
Merci de vos futur commentaire.

Vous aimerez aussi !