3
min

Lola

Image de Clémentine

Clémentine

88 lectures

11

«Nous sommes au milieu d’année, et me voila maintenant élève au Lycée Français d’Irlande, le « LFI », en famille d’accueil, comme la moitié de la classe. C’est, parait-il pour améliorer son anglais. Je m’en fiche de l’anglais. On m’a forcé à vivre ici. Soit. Mais cela m’oblige à faire une seconde rentrée scolaire, comme si cela n’était pas assez difficile pour moi de rencontrer des gens, qui, de toute façon, sont méchants et ne me veulent que du mal... Quand je vais arriver, ils vont se moquer de moi car je suis grosse, je suis moche et je serai seule. Les gens ne savent que critiquer et juger.»

«Cher Journal,
Aujourd’hui, la nouvelle est arrivée à l’école. C’est grande fille longiligne, habillée de larges étoffes noires, avec les joues creusées, les dents jaunies et un air fatigué. Pour autant, elle a l’air sympathique, mais dès qu’on lui parle, elle se carapate comme si on lui faisait du mal. Il faudra qu’on fasse particulièrement attention à elle. La vie n’est pas facile pour les élèves en famille d’accueil : le lycée est en quelques sortes leur famille de substitution. Alors on s’entraide tous. On devient une grande fratrie: ça créer une ambiance bien sympathique! Pour ma part, je vis à Dublin en temps qu’expatrié avec ma famille. Au déjeuner, Lola, la nouvelle, n’avait pas de lunch. Le CPE a encore oublié de l’avertir : nous n’avons pas de cantine. Mais ça n’a pas eu l’air de la gêner, elle a même refusée de partager le mien... »

«Dès le lendemain, des jeunes de ma classe m’ont invité à découvrir Dublin. A contre cœur, j’y suis allée. Au moins, cette visite m’a permis de me changer les idées : ma famille me manque déjà...
Une des filles du lycée a l’air très sympa : tout le monde l’aime bien pour ce qu’elle est. Elle semble gentille : mais il faut se méfier de ces gens là, ils vous font rapidement un baiser de Judas. Puis on s’est promené à O’Connell Street : c’est un peu comme leurs Champs Élysée, mais c’est tellement plus petit ! Surtout, ce qui est étonnant, c’est que dans le centre ville, tous les demi-kilomètres sans exception, il y a le trio Burger King, Mac Do et Starbucks : et je n’exagère pas, ces deux derniers sont présents deux fois sur O’Connell. Juste l’odeur me dégoute. Pensez vous que l’on peut grossir en respirant ces parfums graisseux ?»

«Cher Journal,
Lola ne sait pas parler anglais. J’essaye de l’aider temps bien que mal, mais ça ne l’intéresse pas. Encore aujourd’hui, pas de repas : sa famille d’accueil ne sait peut être pas qu’il y a besoin une lunch box... Il faut que j’en parle au CPE. Mais, quand j’y repense, elle a la famille d’accueil d’en face de chez moi, et ils sont habitués aux élèves du LFI, ils sont au courant pour le lunch. Que c’est étrange !...
D’ailleurs, nous allons au lycée ensemble maintenant. Elle est sympa mais tellement timide et craintive ! Elle a vaguement répondu lorsque je lui ai demandé les raisons de sa venue. Sinon, Lola est un peu décalé : elle s’habille toujours de noir, elle semble toujours loin, toujours dans ses pensées quand on la regarde. Elle est belle, mais sa maigreur ne lui va pas du tout : on dirait un squelette. En plus, sa peau est bleutée, comme si elle avait tout le temps froid. Je sais qu’on est en Irlande, mais ce n’est pas la cata non plus. »

«Bénédicte m’a fait découvrir des endroits très agréable. Comme l’Irlande est verte ! J’aime particulièrement la rivière Dodder. Le parc à coté est prodigieusement ressourçant : il me redonne du courage. J’ai de plus en plus de mal à aller au lycée en ce moment. Mes parents se fâchent car ils n’arrivent plus à me joindre sur Skype et puis, j’aimerai les revoir mais je les déteste : je ne sais plus trop quoi penser, tout est compliqué. En Irlande, ma seule amie est Bénédicte : on va a l’école ensemble. Enfin, amie, c’est ce qu’elle croit. Bien sûr que je ne lui dit pas tout, on ne sait jamais. Trop de mes anciennes amies m’ont fait du tort. Mais enfin, Bénédicte m’aide un peu en anglais, c’est déjà ça de pris. Le niveau au lycée est vraiment trop haut : je ne comprends rien. Lola dit que je n’écoute pas, que je suis dans mes pensées, mais non, je suis bien présente pourtant. De toute façon, je n’arrive pas a me concentré, je ne peux me focaliser sur une tache.»

«Cher Journal,
J’ai découvert quelque chose d’effrayant : Lola a des cicatrises étranges aux bras et aux chevilles : ce sont les seules parties de son corps que ses vêtements m’autorisent à voir. Le printemps commence déjà, il ne fait plus si froid, mais elle garde son écharpe au cou comme si elle voulait garder un secret. Je ne sais pas ce qu’elle a en ce moment. Enfin, depuis le début, c’est une personne singulière. Mais maintenant, son esprit est de moins en moins présent, elle me parle de choses affreuses.»

«Aujourd’hui, Bénédicte m’a obligé à manger sa clémentine entière ! Tout le monde est contre moi ! Tout le monde me veut du mal ! Alors j’ai foncé dans les toilettes pour régurgiter tout cela. Elle veut ma mort, ma parole ! Je me sens terriblement incomprise ! Et terriblement grosse : les sucres passent rapidement dans le corps : maintenant, mes joues sont énormes. Toute seule dans ma chambre, je pleure, je suis seule et personne ne veut m’aider. De toute façon, personne ne le sait. Deux voix dans ma tête s’entremêlent. L’une me dit A, l’autre B. L’une dit que je suis malade, l’autre lui répond : « oui, d’obésité ». J’aimerai ne plus jamais exister...Aurais-je du courage une fois dans ma vie?»

«Je revois cette scène en boucle, sans comprendre. Près de la Dodder, dans le parc prodigieusement vert, fleurit, enchanté par la magie du début de l’été, je l’ai vu assise, allongée, se reposant près de l’eau scintillante, le bras dans l’eau aux reflets argentés en amont et à la teinte rubis en aval. Avec son sang, qui coule, qui coule et coule encore.»

PRIX

Image de 2015

Thème

Image de Très très courts
11

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M.M.E.
M.M.E. · il y a
Un thème original mais bien manipulé! =) BRAVO +1
Je participe également à ce concours avec un poème et un ttc et je ne serais pas contre ton avis merci d'avance!
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-jour-ou-tout-a-bascule-2
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/poeme-a-une-inconnue

·
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Beau texte Clémentine. Tu as une écriture très agréable à lire. Tu demandes des critiques : une petite chose m'a gênée au départ car je n'ai pas tout de suite compris que c'était un double "journal", juste un peu plus d'indices pour le lecteur suffirait. Tu as mon vote (10) . Si un jour tu retravailles ton texte, tu auras aussi quelques fautes d'orthographe à corriger.
Si tu as un moment... http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/l-ange-du-moulin

·
Image de Clémentine
Clémentine · il y a
Peut être ajouter l'initiale de Lola pour son passage (ses pensées) ? Merci ! pour ce conseil, et oui bien sûr, honte à moi pour ces fautes...
·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
Quel beau texte ! J'ai l'impression que, malgré sa gravité, le thème de l'anorexie est assez "tendance" dans l'écriture chez les ados... Je ne sais jamais trop quoi en penser. En tout cas tu écris très bien et l'histoire est touchante et saisissante de réalisme... Je crois que tu aurais même plus approfondir un peu les ressentis des personnages et rallonger ton texte ! Tu as mon vote !

Si tu en as le temps et l'envie, j'ai aussi participé à la matinale : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/demi-caiman-albinos

·
Image de Clémentine
Clémentine · il y a
Peut être est on touché par l'experience d'amis plus ou moins proches, mais aussi que l'on connait la dangerosité de cette maladie mais qu'on aimerait suivre des diktats de la minceur...
Je suis d'accord sur le point que ce texte n'est pas tout à fait finit: dure-dure cette règle des 6000 caractères ;) .
Je prendrai compte de cette remarque quand je retravaillerai le texte: merci!

·
Image de Léa Gerst
Léa Gerst · il y a
C'est vrai que je la chance de n'avoir pas encore connu ça de près, et cette maladie ne m'inspire que de la peur et de l'incompréhension. Je serai complètement désarmée face à elle je pense. Mais ta réflexion est très pertinente !
Ahlala, je n'ai pas vu les signes passés, j'avais l'impression que c'était plus court ! Effectivement, 6000 SEC, ça m'a fait bâcler ma fin ! :P
Bonne continuation ^^

·
Image de Héloïse Billette
Héloïse Billette · il y a
Ce texte est absolument magnifique, sensible, grave ... On en pleurerait ! On ressent parfaitement le mal-être de cette Lola, et cette alternance entre deux points de vues est particulièrement bien menée ! Bravo, on a juste envie de prendre dans nos bras cette héroïne dévastée ... Mon vote !

Si tu as un instant, je serais heureuse que tu viennes lire mon propre texte pour me dire ce que tu en penses : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/l-oiseau-de-savannah

·
Image de Plumeargentée
Plumeargentée · il y a
Texte sublime et parfaitement écrit. Tu as su aborder un sujet grave bravo ! Et si tu as le temps passe voir mon histoire http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-nouveau-du-passe
·
Image de Nadou
Nadou · il y a
L'anorexie est un sujet tellement actuel ! ...un texte rempli d'émotion... Mon vote!
Si ce n'est déjà fait, je vous invite à parcourir mon poème en finale été, venez flâner un instant sur les lignes de "Mon éden" vous y êtes la bienvenue !
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/mon-eden-1

·
Image de Marie
Marie · il y a
Quel dur sujet, et pourtant si bien traité ! J'aime beaucoup cette alternance de point de vue, entre Lola et Bénédicte. C'est là qu'on voit que l'anorexie est aussi difficile à vivre par la personne elle-même que par son entourage... Et, pour avoir vu ma cousine en être victime, je sais ce que cela fait. Heureusement, cela s'est bien terminé pour elle. Mais c'est pourquoi ta fin, très sombre et poétique, est d'autant plus émouvante à mes yeux. J'essaye d'imaginer ce que ma vie aurait pu être si l'histoire s'était terminée ainsi... Bref, je ne vais pas raconter ma vie, mais ta nouvelle m'a beaucoup émue !
Bon courage pour la suite !!

·
Image de Clémentine
Clémentine · il y a
L'histoire d'une amie m'a marqué, elle qui n'a pas finit sa lutte contre cette maladie. Ca me fait très plaisir que ta cousine s'en est sortie: c'est une grande victoire ! Je garde espoir ! Merci :)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Comme l'ont dit les autres, cette confrontation des deux visions est vraiment intéressante, et le tout est bien structuré par l'écriture et l'histoire en elle-même.
·
Image de Clémentine
Clémentine · il y a
Merci ! Il est vrai que dans une maladie comme l'anorexie, plusieurs visions s'affrontent. Je me pose encore beaucoup de questions sur comment pensent les personnes atteintes de cette maladie, aux facteurs complexes. Et surtout, comment les aider...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Oui, c'est justement ce qui est bien dans ton texte. Voir l'inquiétude d'amis, et pas seulement la souffrance des personnes qui en sont atteintes...
·
Image de Luz
Luz · il y a
Le dernier paragraphe est magnifique. On dirait un poème et je n'ai pas pu m'empêcher de penser à la Ophélia de Shakespeare.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Très beau récit dramatique avec pour toile de fond cette terrible anorexie qui fait que celle qui en souffre ne se voit pas du tout comme elle est... Et l'amitié ou même l'amour sont souvent impuissants à vaincre cette maladie.
+1, évidemment
Et pour changer totalement de registre, je vous invite à découvrir ma version de Cendrillon : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/cendrillon-12

·