Loin des Yeux, loin du coeur

il y a
2 min
1 613
lectures
1559
Finaliste
Public

Bonjour et merci de venir faire un tour sur ma page. Par manque de temps, j'ai été souvent absente de short ces derniers temps, mais, je vous invite à découvrir mon dernier poème écrit à  [+]

Image de Été 2018
« Loin des yeux loin du cœur, ça n'existe pas,
Loin des yeux loin du cœur, moi je pense à toi. »

Elise chantonne dans sa tête les phrases de la chanson de Demis Roussos, tout en regardant, le nez à sa fenêtre, ballet des oiseaux tournoyant autour de l'arbre sur lequel elle a disposé quelques boules de graisse.
Aujourd'hui 24 décembre elle est seule dans cette grande maison qui fut jadis, un berceau de vie, de rires et de bonheur. Ses enfants sont partis il y a déjà longtemps faire leur vie ailleurs, la ville les a peu à peu happés ; des petits-enfants y sont nés.
En rang sur le grand bahut de la cuisine, ils sont tous là, de portrait en portrait, Elise regarde sa famille. Là, c'est le petit dernier, Théo, sur la photo il a trois mois, à présent il va vers ses 5 ans.

« Loin des yeux loin du cœur ça n'existe pas,
Loin des yeux loin du cœur moi je pense à vous... »

Ses fils voudraient venir plus souvent lui rendre visite, mais c'est compliqué pour eux, entre le travail, les enfants et puis il y aussi la belle famille qui les demande, moi, c'est pas grave se dit-elle, je peux encore me débrouiller. Les week-ends, il faut bien qu'ils se distraient, je ne vais tout de même pas leur imposer de venir me voir. De toute façon, comme chaque année, ils viendront après les fêtes, à moins d'un imprévu comme l'an passé.
Mais, ils sont attentionnés mes fils ! Chaque année le jour de Noël ils m'appellent. J'attends ce coup de téléphone avec impatience, c'est un peu mon cadeau de Noël. La conversation ne change guère d'année en année :"tu sais maman, j'aurais bien aimé que tu sois parmi nous aujourd'hui, mais, c'est pas parce que tu es loin qu'on ne pense pas à toi!", ils sont mignons mes fils de penser à moi le jour de Noël, moi, je pense à eux tout le temps.

« Loin des yeux loin du cœur ça n'existe pas,
Loin des yeux loin du cœur moi je pense à vous... »

Bastien mon aîné m'a bien invitée à venir passer les fêtes de fin d'année avec eux, mais, prendre la voiture pour me rendre à Paris, c'est plus de mon âge et lui, il n'a pas le temps de venir me chercher alors, prendre le train toute seule, c'est trop compliqué ! Quant à Laurent, il ne me l'a jamais proposé, il n'y pense même pas, à moins que son épouse Annie, ne souhaite pas ma présence. Et puis il y a les petits-enfants, ils sont gentils mais ils sont bruyants, c'est difficile de leur faire comprendre que parfois leur tourbillon me fait mal à la tête.

Non le jour de Noël je resterai ici, comme d'habitude, seule dans ma maison avec mes souvenirs, je me préparerai un bon petit repas à ma convenance, et je me souviendrai du temps jadis, lorsqu'avec mon pauvre mari, nous fêtions tous ensemble, que de monde, que de joie, que de rires autour de cette table, mes deux fils et leur copine du moment, mes parents, mes beaux parents, la tante Germaine que l'on ne voulait pas laisser seule ce jour-là, puis aussi, il y avait Alfred, le vieux célibataire qui vivait au village et que j'allais chercher tous les 25 décembre en fin de matinée pour qu'il se joigne à nous. Les temps ont bien changé !

Oui, cette année encore Elise sera seule, l'année prochaine sera t-elle encore là ? Elle ne le sait pas, son corps la fait de plus en plus souffrir, ses forces l'abandonnent mais pour l'instant Elise regarde avec plaisir, le nez à sa fenêtre, le ballet des oiseaux dans leur arbre, en fredonnant la chanson de Demis Roussos dont elle a un peu changé les paroles :

« Loin des yeux loin du cœur ça n'existe pas
Loin des yeux loin du cœur moi je pense à vous... »

1559

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !