Loélia déconnecte

il y a
2 min
13
lectures
0
Il était une fois, une magicienne, enfin elle avait surtout « un » pouvoir magique. Mais d’abord je vais vous la présenter, elle se prénomme Loélia. Et son pouvoir magique était celui de libérer les âmes. Pas pour après la vie, non, mais bien pour vivre leur vie du moment, de l’instant présent et les libérer de leur peur de s’exprimer. Mais même si elle avait un pouvoir magique, cette libération ne se passait pas sans un certain nombre d’épreuves. Le chemin était long, sinueux, noueux, parfois avec des montagnes. Il pouvait y avoir des morceaux abrupts, sombres, et j’en passe. Chaque chemin avait son lot de difficultés. Tout ce voyage dans le but de libérer son âme. Elle avait horreur de voir une âme prisonnière, cela lui créait une sorte de réaction allergique, comme une sorte d’urticaire. Rien que d’y penser, elle en avait la chair de poule. Mais elle devait accepter que certaines âmes avaient peur d’être libérées et n’avaient absolument pas envie de son aide. Mais pas de pouvoir sans une baguette magique. Bon, même si elle n’avait pas vraiment de baguette, elle avait tout de même ses propres grimoires, ses recettes, en quelque sorte et parfois certains objets étaient rares et difficiles à trouver et à se procurer. C’est pourquoi elle y tenait beaucoup. Elle ne manquait pas de ressources. Littéralement parlant. Les gens qu’elle libérait étaient tellement reconnaissants qu’ils lui donnaient beaucoup en retour. Mais un jour elle rencontra, lors de sa quête pour un grimoire, un chemin tellement sombre, qu’elle se demandait bien si il était vraiment nécessaire de continuer. Mais c’était important. Alors vaillamment, elle continuait. Le but cette fois, était de libérer les âmes qui avaient peur de perdre leur téléphone portable. Sa mission était d’intérêt public. On avait besoin d’elle, à l’heure actuelle, plus que jamais. Mais l’ennui, c’est que cette peur était assez récente. Il lui fallait par conséquent de nouveaux ingrédients, et qu’elle apprenne et comprenne de nouveaux concepts très profonds et pointus. Pour cela elle avait besoin de rencontrer la déesse des téléphones portables. Mais cette déesse vivait dans un endroit où le réseau était à son maximum. Pour l’approcher il suffisait de débrancher la prise. (Dans ce lieux, il y avait beaucoup trop d’ondes. Ce qui était potentiellement dangereux). Pas longtemps, juste le temps de l’approcher et de lui demander quel était le remède. Grâce à son statut de magicienne, Loélia, put entrer dans la salle où se trouvait la fameuse prise. L’espace de 30 minutes le réseau planétaire était coupé. Bon, elle se disait que c’était pour le bien de certaines personnes. Alors elle put rencontrer, en toute sécurité, la déesse des téléphones portables. Celle-ci, très affaiblie, lui révéla le secret de la libération de cette peur. Alors elle écrivit la formule complexe et tordue qui représentait sa formule magique. En revenant elle rebrancha la prise, et stupeur, les gardiens de la prise la fuirent. Partis aussi vite qu’ils le pouvaient. En effet, ils avaient vu les mots écrits sur les papiers et ils avaient peur, quand à eux, des mots complexes et tordus.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Une longue journée

Gilles Croquant

Lucien paradait au départ de la Journée des marcheurs, organisée ce 14 juillet dans une petite commune, juste à côté de chez lui.
S’il paradait, c’est qu’il se trouvait à son... [+]