Lire, écrire, lire, écrire, lire...

il y a
1 min
75
lectures
8
Image de 2015

Thème

Image de Le flacon et l'ivresse
J’ai lu, j’ai lu, j’ai lu...
Tel un vin nouveau, que l’on goûte, avant d’en reprendre, j’ai commencé à lire un premier roman. Puis, j’ai eu envie de continuer. Emportée par l’ivresse de l’histoire, d’un coup, sans m’arrêter, je lisais, je lisais, je lisais...
Je n’en dormais même plus. Je voulais connaître la fin .J’étais rentrée dans l’histoire. Je côtoyais les personnages, je les voyais, je les entendais.
Étourdie, enivrée, par la danse des caractères, des signes, de la ponctuation... je ne pouvais plus m’arrêter.
Grisée par les mots, saoulée, exaltée : j’étais transportée dans un autre monde !

Et puis, vexée de ne lire que les écrits des autres : j’ai décidé d’écrire !
Contaminée par la griserie de l’écriture, j’ai voulu raconter toute ma vie : d’un claquement de doigt ! Comme on apprend à faire un bon vin, j’ai appris à écrire, à rédiger, à m’améliorer... pour obtenir un bon cru...
Et maintenant, je m’enivre moi-même avec mes propres mots, emportée par mon élan créatif.
Mes phrases se construisent seules, sans effort. Elles se suivent, se suivent, se suivent... Je dois mettre un point final à ce livre ! Avant d’entamer l’écriture d’un deuxième et même de l’illustrer.

Puis, je me suis mise à imaginer, moi aussi des romans-photos, des fictions, des policiers...
Alors, j’ai laissé mon crayon courir tout seul sur le papier. Puis, tel un pianiste, j’ai effleuré les touches de mon clavier pour recopier mon texte.
Mon esprit déborde d’idées qui tournent et se retournent dans ma tête.
Mes écrits macèrent parfois longtemps au fond d’un tiroir, pour mieux vieillir.
Et puis, un jour, je les ressors, tels de vieux et précieux manuscrits.
Je les relis pour voir s’ils sont à point et bien mûrs, avant d’être présentés en librairie et être « avalé » par les lecteurs.
Pour créer une bonne cuvée, j’ai dosé harmonieusement mes mots, mes phrases, mes chapitres... J’ai écris, écris, écris... J’ai noirci des pages et je me suis abimée les yeux, rivée à l’écran... Et, un matin, je ne pouvais plus bouger la main droite !
C’était la crampe de l’écrivain ! Les vibrations dues au maniement de la souris m’avaient créé une tendinite !

Alors ? Alors, j’ai du arrêter d’écrire un temps, pour reposer mon poignet ! Mais mon cerveau, lui, était toujours en pleine ébullition. Alors... je me suis remise à lire, à lire, à lire...

8
8

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
mon vote n°6 j'aime bien les jeux de "lire, lire, lire," puis "écrire, écrire, écrire", souvent nous sommes dans l'admiration des autres, et l'on n'ose pas passer à l'action ou prendre sa place dans le talent qui est le nôtre, et vous avez très bien su faire passer cette nuance subtile. Merci à vous

Dans le partage je vous invite à découvrir mon premier texte sélectionné http://short-edition.com/oeuvre/poetik/lui-15 sur l'absence du père

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
J'espère que votre tendinite va mieux car j'ai adoré vous lire ! Bravo, franco22 ! vous avez mon vote.
J'ai un fauteuil qui, à l'instar du buffet de Rimbaud, aime raconter des histoires. Si vous désirez l'écouter, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-fauteuil-rimbaldise

Image de Franco22
Franco22 · il y a
bonjour et merci
Evidemment, ma tendinite est revenue
Si vous voulez vous amuser: aller voir mes livres sur edilivre avec mon pseudo soasiz jeunele.Dommage:les illustrations aux crayons de couleur n'apparaissent pas dans les extraits!

ps Je vous le dit à vous selement:je n'ai pas osé dire que j'ai failli mourir et été opérée 3 fois en 1 an.Je ne pouvais plus rien faire comme effort.La lecture et l'écriture et le desin m'ont permis de "m'en sortir".Mais,ça, je n'ai pas osé l'écrire dans cette micro nouvelle!J'aurais du?merci encore

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je ne manquerai pas d'aller sur edilivre, promis, juré. Pour l'heure, je lis les textes de Short, ce qui m'empêche momentanément de lire d'autres œuvres ! La mauvaise passe que vous avez eue et la manière dont vous l'avez surmontée mérite d'être racontée dans un autre texte, ne serait-ce que pour remonter le moral de ceux qui sont en butte aux mêmes problèmes. C'est à vous de voir, Franco !
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
C'est ce qui m'est arrivé, mais je m'en suis tenue à des poèmes. Mon vote.
Si vous voulez voir ce que j'écris, vous pouvez aller consoler mon Ombrecito qui a perdu son ombre et qui est en cavale avec moi. Merci.

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Belle histoire sur l'ambition de l'écrivain qui, tel un Gustave Flaubert, résiste toujours à la médiocrité! Bravo! Mon vote n0 2! Si le cœur vous en dit, merci de passer lire et soutenir les suivants:
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/beaute-austere
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/froideur
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/premiers-froids-1