2
min

L'invention du Rien

46 lectures

43

La non / invention fut le thème très controversé de John Civin lors de la présentation de sa thèse.
Il avait déjà fait parler de lui, notamment, pour ses études concernant les trous noirs qui absorbaient, selon lui, les étoiles naines, principe décrié par la suite, sans oublier, l’année suivante, l’équation permettant de prouver, de façon mathématique, la non / existence de Dieu.
Cela lui valut l’opprobre de ses professeurs et de la faculté de Janus 23, la planète des savants clonés.
Puisqu’on n’inventait plus rien depuis des siècles, un petit génie eut l’idée de reproduire les grands scientifiques, peintres, architectes, musiciens et autres, de l’époque de la terre d’avant.
Les techniques avaient bien évolué, le laboratoire regorgeait de Rembrandt, Mozart, Zola, Einstein, Curie, Eiffel, tous plus vrais que nature, enfin, d’après les hologrammes encore disponibles sur le Mondovision.
Les ingénieurs semblaient vraiment y croire.
Malheureusement, les avatars reproduisaient exactement les mêmes œuvres qu’autrefois, à l’identique.
Donc, comme tout avait déjà été inventé, Civin se mit à travailler sur le Rien.
Le Rien ne serait pas une machine, comme toutes celles de son ancêtre Léonard, qui trônaient en bonne place dans la galerie des monstres / carbones, mais, la source même du néant.
Un concept philosophique inutile engendré par la seule envie de ne rien faire du tout.
Le principe du Rien reposait uniquement sur le cerveau humain qui devrait développer des capacités à ne penser à rien. Sachant qu’il est toujours en activité.
On avait découvert ou mis au point, bien des drogues et autres substances, utilisés par les hippies du moyen-âge terrestre et engendré ainsi des sortes de diaboliques esprits comme Andy Warhol ou Art Pepper pour ne citer que deux artistes de l’époque.
Epoque qui fait référence au développement des plus grandes inventions, des avancées technologiques et humaines ; risibles aujourd’hui comme Armstrong sur la lune ou l’internet abandonné en 2051 au profit des IA.
Et puis John Civin eu un flash devant l’amour vrai.
En relisant la Bible 2, il se rendit compte que l’essentiel du Rien, d’un non état, provenait du sentiment amoureux. On connaissait depuis des siècles la réaction du cerveau humain devant ce fait, mais, l’idée était de modifier les neurones pour qu’ils se reconstituent différemment.
Cette autre sensibilité devait déboucher sur le vide parfait et absolu, donc, n’engendrer rien.
Il se concentra à ne rien faire devant une feuille blanche et n’écrivit rien.
Puis, d’un coup, il compris que le Rien était provoqué par l’exaltation unique provoquée par l’acte sexuel. Au moment précis de l’extase, il n’y a plus rien.
Il convoqua la presse et tenta d’illustrer sa méthode pour démontrer l’existence du Rien.
Après avoir enregistré les ondes alphas et bêtas d’un couple en action, il réussit à déterminer une autre séquence du cerveau, jamais étudiée qui débouchait sur l’infini.
Qui par définition n’est rien, car c’est une équation mathématique absurde, sans équivalent dans le monde physique.
Rien fit grand bruit dans l’univers et se multiplia.
Ainsi, tout disparu.

EL, avril 2222.

 

 

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Grand Public
43

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Frédéric Chaix
Frédéric Chaix · il y a
non rien de rien, non je ne regrette rien...
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Edouard !
Mon sonnet "Spectacle nocturne" que vous avez soutenu est en finale printemps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Je sollicite de vous un nouveau soutien.
Belle journée à vous !

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Quelle chute, mazette ! Ma maman normande aurait dit un vaurien c'est pas rien ! Bravo, Edouard ! +5
Je vous invite à lire mon spectacle nocturne si vous avez un peu de temps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bonne journée à vous !

Image de Mathieu Kissa
Mathieu Kissa · il y a
Ca ne fait rien, je vote quand même !
Image de Matthieu Varaut
Matthieu Varaut · il y a
Mais deux fois rien, c est déjà quelque chose, alors reproduit a l infini ça fait beaucoup ! Belle réflexion métaphysique pleine d humour, mes voix
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Rien à redire, tout est là !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une histoire originale et fascinante ! Mes voix ! Une invitation
à découvrir “Éclats de lumière” qui est en lice pour le Grand Prix
Printemps 2019. Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eclats-de-lumiere

Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Ça démarre fort avec par exemple l'expression "les savants clonés" (qui m'a fait rire) et l'idée très intéressante des grandes figures de l'histoire humaine reproduites pour rien… de neuf… La seconde partie, celle qui concerne l'invention du "rien" est un peu moins sthénique et j'ai donc moins accroché. Pour l'ensemble, mon vote.
Image de lafée
lafée · il y a
Amour, amoureux, acte sexuel... le "rien" ? Projection au XXIIIè siècle, bonne idée 😉
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Le rien c'est quelque chose tout de même ! Je vote et vous invite à me lire, merci !