L'insecte

il y a
1 min
15
lectures
1

Ingénieur défroqué par amour de la chanson et de la poésie. Les "poètes d'aujourd'hui" existent, je les rencontre tous les jours ici et ma muse m'accompagne cata@virtual.net  [+]

Il s’en passe de drôles, parfois ! Ça m’est arrivé il y a très longtemps. J’ai voulu noyer un insecte inconnu dans ma bouche. Un insecte que je gardais en suspension dans l’eau de ma bouche, au mépris de sa menace. Bien sûr que j’avais peur ! A tout instant il pouvait me piquer. Il fallait pourtant que je tienne jusqu’à sa noyade. Je m’encourageais en pensant à tout ce que j’avais souffert de pire. A toutes les vexations endurées en silence. Il se noie, il se noie ! A tout ce que j’avais dû entendre sans pouvoir répondre, parce que je ne trouvais pas les mots ou que je n’osais pas. Encore un peu de temps et je cracherais mes hargnes et mes révoltes secrètes. L’eau de mes silences ne serait plus qu’une tache sombre à mes pieds avec, au centre, un gros point noir, celui d’un insecte mort Il se noie, il se noie ! J’y croyais, j’y croyais. Je me délectais à y croire. Je voyais dans la glace mes joues gonflées, mon regard méchant. Ça m’aidait à tenir...
Et j’ai tenu longtemps, repassant dans ma tête ce qui m’avait si longtemps retenu. Quand enfin j’ai craché, il y eut bien la tache sombre à mes pieds. Mais c’est tout. Pas le moindre point noir. L’insecte avait disparu !
Voilà donc ce qui se passe : Il y a très longtemps, j’ai voulu noyer un insecte inconnu dans ma bouche, et maintenant il habite ma langue. Tout ce que je vous dis, c’est lui qui vous le dit.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Roulet Androny
Jean Roulet Androny · il y a
Merci, Brocéliande, tu es toujours aussi présente !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Il est trop fort, cet insecte, il avait du lire Le Héros ...et puis il s'exprime vraiment très bien ! ...Longue vie de plume à lui !