2
min

L'infirmière à domicile - ou - Le caca de Shrödinger

17 lectures

5

Pour aider mon organisme à se dépêtrer un peu plus rapidement que ce qu'il est capable de faire tout seul de la phase aiguë de la poussée en cours de ma sclérose en plaques - charmante maladie sur laquelle vous pourrez utilement vous documenter sur mon blog www.monpassagernoir.fr - et puisque je ne supporte pas le Solumédrol (nous sommes convenus avec le neuro qu'avoir envie au bout du deuxième jour de perfusions de mettre la tête dans le four allumé constituait une contre-indication majeure), j'ai droit pour la première fois - on tente... - à plusieurs jours d'injections de Synacthène.

C'est une molécule qui doit déclencher la surproduction de cortisol par mes surrénales (cortisol, cortisone, le truc qu'on nous balance dans le corps à coups d'un gramme par jour lorsqu'on fait des poussées - pour vous situer, pour votre mal de dos au max on vous filera 60 milligrammes par jour pendant 10 jours, un vingtième de nos doses).
Puisque c'est mon corps qui se met à activer sa propre usine à hormones en fouettant plus fort ses ouvriers (exploiteur capitali... pouf pouf), il n'y a en principe ni l'effet boost au démarrage (capacité soudaine à ranger quatre ans de papiers, tondre les pelouses de toute la commune, ou ranger les Spirou en retard...), ni l'effet blast à l'arrêt (voir supra, le four, la tête...).

Pour m'administrer ces intramusculaires dans une fesse - ce que je pourrais faire par moi-même si j'avais conservé un minimum de souplesse... - une infirmière vient quotidiennement ; il y avait deux injections par jour la première semaine, une seule, le matin, la seconde. C'est là que les difficultés démarrent... Elle a une zone d'intervention extrêmement étendue - puisque nous faisons partie des millions de rurbains abstentionnistes de France - donc son heure de passage est éminemment variable, entre 7 h 30 et 11 h...

C'est une vaste plage horaire...
Très, très vaste...

En cinq jours d'expérimentation méticuleuse et au péril de l'équilibre fragile de mon transit intestinal contrarié, j'ai pu établir que, à l'instar :
- de l'allumage de cigarette qui fait arriver le bus,
- de l'immersion dans un bain délicieusement chaud qui fait sonner le téléphone,
- du choix au supermarché de la caisse numéro 7 qui fait instantanément avancer la numéro 8 plus vite...
(attention, je tiens à n'en pas douter un fait scientifique qui méritera d'être étayé, démontré, soumis à expérimentation sur des cobayes gavés au Forlax, mais nous nous devons dans cette attente de rester pondérés ! Je lance le recrutement de deux cohortes pour éliminer l'effet placebo et titre mon étude "Du caca de Shrödinger")

la décision d'aller faire mon caca
****** DÉCLENCHE l'arrivée de l'infirmière ******

Et là, ami·e·s scatos et ados qui me lisez par milliers, suivez bien mon raisonnement : tant que l'infirmière n'a PAS frappé à la porte, j'ai à la fois FAIT CACA et PAS FAIT CACA (comme le chat est à la fois mort et vif et la capsule à la fois brisée et intacte tant que l'expérimentateur n'ouvre pas la boîte contenant la capsule contenant le poison !).

Ceci étant clairement établi - et je pense que vous serez nombreuses et nombreux à m'en apporter la confirmation par vos témoignages précis et documentés - je m'en vais, à présent que.... tout ce qui devait être fait l'a été... m'installer benoîtement devant l'épisode hebdomadaire de The Walking Dead.

TÉLÉPHONE, SONNETTE, PORTABLE, CHATS ÉTEINTS !
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
C'est carrément dit.
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Sourire... Pour moi ; trois jours de solumédrol à domicile et un mois à m'en "remettre" ...
·
Image de Marie-Laetitia Gambié
Marie-Laetitia Gambié · il y a
Les bolus je les refuse, au dernier j'ai failli me flinguer. Ce n'est plus supportable. Du tout. De toute manière ils ne nous font pas récupérer mieux, seulement plus rapidement. Et je sais attendre maintenant...
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Beaucoup d'humour, bravo ! Pas de pathos... Je reconnais bien là les hasards malheureux de l'existence ! Une belle plume !
·
Image de Marie-Laetitia Gambié
Marie-Laetitia Gambié · il y a
Chaussons le pathos c'est très mauvais pour la santé
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
C'est bien vrai !
·