2
min

Lignes de vie

Image de Emsie

Emsie

109 lectures

65

Entre le RER et moi, c’est une histoire qui dure. Je viens de fêter mes 40 ans, lui aussi. Pas encore l’année des grands bilans ou du démon de mi-vie, mais quand même un moment où l’on scanne son existence. Et la mienne a été rythmée par son alphabet ferroviaire : A, B, C, D ou E... Et dans l’ordre, en plus. Pour faire court, ces lignes-là, c’est un peu l’alpha et l’oméga de ma petite histoire.

Je suis né à Achères, un jour d’Automne. C’était un bon début. Ligne A comme amis, arc-en-ciel, adorable. A comme amour. Et de l’amour, je peux dire que j’en ai reçu. J’étais l’enfant qu’on n’attendait plus. A 38 ans passés, ma mère faisait une fixation sur les années révolues, son ADN réfractaire et les espoirs qui s’amenuisaient. Et tout à coup, abracadabra, me voilà ! Mon enfance ? Agréable et allègre, sans aventures majeures ni accidents. Anecdotique, pensez-vous. Peut-être. Mais l’adolescence devait démarrer sous de plus turbulents auspices...

Le jour de mes 15 ans, je dus ranger ma jeune vie dans des cartons marrons, tristes comme l’ennui. Mon père « avait rencontré quelqu’un » et maman et moi partions vivre ailleurs. Un déménagement, c’est bien connu, voilà le B.A.-BA d’une existence réinventée. Alors, Bayonne, Brisbane, Barcelone ou Bombay ? Rien de tout cela : cap sur Le Bourget. Ligne B comme bahut, bande de jeunes, baisers, bouillonner, branle-bas de combat. Etait-ce un effet de ces nouveaux horizons ? L’enfant sage que j’avais toujours été se métamorphosa vite en boutonneux rebelle, brouillon, un peu bizarre, un peu bran... Bref, de plans B en jours J, d’instants T en heures H manquées, trois années passèrent à toute allure, au terme desquelles arriva l’épreuve (si bien nommée) du Bac. Résultat ? Admis, avec mention Bien. Coup de Bol ! me dit-on. Et alors ? Moi, je n’y voyais qu’un sésame pour d’autres possibles. Les études ? Bof... Je préférais Bosser au plus vite.
Déjà 18 ans, la majorité. Maman avait « refait sa vie » avec Basile (comme balourd). Alors, nanti d’un CDD de 6 mois, je repris la ligne B pour mon premier boulot, au Blanc-Mesnil. Bûcheron, blanchisseur, boulanger ? Non, employé de banque.

C’est là que je fis la Connaissance de Caroline, chargée de compte au Crédit C. Deux mois plus tard, nous emménagions à Chaville, ligne C, évidemment. Puis encore un an, et nous étions trois : Charlotte, mon cœur, cadeau du ciel. C comme Chavirer devant ses yeux clairs, son corps menu, ses cris de joie et ses câlins... Entre ma fille, dont j’étais fou, les copains et les courses, dont j’étais fan, ma Chérie était chagrine. Pauvre Caroline. Je ne fis pas beaucoup d’efforts pour la retenir. Tout était peut-être allé trop vite, trop tôt. Aurais-je fait machine arrière si j’avais su ce qui m’attendait ? Pas sûr.

Je dépérissais dans un studio, à présent : 20 mètres carrés à Saint Denis. Ligne D comme Divorce. Car j’avais fini par reproduire l’exemple parental. Trop de disputes, de déchirements, de détestation... Le désamour était consommé et, malgré les affres de la garde alternée et les pleurs de ma petite, je m’enfuyais pour, le croyais-je, prendre un nouveau Départ, larguer les amarres. Alors ce fut D comme Dépression : douze années difficiles qui allaient rimer le plus souvent avec désespoir, doute, démission...

Et, un jour, l’éveil. L’émerveillement à nouveau. Ligne E comme Emoi. C’est à Magenta, où je travaille désormais, que j’ai rencontré Emilie. Je la croisais tous les soirs, sur le quai, élégante et envoûtante, mais il m’a bien fallu deux mois pour oser l’aborder.
Emilie, ma chance, toi qui m’as à nouveau montré la voie. Emilie avec un E comme envie, évasion, embarquement immédiat, espérance. E comme enfant aussi ? Peut-être mais, cette fois, nous prendrons notre temps. Alors, Pantin, Bondy, Rosny-sous-Bois ou Chelles ? Qu’importe, prochain arrêt, promis, ce sera avec toi.

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
65

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Très beau !!!
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Le poème ne convenant pas au concours, je l'ai mis en prose. Na !
·
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Bravo, c'est touchant !
·
Image de Aspho d'Hell
Aspho d'Hell · il y a
Un très beau texte, plein de jolis sentiments.
J'aime énormément !

·
Image de Réginald Ress
Réginald Ress · il y a
Ligne A comme Adorable histoire
Ligne B comme Belle écriture
Ligne C comme Chapeau l'artiste !
Ligne D comme D'où qu'elle a eu cette très bonne idée ?
Ligne E comme Excellent
Ligne G comme Grand
Ligne H comme Hétonnant (n'ayons pas peur de bousculer la langue...)
Ligne I comme Incroyable
Ligne J comme J'en veux encore
Ligna K comme Karrément superbe (id.)
Ligne L comme Lire et relire
Ligne M comme Merveilleux
Ligne N comme Nom de nom, quelle bonne idée !
Ligne O comme Oh comme c'est bien traité
Ligne P comme Pitié, une autre comme ça !
Ligne Q comme Quel talent !
Ligne R comme Rires
Ligne S comme Stupéfiant
Ligne T comme Trop bon
Ligne U comme Unique
Ligne V comme Voyages oniriques
Ligne W comme Wendy (la prochaine rencontre ?...)
Ligne X comme Xtra
Ligne Y comme Y en aura d'autres, hein ?
Ligne Z comme Zut, j'ai pas assez de mots pour dire comment ça m'a plu.

...mais je crois qu'elle a compris.

·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Oh !!! Alors là, me faire ça à moi, avec mon petit cœur tendre... J'en suis toute chamboulée ! Merci infiniment, Reginald, pour cet incroyable commentaire, sûrement le plus beau que j'aie jamais reçu sur ce site :-))) Celui-là, je le garde précieusement, je suis très touchée. Vraiment, merci.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Très belle idée Emsie que ces villes, ces sentiments, ces noms, cette existence, déclinés dans l’ordre alphabétique comme les lettres du RER, une très belle écriture encore dans cet exercice « imposé » qui devient synonyme d’invention.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Merci, Fred, de vous promener sur ma page. J'ai bien aimé l'exercice (plus que le RER !).
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Je viens de lire le poème relié à ce TTC et je confirme le commentaire que J'y ai apporté, vous avez une maîtrise des mots qui provoque le plaisir de vous lire.
Julien.

·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Merci encore Jusyfa, pour votre commentaire si encourageant sur ce texte que j'ai pris grand plaisir à écrire. En fait, les contraintes nous facilitent parfois la tâche, je l'ai remarqué en atelier. Alors que la liberté...
·
Image de Graziella
Graziella · il y a
très belle idée, bien mené! vraiment original, j'ai beaucoup aimé, je vote!!

Si ça vous dit, n'hésitez pas à venir lire mon "Dis moi au revoir", qui participe à la Matinale des Lycéens! Si ça vous intéresse, voici le lien : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dis-au-revoir Je vous accueillerai avec plaisir sur ma page!

·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Merci Graziella ! Je vous découvre à mon tour très vite…
·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Chaque initiale est le départ de centaines de mots et dans ces mots il y a des mauvais mais aussi les bons et tout cela fait la vie...Naître et Mourir, des mots ''paradoxes''.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Merci encore ! J'ai dû remanier mon poème en TTC, un exercice assez réjouissant, je dois dire...
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Ce texte aurait mérité la finale, de part son originalité. Une promesse de suites, jusqu'à Z. Ah ! ben non, y a pas de lignes aussi loin
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Merci beaucoup, mais j'étais toute nouvelle sur le site et manquais cruellement d'abonnés ! Et comme je n'aime pas "me vendre"…
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Épatante, l'idée de l'abécédaire. Encore fallait-il être à la hauteur du concept. Pas de problème, vous l'êtes. Sur l'idée originale, en renforçant même l'effet, se greffe un texte juste et sensible. L'ensemble est excellent et je regrette de ne pas l'avoir lu au moment du concours pour le soutenir. Mais, quatre lectures par jour ne suffisent pas pour suivre tous les auteurs de Short Edition. Manifestement.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Encore merci, Guy, pour vos commentaires qui, une fois de plus, font mouche ! Comme je viens de l'écrire dans ma page d'accueil, pour moi, les vraies lectures comptent plus que les votes et je le pense vraiment. Même si je n'atteins jamais les podiums (pas assez stratégique, c'est sûr, ni talentueuse, c'est probable), peu importe ! Je m'amuse, je raconte des histoires, je me défoule... et si ça touche, c'est gagné ! En tout cas, vos passages sur presque tous mes textes – il manque juste "Mante et amantes" !!!;-) – sont la plus belle récompense. Pas ailleurs, moi aussi, j'ai beau essayer de suivre et de soutenir aux mieux mes "abonnés", je passe également à côté de belles choses, c'est inévitable. A ce sujet, il est temps que je m'attarde sur votre page, car j'ai vu que vous y aviez de très nombreux textes. A bientôt, donc !
·
Image de JACB
JACB · il y a
Très joli cet itinéraire alphabet! original et plein d'humour! Je souffle les bougies avec vous Emsie! +5 et bonne chance'.
·