Liberté

il y a
3 min
349
lectures
221
Qualifié

Je m'imagine un monde qui ne serait pas exclusivement réservé à l'élite. Vous et moi sur un pied d'égalité....J'ai cette prétention, bien qu'il me faudrait accomplir des prouesses...et pas  [+]

Image de 2019
Image de Très très courts
Liberté.
Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom.( Les enfoirés)

C’est certainement à prix d’or « qu’eux » ont payé pour me faire enfermer dans une maison de retraite privée. Dans un premier temps, soudoyer le médecin pour me déclarer totalement inapte . Encore heureux qu’ils n'aient pas osé me mettre chez les fous avec une camisole de force. Brusquement eux,c’est à dire mes héritiers, ne pouvaient plus attendre pour empocher mon pactole !
Moi d’ordinaire si gaie et sans soucis je ne me reconnais plus. J’erre dans les couloirs et touche à peine à mes plateaux repas, pas équilibrés et mal préparés ! Je végète.Les pensionnaires sont vieux et tristes, certains sont malades, d’autres infirmes et ils vivent jour après jour dans leurs bulles.Pas ou peu de conversations, trop de promiscuité. Le passé, présent et avenir n’ont plus aucune signification. Ma raison reste entière, j'ai toute ma conscience, je ne souffre d'aucune lacunes, comment ont ils osé me priver de ce droit élémentaire où chacun aspire ; la liberté ? Je reconnais bien là les manipulations qu’exercent toutes ces personnes qui ont le « bras long » et qui sous couvert de justice, dérape volontairement dans l’injustice. J’étais comme eux, alors . J'étais une privilégiée, ce n’est plus le cas, démunie de tout et même privée de mon libre arbitre. Un peu comme ces gilets jaunes qui défient le pouvoir en ce moment , ils n’ont absolument rien à perdre, ne pouvant plus assumer financièrement leurs quotidiens .Cela passe en boucle sur toutes les chaînes. Lors de mes plusieurs mandats successifs à l’époque,je n'ai pas su comprendre leurs difficultés, et que c'est grâce à leurs travail et leurs impôts, qu'ils ont contribué à nous rendre bien plus riches, alors que nous étions déjà favorisés par le pouvoir...L’abolition des privilèges de 1789, que reste t'il de cette révolution. Les pauvres sont de plus en plus pauvres au point de manquer de tout. Dire que je faisais partie de cette caste dorée.Depuis la fracture s’est agrandie progressivement, le pouvoir privilégiant de plus en plus les riches, et accroissant les impôts de « la classe laborieuse ! » Le ras le bol du peuple vient de le signifier clairement aujourd’hui à notre président .

Qu’ai-je fait pour eux quand j’étais encore dans des instances décisionnelles ? Rien de rien...Et ma vie vient de basculer, les regrets, la culpabilité de ne pas avoir bataillé pour leurs obtenir plus d’équité. Je deviens de fait la soixante dix millionième personne de la France d’en bas, et au dessus les premiers de cordée.
La soixante dix millionième... tout juste une goutte d’eau dans la mer. ELLE, elle a un avantage certain, et une valeur inestimable, sauf pour les personnes qui n’ont pas aucune conscience de sa fragilité au vu de son abondance,ou feignent de l’ignorer, ou qui polluent sans vergogne.
De fait je me retrouve dans cet océan d’anonymes qui fait un peuple et qui subit. Cette vérité fulgurante explose, j’en perds la raison et bien plus encore, ce déni affiché sans aucun complexe envers ce peuple qui essaye en vain d’exister dignement.

Je ne vais certainement pas rester ici à me morfondre, d’arrêter moi aussi d’exister. Plutôt mourir ! Alors que Morphée me refuse obstinément le refuge de ses bras, alors que méthodiquement les pilules et autres partent à poubelle, j’échafaude un plan d’évasion pour la nuit prochaine.

Ne me demandez pas comment j’ai réussis à forcer tous les barrages de ma « prison » dorée. Je me retrouve sur ce banc en pleine nuit dans ma ville de Grenoble, avec quelques victuailles que j’ai chapardées , et un baluchon avec quelques affaires. Je frissonne non pas à cause de ce froid glacial, mais du bonheur infini d’avoir retrouvée ma liberté. Enfermée depuis deux ans, j’avais oubliée comme il était doux de vivre libre, certes privée de tout, c’est une expérience nouvelle, alors que dans ma vie entière, tout m’avait été offert sur un plateau d’argent. L’aube vient de poindre, ils vont s’apercevoir de mon absence. Certains diront que suis devenue folle à lier! Et c’est ce verdict qu'ils ont rendu pour m’enfermer à presque quatre vingts printemps. Ils auraient pu patienter un peu pour toucher l’héritage ! Deux années de perdues alors qu’elles m’aurait été précieuses, si précieuses. Avant d’effectuer ce tout dernier voyage auquel nous serons tous un jour confronté riches ou pauvres, jeunes ou vieux, bien portants ou malades. La seule chose en ce bas monde qui ne s’achète pas :la Mort.

Le Dauphiné Libéré relatait ce jour du 24 décembre 2018 ;

Une dame âgée à été retrouvé morte sur un banc, place Victor Hugo. Il s’agirait de la personne qui s’est échappée de la maison de retraite de...............Bien connue des grenoblois puisqu’ elle occupait de hautes fonctions en tant qu’élue. Peu regretté, Adélaïde France dont chacun gardera en mémoire qu’aux travers de ses bonnes intentions, rien n’était suivie d’effet. Manipulatrice, et un manque d’humanisme certain vis à vis de ses contemporains. Elle sera enterrée au cimetière des Sablons le vingts huit décembre 2018 à quatorze heures, et la cérémonie religieuse aura lieu à douze heures. Ni fleurs ni couronnes et condoléances sur registres. La famille ne reçoit pas et remercie chaque personne qui prendra part à sa peine.
221

Un petit mot pour l'auteur ? 78 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Norah L'Hirondelle
Norah L'Hirondelle · il y a
je viens d'arriver de votre page, je lis. quelle bonne idée que j'ai eu de venir vous lire ! ^^ mon vote !
n'hésitez pas à venir me lire également en finale des 11-14 https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-cabane-5 et à (peut-être ? ;D ) voter
merci d'avance et bonne continuation =)

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Bravo Gina. La liberté et la référence à Paul Eluard est touchante. Je rejoins votre cri
Gina je vous invite à grignoter mon hamburger de Noël qui est en lice pour la final du GP hivers 2019.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1

Image de Aline
Aline · il y a
Bravo Gina !
Image de André Page
André Page · il y a
Mes voix juste à temps :)
Image de Chorouk Naim
Chorouk Naim · il y a
Bravo
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Bien. Magnifique. Mes voix. +++ . Au cas où vous auriez le temps, je vous invite à découvrir ma page.
Image de DOUMA ESPERANCE
DOUMA ESPERANCE · il y a
Je vous donne mes voix et vous souhaite bonne continuation.
Je suis également en compétition avec le texte ci dessous.
Au delà de la chasse aux voix, je recherche surtout le savoir.
Merci de bien vouloir faire un tour, de laisser surtout vos critiques et corrections pour parfaire la qualité de mon travail.
Je vous remercie
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/par-dessus-tout-1

Image de rabab .
rabab . · il y a
Oh votre style d'écriture est très impressionnant sans oublier votre puissance de pensée. Vous avez abordé un sujet très important bravoo mes voiiiiix
Je vous invite à découvrir mon premier concours "rencontre inattendue" pour éventuellement le soutenir
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/rencontre-inattendue-11

Image de Mame Soda MALE
Mame Soda MALE · il y a
Un récit très intéressant et qui pose un problème assez complexe. J'admire la façon dont vous défendez vos idées avec un argumentaire très riche et solide.
Je vous accorde mes voix avec plaisir.
Si l'envie vous prend, passez donc découvrir "Entre justice et vengeance": https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Texte riche en anecdotes et qui fait réfléchir ! A bientôt !