L'Ibère ludique

il y a
2 min
14 402
lectures
156
Finaliste
Jury

Branleur Mondain! Sea, SEX and adventure là: https://www.amazon.fr/dp/B08P9P1D2S  [+]

Image de Hiver 2021
Tous s’accordaient à dire qu’elle avait un cul comme une calebasse et c’était vrai. Tous comparaient ses seins à deux pastèques trop mûres et c’était vrai. Tous racontaient qu’ils se l’étaient, à d’autres époques et dans d’autres situations, tapée et que c’était une vraie pute. À mes yeux d’enfant, c’était faux.
Elle naviguait entre deux âges comme une marie-salope trop chargée d’ans et d’illusions, manquant de chavirer à chaque remous d’hypocrisie amoureuse, débitée, hasard ou méchanceté, par un chaland oscillant entre malsaine pitié et dégoût.
Elle avait été chassée du port par une intransigeante jeunesse et tenait commerce dans la vieille ville. Tropisme barcelonais, elle attirait, baleine échouée, tubéreuse au trottoir de la Calle Caça qui fleurait la pisse de bière, des essaims d’adolescents venant là sans pitié, s’extasier sur l’ébène de tant de générosités mal contenues dans le rouge d’une inexorable salopette de latex.
Elle avait pour tous, un petit argumentaire gentil que l’on imaginait dicté par d’impérieuses raisons commerciales, de fines mains, des petons engoncés dans de hauts talons vernis à bride, une peau cérusée au travail nocturne, et pour moi le goût du nouveau mais interdit, puisque je n’avais pas encore fait ma communion solennelle.
*
De trop me voir, cette orchidée noire s’apprivoisa.
Cette lente acclimatation permissive, promettant de bucoliques jardins, elle souhaita me les faire enfin découvrir un soir, après l’entreprise d’une lente et périlleuse ascension d’une longue volée de tomettes serpentant dans l’étroit d’un immeuble de la Barceloneta, vers un paradis complètement imaginé.
*
Nue, elle allait et venait avec une irrationnelle légèreté s’apparentant à de l’apesanteur, dans un deux-pièces minuscule encombré de banal.
Déshabille-toi pendant que j’avance ma cuisine.
Nu, encombré de mon érection, j’avais l’air d’un gnome gogo et godichon, phalène éblouie par des godrons de gras godaillant au gré des galops légers de cette nymphe mettant en feu mes gonades. Elle avait passé un tablier dont le cordon de ceinture, perdu dans un pli, ne dévoilait plus que son nœud., obi gracieux dans le dos d’un sumo réalisant devant son fourneau, un mitonnage délicat.
— Il faut que ça mijote !
Impatient, je m’étais approché et avais subrepticement, vers des bas odorants, expédié mes ardeurs dans un méridien exhalant des fragrances de vieux gardénia. Elle avait reculé un peu et, sans fléchir les genoux, s’en était allée le torse lesté de mamelles ballottantes, voir ce qui se tramait au four.
Le feu couvait plus bas et je le vis, spathe moussu d’anthurium dont le spadice espérait le bourdon.
Cette dionée m’engloutit.
Elle ne me libéra – j’avais envisagé mourir de plaisir –, que parfaitement exprimé de mes juvéniles humeurs.
*
S’inquiétant sérieusement de mon retard, ma mère me recommanda de soigneusement essuyer mes pieds avant d’aller au salon faire mes petits doigtés de piano et mes grands devoirs du lendemain.

156

Un petit mot pour l'auteur ? 32 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Choubi Doux
Choubi Doux · il y a
Ecrit avec un joyeux doigté dont le brio escamote la porte du frigo. :)
Image de Fid-Ho LAKHA
Fid-Ho LAKHA · il y a
Un deflorage poétique !
Image de Odile ANIZET-DERUSSY
Odile ANIZET-DERUSSY · il y a
quelle poésie!
Image de franck dirles
franck dirles · il y a
La joie de la poesie lyrique mondaine.
Image de Olivier Descamps
Olivier Descamps · il y a
Ma foi ! c'est écrit avec tant de poésie 😀
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
Mon soutien!
Image de Walter Cabrita
Walter Cabrita · il y a
Très belle histoire...
Merci.

Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Ah! quand c’est dit avec des fleurs...!
Bonne finale!

Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
une vraie gourmandise de saindoux
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Débordant de sensualité. J'ai entrevu Botéro au détour des lignes ...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'intrigante exaltée

Gail

Madame de Froidmond n’était plus très loin d’entrer à la Cour. Tous les plans échafaudés allaient enfin porter leurs fruits. Il faut dire que son mariage avec le duc de Boulogne l’avait... [+]

Très très courts

Double

Ophelie F.

La chaleur pèse un camion rempli de déménageurs ; lourde, humide et fiévreuse. Passé midi, je ne tiens plus sur mon siège en faux cuir. La fonte de ma culotte Petit Bateau, dans mon jean... [+]