L'homme (Partie 2)

il y a
2 min
97
lectures
20

J'écris car j'aime partager mes ressentis et vous faire plaisir Yanis 12 ans  [+]

Je me réveillais dans une pièce où j’étais attaché à une corde sur une chaise. J’essayais d’appeler secours tous en me débattant, puis je vis l’homme qui me dévisageait tous ces matins-là du haut de son balcon.

Cet homme était tout joyeux comme si une vie s’ouvrit à ses pieds. Puis il me tendait un beau plateau où y étaient garnis toutes sortes de gâteaux et de bonbons. Je pris un de ces bonbons tous en le dévisageant comme ce qu’il me faisait tous ces matins-là. J’allais commencer à lui parler quand il me dit :

-Comment vas-tu mon fils ?

Je pris la parole à mon tour :

-Tu viens de me kidnapper et tu m’appelles « mon fils ». Après quoi ? Tu vas me vendre au marché noir, en me donnant encore un plateau de bonbons.

Je remarquais que l’homme était toujours aussi heureux. Je pensais même que toutes les injures au monde continuèrent à le faire sourire.

Il me regarda et me dit :

Je pense quant à fait assez connaissance même s'il y a d’autres que tu découvriras par toi-même.

Bon je vais te lâcher mais à une condition Tu ne dois en aucun cas allais découvrir le grenier.

Est-ce que je suis bien claire.

-Oui mon kidnappeur.

Je dis cette phrase tout en rigolant.

Mais je pense qu’il avait raison à ce sujet :

Il n'allait jamais me faire du mal et j’avais remarqué qu’il était un peu attendri.

Ensuite il me présenta ma chambre ; je l’ai découvert avec une beauté incroyable et majestueuse.

En plus il y’avait une montagne de nounours.

Et il me dit :

Cette chambre est après en à toi.

La première chose que je fis est et de sauter sur cette montagne de nounours.

J’avais remarqué encore une étiquette d’achat dans un des nounours.

Puis je pensais à ça. Toutes ces choses étaient achetées pour moi !

Après avoir bien découvert ma chambre l’homme m’invita à déjeuner avec lui.

Pendant ce repas j’en profitais pour lui posaient des questions (un peu trop même).

La première était :

Comment t’appelles-tu ? Et comment je dois t’appeler ?

Il me répondit qu’il s’appelait George et que je pouvais l’appeler comme je voulais.

Après lui avoir posé des dizaines d’autres questions ; ah oui, quelle tête en l’air que je suis j’ai failli oublier de décrire ce que nous avons mangé. Et c’était donc, des pâtes aux thons.

Ensuite, l’homme m’a invité à prendre une douche (c’est vrai que je n’étais pas très propre).

Puis j’ai demandé à l’homme (qu’après en j’appelle George) comment mon corps s'était-il lâché et se dirige bizarrement vers lui ?

Il n’a pas répondu à ma question bizarrement.

Après avoir pris ma douche j’allais en direction de ma chambre quand j’aperçus George par une fenêtre du couloir. Mais il était dehors avec une femme. Je n’arrivais pas beaucoup à dévisager cette femme car elle n’était pas à m’a porté de vue mais elle ressemblée beaucoup à ma mère je ne sais pas, mais elle avait un air de ma mère (peut-être que c’était parce que je n’avais pas vu ma mère depuis longtemps et que je l’imaginer partout. Je me suis dit pourquoi j’étais là, il faut que je parte au plus vite de cette maison cet homme est peut-être un délinquant en tout genre.

Alors je pris mon courage à deux mains et je courus vers la sortie la plus proche sauf que malheureusement il avait fermé cette porte mais la maison était immense je pouvais trouver une autre sortie. Puis George arriva et il me prit dans ses bras et me demandait pourquoi je voulais sortir à tout prix.

Alors il m’emmena dans le grenier et il me fit entrer sans lui et me dit :

La vérité est après-en à ta portée de main.

Un regard... Puis tous s’explique

Comme si un regard pourrait nous faire entrer dans un autre monde

Une vie qui est si belle; mais qui au fond cache des centaines d’autres choses

C’est comme si un regard pourrait tout nous apprendre

De notre humanité ; ou même de notre destin

Un destin qui peut être choisis par chacun

Cet homme était bel est bien mon père !
20
20

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yanis Auteur
Yanis Auteur  Commentaire de l'auteur · il y a
Voilà la suite comme vous me l'avez demandé
J'espère quelle vous plaira
Moi je vous dit:
Bonne lecture(❁´◡`❁)

Image de Alessandro MINIMO
Alessandro MINIMO · il y a
Merci pour cette suite Yanis ;)
Image de Tchendje Michelle Kouame
Tchendje Michelle Kouame · il y a
Super, belle suite! Je vous invite à me lire et à me voter si vous appréciez mon oeuvre via ce lien ci dessous https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/randonnee-douloureuse. N'hésitez surtout pas à laisser vos impressions.
Merci.

Image de Joachim MATTHIA
Joachim MATTHIA · il y a
Salut. Intéressant. Joli style. histoire de m'aider à murir ma plume, Je vous invite a me lire, à commenter et si vous aimez à voter .
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Une histoire intéressante, qui a de la profondeur (un peu gâchée cependant par un nombre incalculable de fautes de français !)
Image de Arsene Eloga
Arsene Eloga · il y a
L'essentiel et la beauté sont toujours au rendez-vous le reste ne compte pas car je garde le meilleur.
Bravo Yanis et bon courage pour la suite

Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
l'autre face du miroir
Image de BLACK PINK
BLACK PINK · il y a
L'histoire est surprenante comme d'hab. Mais pour être honnête, j'ai décelé quelques petites fautes ( d'inattention peut-être). En tout cas, je vote.
Image de Noël Davy
Noël Davy · il y a
Splendide !
C'est hyper bien conté Yanis !
J'espère que l'orthographe et la diacritique seront fortement réétudiées...
Bravo

Image de Streve Dinguemtog
Streve Dinguemtog · il y a
Très belle plume, je vote.
Je vous invite à lire également mon texte sur le lien suivant : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-jeunes-contre-la-covid-19

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La Traque

Romane Endell

On pense plutôt que ce sont les hommes, les durs, ceux qui arrivent en taule à seize ans et qui en sortent à trente qui font ce genre de choses.
Moi je suis une fille, j'ai quinze ans depuis... [+]