L'histoire d'un animal fabuleux

il y a
1 min
0
lecture
0
C’est dans la province du Kardunabihar qu’on entendit parler pour la première fois au début du 21ème siècle d’une bête étrange.
Sa réputation d’animal redoutable grandit rapidement et parvint jusqu’à la ville de Michinowara. Apparurent sur tous les écrans des représentations fantasmées de la bête. Tantôt avec un œil au bout d’une longue antenne comme un périscope ; tantôt avec des oreilles à double pavillon ; tantôt avec neuf queues comme le chat gardien d’un institut spécialisé dans la recherche génétique...
Les photographes armés de puissants téléobjectifs camouflés s’aventurèrent dans les endroits les plus hostiles. C’est à qui rapporterait le premier cliché. Sans grand succès.
Cependant des chasseurs locaux s’étant mis à l’affût parvinrent à le décrire avec tant de précision que les spécialistes du Muséum en vinrent à penser qu’il s’agissait du « tigre à dents de sabre » qu’on croyait disparu depuis des millénaires. Comment ce smilodon avait-il pu survivre jusqu’à nos jours ? Les suppositions enflammaient tout le pays. Cette effervescence dura de long mois. Les passions étaient telles que les puissantes sociétés qui étaient sur le point de détruire la forêt durent renoncer: il fallait protéger cet animal préhistorique.
Les Arakees -tribu des chasseurs qui étaient supposés avoir découvert l’animal -avaient gagné et resteraient maître de leur habitat et de leur mode de vie ancestral. Le jeune Walchinydu n’avait trouvé que ce moyen de sauver les siens. Et il l’avoua devant les caméras du monde entier. Son paradis survivrait. Sans Smilodons.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,