1
min

L'histoire de l'enfant né sans âme

Image de Recroix

Recroix

4 lectures

0

L'enfant avait tout d'un enfant comme les autres. Il jouait, riait, pleurait, aimait, détestait. La seule subtile différence, et non des moindres, fut qu'il était né sans âme.
Pour la toute première fois depuis la création, Dieu, débordé, avait omis d'insuffler une âme à cet enfant. Si cela n'avait aucune influence sur sa capacité à ressentir et à, plus généralement, vivre sa vie, tout le monde pouvait inexplicablement sentir qu'il manquait quelque chose à cet enfant. Rien de visible, mais une forte impression qu'il était comme pas tout à fait accordé. Tel un instrument qui, bien qu'harmonieux, ne donnerait pas à ressentir cette magie que chacun éprouve à l'écoute de la musique.
Pas d’inquiétude cependant : cet enfant n'était ni mal aimé, ni détesté, ni rejeté. Il laissait juste une impression étrange à quiconque le croisait. La plupart s'empressant aussitôt d'oublier ce moment, trop occupés à songer à des problèmes bien plus important que celui de ne pas avoir d'âme. Comme comment finir la journée avec seulement 28% de batterie à son téléphone sans chargeur alors qu'il n'est que midi.
Non, cet enfant n'avait rien à envier aux autres. Mieux, n'ayant aucune espérance de possible vie après la mort, il n'aurait jamais à s'en soucier et pourrait ainsi vivre sa vie comme bon lui semblerait. Une telle promesse de néant au moment de la mort aurait rendu tout homme résolument anxieux devant la vacuité de sa vie. Heureusement, il n'était qu'un enfant et se tenait bien loin de telles préoccupations.
Sa réelle inquiétude, bien loin de celle d'être né sans âme, était de savoir comment il allait bien pouvoir finir le dernier niveau de super mario avec seulement 8% de batterie, sans chargeur et sans pouvoir sauvegarder.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,