1
min

Lever du jour

271 lectures

127

Dès que je voyais se glisser, entre le plancher de ma chambre et les rideaux, que le soir Françoise prenait toujours soin de bien refermer de peur que je ne fusse dérangé pendant mon sommeil par le bruit de la promenade, un premier rayon de lumière, qui se répandant d’abord comme une poudre d’argent venait ensuite inonder le pied de la commode d’une flaque de cire grêle, je quittais mon lit, puis je sortais, à peine vêtu d’un paletot, pour rejoindre l’ascenseur dans lequel je trouvais, figé dans le sommeil, le jeune liftier. Son visage, tel un masque de porcelaine blanche, immobile et aussi translucide que le verre de Venise dont il semblait être pétri, reposait contre la paroi de palissandre pareil à un de ces Christ d’ivoire de Thomas Schwanthaler que la nuit eût mystérieusement enchâssé dans la cage de l’ascenseur, offrant ainsi à mon regard la double allégorie de la mort et de la résurrection.
Je quittais alors à pas de fantôme le Grand Hôtel, où tout semblait plongé dans une grise pénombre, pour me précipiter sur la jetée d’où je pouvais en un instant contempler le réveil de la mer, dont la soie bleue et sombre venait se froisser sur la plage entre les griffes d’oiseaux de mer jaillis du sable comme de mystérieuses plantes mouvantes. De minuscules nuages roses scintillaient déjà de mille fils d’or, piquant le ciel d’un tulle nacré semblable à ceux qui flottaient autour de la Duchesse de Guermantes. Bientôt l’horizon s’embrasait d’une lumière de cristal et la mer revêtait une chasuble incrustée d’émeraudes et de saphirs dont les vagues, vivantes déesses du jour, plissaient le lourd satin de leur souffle profond et régulier. Je restais ainsi de longues minutes ébloui par la jouissance devant le spectacle presque surnaturel du lever du jour qu’Elstir avait su si bien rendre sur ses toiles, dont parfois, à Paris, j’allais admirer la beauté quand l’hiver engourdissait mon âme d’une glaciale léthargie.
En revenant à l’hôtel, je rencontrais quelque fois ma grand-mère, inquiète de mon absence prolongée, en grande discussion avec le liftier, dont le visage, désormais éclairé par les flots du soleil qui baignait la salle à manger, reflétait la moelleuse douceur des brioches du petit déjeuner, que l’on servait aux premiers clients, et semblait prêt à être croqué comme une tiède gourmandise. Je savourais alors le rare bonheur de ces premiers instants du jour, et, jusqu’à la mort d’Albertine, je n’ai jamais manqué au plaisir de me lever de bonne heure.

PRIX

Image de 2016

Thèmes

Image de Lever de bonheur
127

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Très beau texte.... à la manière de...La description du liftier pas mal du tout
·
Image de JLG
JLG · il y a
Un grand merci pour ce délice de mots transcendantal .
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Un lever de bonheur adamantin !
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci Geny pour ce commentaire qui me touche. Vous qui êtes une comédienne de grande curiosité auriez-vous techniquement de grandes difficultés à la lire à haute voix, car je ne me rends pas compte de cet aspect ? Merci en tout cas pour votre fidèle remarque.
Cordialement,
FE

·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
La lumière du diamant que je vois, que je murmure à voix basse...
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Toujours aussi bien écrit, toujours de belles images...
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci chère Virgo34 pour votre fidèle lecture et pour son commentaire autour de ce pastiche de Proust qui m'a tellement amiusé à écrire. Merci de tout coeur.
FE

·
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Merci pour cette féerique échappée si matinale.
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci à vous cher Bennacoeur, pour avoir pris le temps de commenter cette page si amusante autour d'un pastiche de Proust.
Merci pour en avoir apprécié le caractère. Cordialement
FE

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je découvre seulement maintenant votre texte proustien et je ne peux plus lui accorder qu'un vote au lieu des 5 que je lui aurais décernés pour toutes ses qualités. J'espère que vous n'êtes pas trop déçu de ne pas être nominé comme ce texte l'aurait mérité. C'est d'autant plus aimable d'être venu me féliciter pour mon petit amusement à propos d'un Marcel geek de jeux vidéos...qui est loin d'égaler le vôtre.
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci chère Fred pour votre remarque et pour votre soutien dans l'écriture de ces diverses pages. Non je ne suis pas déçu car il y a ici bien d'authentiques écrivains dont vous êtes sans contredit. Je toujours tellement ravi de suivre vos publications et si parfois je ne réponds pas c'est surtout que le temps me manque et jamais parce que je vous néglige. Merci encore de tout coeur,
Coridalement,
FE

·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Mon vote solidaire à la recherche du.........
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci cher Alain Adam pour ce commentaire et pour votre soutien. Le texte n'a pas été retenu mais le plaisir de l'avoir écrit reste entier. Merci encore de tout coeur.
FE

·
Image de Xoux34
Xoux34 · il y a
des phrases tout à fait dans le style proustien... des trouvailles comme "les griffes d'oiseaux de mer", bref un très beau texte, mes votes et bonne chance!
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci XouX34 pour votre soutien dans cette compétition et surtout pour votre commentaire qui met en relief le travail du pastiche. Le texte n'a pas été retenu mais sa composition a été tout aussi précieuse, car se glisser au bout de la plume de Proust c'est dèjà un voyage dans le merveilleux. Merci de tout coeur,
·
Image de Gillian Hogarth
Gillian Hogarth · il y a
Tres beau! Bonne chance
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci Gillian,
Merci pour m'avoir soutenu et hélas le texte n'a pas été retenu mais l'exercice m'a tellement plu. Merci encore de tout coeur et à très trs bientôt désormais, Bisous à nos amis Bibi et Lucky...
Cordialement,
FE

·
Image de Sophie Sicard
Sophie Sicard · il y a
On a envie de se lever tôt et de ne plus rien rater du spectacle de la vie et de ses couleurs...!
·
Image de Emily
Emily · il y a
je suis tout à fait d'accord
·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci merci Emily
FE

·
Image de Francis Etienne Sicard Lundquist
Francis Etienne Sicard Lundquist · il y a
Merci encore ma Sophie chérie pour ce commentaire et pour ton effort à soutenir ce texte qui n'a pas été retenu mais avec une pointe d'humour je me sens plus proche de Proust qui a eu tant de mal à convaincre le monde et les éditeurs de la qualité de son oeuvre, alors je joue le pastiche jusqu'au bout...Je t'embrasse de tout coeur.
Ton oncle...Bisous à ma filleule et à son frère...

·