4
min

Lettres persiennes

Image de Gérard Le Gal

Gérard Le Gal

71 lectures

57

L'engin interplanétaire se posa le premier avril 2022 non loin de S. Aussitôt un escadron du Bataillon d'Intervention Cinétique, le BIC encercla la zone et posta des tireurs d'élite prêts à intervenir. La porte du véhicule spatial s'ouvrit et une créature sous forme d'hologramme descendit de la passerelle. La Forme fut aussitôt mise en joue par la BIC et un militaire muni d'un mégaphone lui adressa la parole en ces termes : Qui êtes-vous, d'où venez-vous et que nous voulez-vous ? Ce qui faisait beaucoup de questions à la fois pour un seul hologramme ! La Forme éructa un borborygme : radumi radou, réréré fissa ! Cette réponse laissa pantois tout l'aréopage d'officiels qui à présent s'étaient rendus sur le lieu de l’événement. Le député de S, constatant que la Forme n'avait pas d'intentions belliqueuses, s'avança sur l'estrade qui avait été construite en toute hâte et prononça un discours de bienvenue, ce à quoi l'extraterrestre répliqua par ces mots : A whop bop-a-lu a whop bam boo . Ce fut la consternation dans l'assistance. Puis soudain la Forme émit un son bizarre qui ressemblait plus ou moins au bruit d'une radio mal réglée dont la fréquence se mettrait à grésiller, puis après quelques minutes de confusion, il annonça d'une voix robotique : excusez-nous, petit problème de réglage ! Un ah de satisfaction parcourut l'assemblée. Le maire de S qui à présent s'était emparé du mégaphone réitéra ses questions : Qui êtes- vous   et d'où venez-vous ? Le synthétiseur vocal répondit : nous sommes Persiennes nous venons de Sigma Persei à environ 360 années lumière de votre planète. Un oh d'admiration s'éleva de la foule. Mais que voulez-vous ? Nous sommes venus vous observer pour mieux vous connaître et savoir si nous pouvons éventuellement cohabiter avec vous ! Pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne votre monde ? Des voix diverses se firent entendre : mais pourquoi veulent-ils nous observer, mais pour qui se prennent-ils, ils veulent nous envahir, je propose qu'on fasse une réunion, une grève plutôt, retourne derrière ton rideau de fer, Persiennes ! Allons, allons, un peu de calme rugit le président de la République de S qui avait rejoint par hélicoptère le lieu où il fallait être ! Je propose que l'on réunisse les sommités les plus pointues dans chaque champ de la connaissance et qu'on organise un symposium au cours duquel lequel nous répondrons aux questions que se posent nos hôtes.
Un colloque fut improvisé dans la ville de S afin de mieux répondre aux interrogations des Persiennes. Le président encouragea la Forme à formuler ce qui lui venait à l'esprit ou au disque dur.
Comment votre planète est-elle née ? Le docteur Favard prit la parole. Et bien notre planète résulte d'un phénomène que l'on appelle communément le Big Bang et...mais pas du tout le coupa monseigneur Précha, c'est Dieu qui a créé la terre...Une conversation vieille de plusieurs millénaires s’engagea entre les deux protagonistes. L'ordinateur de la Forme qui lui traduisait à fur et à mesure les phonèmes humains émettaient déjà des signaux d'incompréhension qui faisaient clignoter ses diodes électroluminescentes le faisant ressembler à un sapin de Noël enguirlandé ! Mais comment s'est organisé la vie sur votre planète ? Tout d'abord, pour assurer sa survie, l'homme a dû faire face... l'homme ? Oui, c'est ainsi que nous nous décrivons, l'homme, l'humain, Humus par opposition aux dieux et aux animaux... Dieu ? Ouh la la, ça va être chaud, il va nous interrompre comme ça sans arrêts, parce que moi...MOI ? Bon, je rends mon tablier, je refuse d'expliquer à cette espèce...donc l'homme a du faire face à deux besoins élémentaires, reprit le professeur Diouf, procréer, se nourrir et trouver un endroit pour s'abriter. C'était la loi du plus fort ! vociféra le docteur Foster. La loi du plus fort ? Ah, oui, j'ai oublié de vous préciser que depuis que le monde existe, l'homme n'a jamais cessé de chercher querelle à ses voisins ! A commencer par les Sapiens et Néanderthal, le coupa le professeur Copain. Devant la peur des éléments naturels, l'homme a cherché un créateur et créé les mythes, les dieux, s'interposa le professeur Yang ! Dieu ? Oui, l'homme s'est inventé des puissances supérieures ! Et mine de rien, certains se sont arrangés pour rédiger des textes et codifier les rites pour communiquer avec ces puissances occultes et ainsi prendre le pouvoir sur les autres, s’offusqua Marcel Mars ! Les plus résistants sont devenus des chefs et les plus malins les ministres du culte quelques soient leurs croyances ! Ainsi se sont organisées les civilisations, les chefs commandaient, les prêtres faisaient craindre la foudre et les autres courbaient l'échine et travaillaient dur ! Les lumières de la Forme clignotaient de plus en plus fort. Heureusement, d'autres hommes ont cherché à remettre en cause cette hiérarchie. Des théories philosophiques et scientifiques se sont ébauchées et ont entraîné des révoltes et des révolutions ! Ainsi est née la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Donc tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes répondit la Forme qui avait intégré dans ses programmes tous les grands classiques de la littérature mondiale. Oh la la, mais c'est plus compliqué que ça, intervint maître Lung.
Revenons à nos moutons, proposa Marcel Mars : bientôt l'homme ne se satisfait plus de ses besoins élémentaires. Il veut une grotte plus confortable, il créé plus d'objets et par-là même plus de besoins...et ce fut le début du capitalisme, intervint le général Plastro...ah, non, vous n'allez pas remettre ça ! L'ordinateur de traduction émettait de plus en plus de lumière. Au début, l'homme a recours au troc pour échanger ses objets, puis le troc devenant de plus en plus difficile, l'homme introduit une monnaie d'échange, l'argent...L'argent, le grand Satan, le veau d'or, éructa le monseigneur Précha ! Taisez-vous donc et laissez-moi continuer... L'argent sert donc à acheter ce dont on a besoin. L'homme n'acquiert plus directement ses objets mais échange ses services contre de l'argent qui lui permettra de satisfaire ses besoins. Il travaille pour nourrir sa famille et améliorer sa case qui est devenue maison. Mais bientôt, pour certains, les besoins deviennent de plus en plus importants et la maison de plus en plus grande et confortable, il faut de plus en plus d'argent Les plus malins, ont trouvé le moyen de ne plus travailler mais de faire travailler les autres. On ne travaille plus pour assouvir ses besoins vitaux mais pour amasser toujours plus d'argent alors on parcourt les mers pour annexer d'autres civilisations et voler leurs richesses ! C'est le début des inégalités, trancha Maria Dos Santos, le Nord contre le Sud, le colonialisme .
Pourquoi un Dieu si bon a t-il créé l'homme si mauvais ? vociféra Charles Mahla. Pourquoi l'homme s'autodétruit-il aux quatre coins de la planète ? Et pourquoi détruit-il cette planète qui l'a accueilli ? Pourquoi y a t-il tant de haine, tant d'injustice ? Il faudrait partir du principe que l'homme est bon or c'est rarement le cas, intervint le docteur Dreuff !
Et puis un jour vient la mort, la seule certitude. lança Sri Ramaraddu. On aime un être cher, il n'est plus. Il y a donc un début et une fin, quelle banalité ! On s’aperçoit que tous ces biens, toutes ces certitudes amassées ne servent à rien et qu'on s'était donné tout ce mal pour rien. Alors on s'invente des prolongements à la vie, des paradis, des réincarnations. L'homme se sent si démuni face à la mort, et son passage sur terre paraît si dérisoire par rapport au temps de l'histoire de l'humanité, qu'il se doit d'inventer un sens à sa vie...
Le silence régnait à présent dans l'auditoire. Les lumières de la Forme s'étaient éteintes une à une et une légère fumée émanait de son hologramme. Tout ça nous paraît trop compliqué, émit l'ordinateur. Nous allons retourner d'où nous venons !

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très courts
57

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Une belle altérité entre le maintenant et le demain de l'existence de la vie avec une mise en œuvre des droits contenus dans la DUDH. Une belle découverte. Je vous donne mes 3***. Pourrais-je respectueusement vous inviter à parcourir ma nouvelle qui participe au Prix littéraire " Jeunes écritures ...?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable

·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
Merci Dimaria
·
Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Texte qui me pousse à une profonde méditation.
Bravo pour le choix méticuleux du sujet.
Mes voix avec plaisir.
Une petite invitation à me soutenir : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/entre-justice-et-vengeance

·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
Merci
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un texte original qui donne à réfléchir.
·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
Merci Virgo34
·
Image de Alexienne Duplessis
Alexienne Duplessis · il y a
"qu'il se doit d'inventer un sens à sa vie..." : au delà de la crise sociétale que nous traversons, n'est-ce pas aussi une crise existentielle? Je soutiens votre texte et vous souhaite bonne chance pour la suite:)*****
·
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Quelle est mystérieuse notre planète
·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
Et flippante parfois...merci pour vos commentaires
·
Image de Amicxjo
Amicxjo · il y a
en réalité il y a une grande pancarte en matière noire (invisible pour nous donc) à 11 minutes lumière de soleil3 qui dit:
n'approchez pas cette planète est dangereuse
elle restera tant que les terriens ne seront pas civilisés

·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
Merci, c'est tout à fait ça !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Expliquer la vie sur terre, son passé, son présent, en y incluant la DUDH à travers un questionnement "candide" venu d'un ailleurs SF est une accroche originale. Un exercice littéraire cocasse qui permet au passage de donner un petit coup de jeune aux Lettres Persanes… Usbek et Rica sont pour l'occasion aliénisés avec humour. Votre vision est naturellement tout à fait "open"... la chute pouvant par exemple être contredite par le devenir du transhumanisme. Mais globalement, l'exercice est réussi.
·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
Merci ! Et oui comment expliquer ce monde un peu déroutant...
·
Image de Gérard Le Gal
Gérard Le Gal · il y a
JE RENTRE D'UNE SEMAINE Où JE N'AI PAS PU ME CONNECTER ! PATIENCE JE VAIS LIRE VOS ECRITS !
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
J'ai la trouille Gérard, pas bien! *****
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur