1
min

Lettre d'un crayon à son ex-gomme

Image de Elena Hristova

Elena Hristova

3092 lectures

3573

LAURÉAT
Sélection Public

Ma petite gomme bien-aimée,

Je t’ai aimée d’emblée, dès la première fois que je t’ai vue. Ta chair d’un blanc immaculé m’appela à elle avec une intensité irréversible à laquelle je ne pouvais qu’adhérer. 
Au début tu étais si timide, tu n’osais même pas m’approcher. Alors, trop impatient de te sentir enfin sur moi, je faisais des fautes exprès pour attirer ton attention : tantôt je glissais trop en bas, tantôt trop en haut, je faisais des pas de travers, des triples sauts périlleux dans l’air, le cas échéant je me mettais à tourner autour de moi-même, comme un fou, jusqu’à ce que je m’écroule sur la page blanche en état d’inconscience totale. Tout était bon pour me faire remarquer.

Je me souviens de la première fois que tu m’es montée dessus et tu t’es frottée à mes particules de graphite dans un délicieux mouvement continu de droite à gauche et de gauche à droite, de haut en bas et de bas en haut, ceci durant des après-midis entiers. Raidi de désir, j’ai fini par laisser toutes mes marques d’amour sur ta chair tendre et réceptive qui s’abandonnait à moi sans réserve aucune.

Au fil du temps nous sommes devenus inséparables, tant et si bien que je ne faisais jamais un signe sans que tu viennes me corriger, en effaçant mes marques d’amour avec une ardeur impétueuse. Et plus tu voulais m’effacer, plus je persistais à revenir vers toi avec la détermination farouche, caractéristique des amants inséparables. Mais le destin en avait décidé autrement.

Un jour, le maître est revenu de sa promenade quotidienne avec une étrange boîte métallique contenant trente crayons graphite Castell 9000 et qui avaient tous bonne mine, alors que la mienne était plutôt grise et n’en finissait pas de casser. Impressionnée par leur nombre impressionnant et leurs baguettes bien taillées, tu t’es mise immédiatement à leur tourner autour, en me laissant ruminer tout seul dans mon coin. Pauvre enfant, mais comment vas-tu faire pour les servir tous sans t’user à fond ? Je n’étais pas encore allé au bout de ma pensée lorsque je ressentis une main moite me saisir froidement par le cou et me jeter dans le premier tiroir qui se mettait sur son chemin. Par chance je n’étais pas tout seul dans le noir, car il y avait à l’intérieur des quantités de feuilles vierges pour me consoler. Elles m’ont fait les yeux doux, m’ont laissé les parcourir toutes de la tête aux pieds, presser avec ardeur  leurs zones les plus sensibles. C’est ainsi que j’ai débuté ma série d’histoires à tiroir.

Toutes mes marques affectueuses, le petit crayon qui ne t’a pas oubliée.

PRIX

Image de Été 2018
3573

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean-Pierre Persicot
Jean-Pierre Persicot · il y a
J'avais lu ce texte à sa parution mais je prends encore plaisir à le redécouvrir. des mots à double sens qui font rêver et forcent l'imagination à se projeter dans votre histoire pour faire partie de vos personnages et s'approprier la romance. Merci encore, j'ai hâte de vous relire...
·
Image de RAC
RAC · il y a
Trop mimi ! Ca me rappelle un petit DA le soir sur FR3... il y a juste quelques décénnies...
·
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Juste magnifique de virtuosité
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Une belle sensualité se dégage de ces instruments indispensables à l'écriture et au dessin. Si vous le souhaitez, vous viendrez lire, sur un thème presque similaire, mon "Petit éloge du stylo à plume" qui n'a pas connu le succès ce votre texte.
·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
C’est frais, touchant..j’aime beaucoup
·
Image de Flip
Flip · il y a
J'arrive trop tard pour labelliser tout ça ! Quel dommage ! Mais je ne regrette pas ma visite dans ce tiroir de curiosités.
·
Image de Amicxjo
Amicxjo · il y a
pour une fois malgré le sujet ce n'est pas une histoire à la gomme
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Je redécouvre la véritable littérature en vous lisant ! Fantaisiste, enjouée, parfaitement maîtrisée, comme je l'aime quoi ! Je suis nouveau et je clique sur le petit coeur pour votre beau récit ! Si l'envie d'n écrire un autre aussi beau vous tente, allez-y, mettez la gomme !
Merci de venir m'encourager pour mon premier concours je suis tout nouveau ! Ne " crayon " pas victoire trop vite , merci de passer ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame

·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
Bonjour . Votre crayon et votre gomme se marient fort bien avec ma petite page blanche.
·
Image de Tasnim Taha
Tasnim Taha · il y a
Félicitations Elena.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Commissaire : Nom, prénom, métier ? Robert : Robert Roturier, concessionnaire auto itinérant, petit usager des transports en commun comme tant d'autres, autour de 2,7 millions de voyageurs par ...

Du même thème