LETTRE AU PRÉSIDENT MACRON...

il y a
1 min
8
lectures
0

Les mots jalonnent mon existence depuis un paquet de décennies déjà. Ceux des autres comme les miens... Ma devise est fort simple, vivons heureux en attendant la mort. Et peu m'importe les ratures  [+]

Mon Président, Mon Coucou,

Emmanuel, permettez que je vous appelle Emmanuel, de vilaines rumeurs persistantes font état d'une paternité mal assumée envers Nemo qui a besoin d'un vrai papa et d'une belle maman. Au lieu de cela, il patauge dans les salons particuliers de l'Élysée, urine devant la cheminée royale, se demande dans quelle galère il s'est lui-même fourré. Ballotté entre une semi retraitée en talons aiguilles et un gamin qui détient la puissance nucléaire au bout des doigts, le pauvre toutou commence à avoir des suées nocturnes sous son poil reluisant. Et s'il s'était tout connement trompé de famille ? Et s'il n'avait jamais vraiment été désiré ? Et s'il n'était qu'un vulgaire faire valoir aux yeux de l'opinion publique, la caution animalière des gens du château ?

Emmanuel, souffrez que je vous nomme Emmanuel, vous qui décollez d'un avion à un autre tandis que les sondages dégringolent à vue d'oeil, croyez vous que Nemo puisse s'épanouir avec un papa absent, passant le plus obscur de son temps à la Radio, quand ce n'est pas à la plage à contempler les galets de Calais ou ceux d'Afrique ? Pensez-vous sincèrement que votre bébé à quatre pattes ne soit pas affecté par les sombres rumeurs qui rongent son frein, lui qui n'a qu'un os pour consoler ses canines meurtries ?

Non, Monsieur le Président de la république, vous ne semblez pas être à la hauteur de cette paternité qui requiert présence, amour et attention au quotidien. D'où une alternative simple : soit vous faites coucouche panier et papattes en rond à l'Elysée ou vous convolez en d'autres noces en prenant soin de rendre au préalable les clefs aux citoyens français qui paient leur redevance rubis sur l'ongle, eux!
Mais vous n'aurez jamais le beurre et l'argent du contribuable beurré, dussions nous vous révoquer sur le champ... Foi de manant!
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !