L'espoir fait vivre

il y a
2 min
46
lectures
19
Qualifié

J'aime beaucoup écrire et encore plus être lu  [+]

Image de 2019
Image de Grand Public
J’ai inventé un thermo nucléon. Très facilement transportable, pas plus gros qu’un stylo, je le dissimule dans ma poche. Vous allez me demander à quoi peut bien me servir un Thermo chose ? A rien ! Si ce n’est à donner le pouvoir de rendre la pareille aux indésirables. J’ai mis plusieurs années à le mettre au point. Et aujourd’hui, il fonctionne. Un exemple, la semaine dernière, j’entre dans un bar et là, installés autour d’une table, quatre gars visiblement bien amochés m’interpellent :
- Et c’est pas les cheveux qui te gênent les yeux ! Faut dire que je suis chauve, mais ce n’est pas une raison pour m’apostropher de cette manière, qui plus est, le jour où je suis au bras d’une charmante compagnie. Ni une, ni deux, je glisse la main droite dans ma poche et clique sur mon thermo nucléon, en déclarant :
- Fermez là et vous aurez chaud aux dents !! Et, là une chose extraordinaire s’est passée. Mes quatre gaillards me regardaient horrifiés, incapables de parler, bouches pantelantes, bras ballants, leurs yeux m’imploraient une explication. Bien sûr, quatre loubards sont par définition quatre gros lourdauds, qui ont comme vous vous en doutez pas abandonnés si rapidement. Dans ce genre de situation mon thermo nucléon est doublement utile, car quand vous appuyez deux fois, très vite, sur l’une de ses extrémités, il vous permet de courir si vite qu’Usain Bolt aurait du mal à vous rattraper.

Je vous entends d’ici, cet auteur est complètement fou, il divague et en plus il est doublé d’un poltron qui a lâchement abandonné sa compagne. Bien entendu et vous n’auriez pas tort ! C’est pourquoi je m’en vais vous parler de mon autre invention. C’est une sorte de chaussette qu'il faut toujours porter au pied droit. Recouverte de laine, elle me permet, à tout instant, de me mettre dans des situations bien embarrassantes. Un exemple ? Au ciné, je prends mon billet et lorsque j’entre dans la salle, j’enchaine des pas chassés, mes jambes deviennent totalement autonomes. Je commence par entreprendre un Moon walk endiablé, certains crient, d’autres m’insultent, mais je ne laisse personne indifférent. J’entame un numéro de claquettes à la Gene Kelly. Là je sens des popcorns qui fusent au-dessus de ma tête, j’évite un gobelet plastique de justesse mais pas les skittles ces bonbons extrêmement sucrés que je reçois en plein front. Ce n’est pas grave, j’ai terminé mon numéro. Et en plus, la sécurité intervient, m’agrippe manu militari et me pousse jusqu’à la sortie.
Une fois jeté dans la rue, grâce à ma chaussette, j’effectue quelques pas de danses, pour la forme, histoire de ne pas perdre la face devant cette masse de gens qui me regardent comme si j’étais un illuminé sorti de chez lui trop rapidement, c’est-à-dire sans avoir pris ses médocs. Je me doute, qu’en ce moment, vous vous dites que je ne suis pas très net. Et ma foi, vous avez raison. Mon problème, c’est que j’adore inventer et là je m’adresse aux jeunes :
- Ne doutez jamais les jeunes ! Il faut que vous ayez confiance en vous, tout comme Thomas Edison avait foi en son ampoule ; Vous connaissez la légende ? Lorsqu’un journaliste lui déclara lors de son 1000ème essai :
- M. Edison vous avez encore échoué !
- Mais pas du tout, répliqua-t-il, je viens de réussir à trouver 1000 façons de ne pas faire une ampoule.

Quand Messieurs Edison, De Vinci ou Spielberg ont créé, grâce à leur imagination, des innovations qui à la base semblaient totalement folles, vous ne pensez pas que tout le monde les prenait pour des timbrés, des siphonnés du bocal, tout juste bon à être enfermés ?

C’est pour ça, j'ai toujours bon espoir de commercialiser mon thermo nucléon et ma chaussette – pied droit...
19

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,