L'escale

il y a
3 min
14
lectures
1

ah! oui....je viens seulement de remarquer qu'il y a possibilité de se "PROFILER" . Carré parfait. Vous aurez "la face-coeur- Recto tous azimuts. 2ème coté gauche, à contre- courant toujours  [+]

Elle venait souvent dans ce pub à la mode le vendredi soir après une semaine assommante dans cette boîte où elle ne s'amusait plus depuis des années.

Paul, le serveur plus british qu'un anglais, lui servit son deuxième double single malt écossais avec le flegme nécessaire à sa fonction. Emma l'appelait Steed ce qui le faisait glousser d'aise.

C'était également son terrain de chasse préféré, elle était sûre d'y trouver des mâles de sa classe sociale mais la plupart étaient ennuyeux, précoces, mal à l'aise et pressés d'en finir. À 56 ans, Emma pourtant, faisait se retourner les hommes. Elle prenait soin d'elle, avait de jolies jambes élancées et un corps d'une sensualité rare.

Il entra..... hésitant , ses yeux s’habituant doucement à la lumière tamisée du lieu, il se dirige vers le bar,

C’est alors qu’il la remarqua ,
Campée sur son tabouret de bar, le port de tête d’une danseuse, ses cheveux relevés en un petit chignon scintillent dans la pénombre, auréolé d’une lueur bleue telle une couronne!! - - Ma REINE! Se dit -il!
le décolleté du dos en V de sa robe noire plongeant dans les abysses infernaux d’une chute de rein à deviner, les stilettos noires à semelles rouges, le mollet galbé gainé d’un bas noir légèrement satiné, la croupe discrètement cambrée pressentant un délicieux désir...

Il s‘approche doucement. Troublé par son parfum, doux
Enlacement de jasmin, chèvrefeuille, vétiver....
Il n’en croit pas son nez.....il se souvient....de cette fragrance. L’année dernière sur l’île de Capri....
Cette femme... sublime, puissante, parfumée de « CHANTS D’ARÔMES »
Quelle extraordinaire rencontre!
Oui, quelle coïncidence! Une autre femme, un parfum identique!
Sera t-elle aussi jouisseuse que la belle Caprisienne?
Il va le savoir rapidement....

Bonsoir, je mettrais ma main au feu que vous sirotez un Talisker de 12 ans d'âge.

Emma tourna distraitement la tête pour contempler cet inconnu au visage d’une beauté sauvage, aux yeux bleu acier affirmant un regard intense et profond sur cette voix suave teintée d'un accent méditerranéen, les cheveux noirs , ondulés, nimbés d’un halo lumineux provenant des lumières adoucies du bar, un air de Javier Bardem avec les yeux bleus.

En effet, c'est bien celui-ci, mon préféré...vous êtes de mèche avec Steed ? Je veux dire Paul le serveur ?
Agréablement surprise par sa voix à la fois mélodieuse et basse et ce petit accent.....hum....rital
Emma craque...sans le montrer bien sûr, avec la maîtrise domptée d’un caractère trempé!!

C’est la 1ère fois que je mets les pieds ici, j’arrive de
Rome

Quel effet! La vague le submerge! Le même scénario se reproduit....il plonge dans ses yeux d’un vert gris doré... se sent... envouté, prisonnier d’un regard acéré tel le preux chevalier soumis à sa gente dame...
Il lutte contre une envie irrésistible de baisser le regard vers son décolleté élégamment évocateur !

mais une femme de votre classe ne peut boire que du single malt et à choisir, un des meilleurs.
Je ne me suis pas présenté, je m'appelle Sandro et vous ?
.Je m'appelle Emma.
Joli prénom!
Me permettez vous de m’asseoir à coté de vous?
Je vous en prie, avec plaisir!!

Le fond musical pénétré de la voix séductrice, et envoutante de Billie Eilish provoque une certaine émotion entre les 2 étrangers, une singulière tension palpitante assez attouchante vient entourer ces 2 êtres consciemment déjà complices!!

Après quelques banalités banales sur la vie de chacun , un silence léger tel une plume tombant du ciel plane sur les 2 comparses.
Emma propose en montrant le fond du pub:
J’ai remarqué qu'il y a des petits salons privés au fond, cela vous dirait-il un tête-à-tête plus intime?
Le regard trahissant une jolie faiblesse tout à fait masculine, il s’empressa en fondant:

Je ne peux qu’accepter votre invitation....

Le précédant, Emma d’une justesse remarquable fait onduler imperceptiblement ses hanches drapées de crêpe de Chine .
La suivant, Sandro s’émerveille de tant de sensualité!

Il ne peut que se souvenir de la divine caprisienne!
Et sans réfléchir , enserre délicatement de ses mains précieuses la taille d’Emma...

A ce contact et D’un sourire intérieur, la belle approuve
Cet attouchement.
Elle se retourne doucement, face à Sandro, leurs yeux se rencontrent,
Puis leur bouche s’épousent, leur langue s’enroulent, leur salive se mélangent.
Leurs mains s’attrapent leurs bras s’enlacent....
Emma susurre à l’oreille de son amant délicat
mords moi tendrement le cou, sois animal....
Sandro s’exécute le mieux du monde...

goûtant sa peau brûlante sous ses lèvres enfiévrées,
La saveur de son grain, sublimé par la fragrance de « chant d’arômes »

- Oui!... encore! continue,... surtout ne me lâche pas, plante les, tes crocs... MA BÊTE!
Ses mains avides cherchant le contact de sa poitrine gonflée de désir, ses doigts titillent ses tétons étrécis, les soupirs gutturaux d’Emma .

Dans cette bulle d’amour, la furie du désir intense de Sandro éclate....
Oui, amie lectrice, ami lecteur,, et vous vous en doutez, dans une étreinte BESTIALE et enragée, le gars fourre sa queue bien profond dans les chairs lascives et inondées de la Miss....la ramone avec délicatesse au début, s’y perd, puis il devient fauve des mondes ancestraux...
La créature capture sa proie redoutable, déchire les derniers lambeaux de parure de la Belle...
Hors de lui, la queue en feu, bouillonnant de sève séminale l’inonde implacablement....

La femelle reçoit la semence au fond de ses entrailles dans des spasmes rocailleux , du fond de sa gorge sort un gueulement déflagrant interminable jusqu’à son dernier souffle!

Reprenant leur esprit, les tourtereaux d’une soirée s’ébrouent tels des chevaux ivres de prairies!
Ils remettent légèrement de l’ordre dans leurs idées, leurs vies..;

Sandro est vite impeccable.
-je file
-Ne pourront on pas boire un dernier verre?
-Impossible, j’ai un avion à prendre...
-prends le suivant!
-ah! Ah! Ça ne risque pas... suis le pilote!
-ok, alors à la prochaine escale!!
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

L'intrigante exaltée

Gail

Madame de Froidmond n’était plus très loin d’entrer à la Cour. Tous les plans échafaudés allaient enfin porter leurs fruits. Il faut dire que son mariage avec le duc de Boulogne l’avait... [+]