3
min

Les voyages de Chiral - Bouzkachi à moteur

63 lectures

61

Le Tartare leva sa main haut dans le ciel d'un bleu sans nuages. De son gros poing dépassait une plume orangée. Même à la lumière du matin, Chiral voyait bien que la plume irradiait d'une lumière surnaturelle. Les visages émerveillés des Mongols autour de lui prouvaient d'ailleurs que personne ne s'y trompait. On n'allait pas concourir pour une bête rémige de paon. Si ce n'était pas une étape dans sa quête de l'Oiseau de feu, du moins était-ce une preuve que les espoirs de Chiral n'étaient pas vains. Un jour, il souperait de cet oiseau légendaire !
Mais que pouvait un pauvre matou, contre une horde d'humains juchés sur leurs chevaux mécaniques ? Les traditionnels tournois de bouzkachi réunissaient les meilleurs cavaliers des steppes et récompensaient richement le vainqueur. Mais à trophée extraordinaire, règles extraordinaires. La carcasse de chèvre décapitée gisait au milieu des joueurs, cependant les destriers avaient été laissés aux écuries au profit de motos retapées. Antiques, elles témoignaient d'un savoir-faire de mécanicien inattendu pour des tchopendoz : les moteurs d'origines avaient été remplacés par de véritables bombes. Aux cadres, simples tubes de métal, des doigts épais mais habiles avaient soudé des tiges et des pointes, donnant aux bécanes l'aspect baroque d'armures couvertes de piques et de pieux.
Les motos vrombirent comme le Tartare à la plume s'apprêtait à donner le signal du départ. Inaperçu dans cette tempête de métal, de sable, d'odeurs d'huile et de grondements de moteurs, Chiral sauta à l'arrière d'un des tchopendoz et planta ses griffes dans le cuir de la selle. L'accélération faillit néanmoins le jeter à terre, et soudain, ce fut un tourbillon de poussière et de cris. Les motos tournèrent un moment autour de la carcasse, quand un homme, plus large que les autres, eut enfin le courage de s'extirper de la mêlée. Sous les coups de cravache et les injures, il agrippa la chèvre. Sa grosse Harley se fraya un chemin dans la masse des motards. Le champion de Chiral, un roux aux grands bras, qu'en son for intérieur, le matou ne put s'empêcher de comparer à un orang-outan, fonça à sa poursuite.
Alourdi par sa prise qui le déséquilibrait, l'homme large fut vite rattrapé par la horde vociférante. Il encaissait les coups des lanières sans broncher, et dans le maelstrom de fumées et d'odeurs d'essence, Chiral vit plusieurs grandes zébrures écarlates s'ouvrir dans sa chemise de toile. Le matou savait bien qu'il n'avait aucune chance de planter ses griffes dans la chèvre. Si même il arrivait à la tirer derrière la ligne de but, personne ne lui reconnaîtrait le droit de partir avec le trophée. C'était donc à l'arbitre qu'il devait s'attaquer. Celui-ci suivait la mêlée, sa grosse moustache au vent, la plume fichée dans sa bandoulière. Elle luisait à travers la bousculade, comme un phare dans la poussière. D'un geste souple, Chiral sauta d'une selle à l'autre, et s'approcha de quelques mètres. Aussitôt perdus, comme les pilotes décrochaient alors que la carcasse passait de poigne en poigne. Chaque bond demandait au chat de considérables efforts, chaque atterrissage le mettait à deux griffes du drame. Pour ne rien arranger, certains des motards cherchaient à se débarrasser de lui à grand renfort de cravaches ; Chiral devait alors fuir aussi vite qu'il était arrivé.
Après une douzaine de sauts, il se retrouva en compagnie du conducteur aux airs d'orang-outan. La chance lui sourit cette fois : ce dernier obliqua dans la foule des motards, cherchant à éperonner celui qui venait d'arracher la carcasse fatiguée par les empoignades. Le pilote manqua sa cible, mais passa à un mètre de l'arbitre, offrant un éclair d'espoir au matou. Chiral sut saisir cette chance au vol, et atterrit sur la face moustachue du Tartare à la plume. L'homme faillit basculer en arrière, tenta de se débarrasser du parasite qui venait de planter ses griffes dans ses pommettes, mais Chiral glissa en douceur, laissant derrière lui des sillons sanglants, qui le menèrent jusqu'à la poitrine, et donc, à la fameuse bandoulière.
Le matou referma ses mâchoires sur la plume lumineuse et sauta à bas du véhicule, qui chavira au moment où ses pattes quittaient le buste du malheureux Tartare.
Chiral se retrouva sur le sol ferme à tanguer entre les roues et les hurlements. Personne n'avait remarqué la chute de l'arbitre, personne ne prêtait attention à la plume qui s'éloignait. Tous se concentraient vers le singe roux qui emportait la carcasse vers la victoire, ignorant que son trophée se faisait la malle dans la direction opposée.
Ce n'est qu'une fois à l’abri dans une anfractuosité de la montagne que Chiral put contempler son butin.
La plume brillait d'un éclat mordoré qui se reflétait sur les pierres autour de lui. L'espoir ne nourrissait pas, mais cette nuit, le félin dormit pour la première fois depuis longtemps d'un sommeil profond.
En rêve, il avait déjà retrouvé l'objet de sa quête.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
61

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Je découvre un bien intéressant congénère ! je vais m'intéresser de près à ses aventures !
·
Image de Guillaume Dalaudier
Guillaume Dalaudier · il y a
Merci à vous!
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une écriture superbe au service d'une action captivante d'un bout à l'autre ! Bravo Guillaume. vous avez mes cinq voix.
·
Image de Guillaume Dalaudier
Guillaume Dalaudier · il y a
Merci pour votre soutien !
·
Image de Polotol
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est fabuleux ! Une oeuvre gigantesque que vous avez réussi à insérer dans le petit couloir qu'on nous a imparti !
je concours aussi avec un texte : " de roues en roues "

·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Retrouver Chiral qui poursuit sa quête à travers cette aventure, c'est encore un grand plaisir. La plume de paon est belle entre les pattes de Chiral qui l'admire... J'aime toujours autant ! Merci !
·
Image de Guillaume Dalaudier
Guillaume Dalaudier · il y a
Et pour moi un plaisir de voir que vous suivez ses voyages !
·
Image de Saks
Saks · il y a
Bon texte mélant onirisme et aventure. Cependant j'ai du relire deux fois, je n'ai pas compris tout de suite pourquoi les tartares se battaient une carcasse de chèvre s'ils voulaient la plume de l'Oiseau de feu. Ceci dit je me plongerais dans les premières aventures de Chiral, et j'attends la suite avec attention.
Et je me permet de vous inviter à commenter mes textes si vous en avez le temps (et l'envie).

·
Image de Guillaume Dalaudier
Guillaume Dalaudier · il y a
Le bouzkachi est un vrai sport, mais qui se joue à cheval. La carcasse n’est pas forcément celle d’une chèvre cela dit
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Oups ! "Cha" décoiffe ! ;) ;) ;)
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Original comme source d'inspiration (et d'où vient le nom "Chiral"? laisse-t-il supposer que ce chat à une image miroir non superposable ? Est-ce le premier chapitre d'une longue épopée ?) :-))
·
Image de Guillaume Dalaudier
Guillaume Dalaudier · il y a
L’idée n’est pas aussi scientifique, mais l’origine du nom de Chiral est bien dans cette veine. Premier chapitre? Non, car il y en a déjà quelques autres à disposition sur short edition!
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau récit qui évoque bien la recherche de l'absolu ! Un grand bravo !
Mes voix ! Une invitation à lire mon œuvre qui est également en lice !
Merci d’avance !

·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
la quête de la plume Graal mordorée dans un enfer de jeux du cirque biqueurisé façon concentre barbare où l'or se barre, le fin félin fauche tout! bravo!
quant à ma petite boutique, deux textes en ttc finale jury et lecteurs, "la plage" et "le jardin des délices" et cerise sur le gâteux, une BD de Marsile Rincedalle et sa magnifique "création" inspirée d'un de mes textes. de quoi lire si ça vous tente!

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur