1
min

Les vaisseaux rouges.

8 lectures

0

Avec leurs croisillons rouges, leur toit arrondi frappé du sceau royal,et leur allure rétro, les telephone booths anglaises sont l'emblème national et le repère des touristes non insulaires en quête du décor idéal pour un cliché universellement reconnu.
Dans ce pays où l'image de la famille royale fait autant recette que l'équipe nationale de football, les cabines téléphoniques se déclinent aussi dans une gamme impressionnante de gadgets allant du porte-clés au meuble audio, en passant par la tirelire, le mug ou la bibliothèque.
Pourtant, ces icônes désertent les rues pour aller mourir dans des cimetières consacrés au Nord de l'Angleterre. Tels des bateaux échoués, elles rouillent sur un terrain vague sinistre et triste, loin de leur panache d'antan...deux mètres cubes de concentré de vie et d'émotion.
Combien de rendez vous donnés, de rencontres manquées, de retards annoncés, de surprises joyeuses, d'insultes vociferees ou d'appels sans réponse ?
Que dire des promesses données, des amours déclarés, des ruptures assénées, du désespoir crié, des silences éloquents, des paroles sans valeur ou même des préavis de terreur?
Elles étaient des ponts entre les gens, des liens invisibles dont on ne voyait qu'un pôle à la fois : une personne exposée au regard indiscret des passants derrière la vitre impudique de ces vaisseaux de fer rouges.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,