Les rondeurs en bouche

il y a
1 min
41
lectures
1

J'écris pour exorciser la noirceur de mon âme... Je suis torturée et mal comprise mais ma poésie c'est toute ma vie.... J'assume ce que je ressens... Je suis à la hauteur du monde dans lequel je  [+]

Arrondir les angles pour former des courbes harmonieuses : les rondeurs de la générosité mammaire ou le profil rebondit de la maternité en passant par la bosse des mathématiques. Que de détours et virages pour arriver au seuil de la maturité. La ligne droite serait bien plus directe et parfois semble plus facile et rapide mais ne reste pourtant jamais la solution que l’on peut adopter. Le chemin sinueux et souvent chaotique de l’existence aboutit à la douceur du sucre transformé en volupté graisseuse. Un réconfort dans le laisser aller et du coup pour faire mentir tous les critères de notre société à la dérive et pourtant pleine de dérivés, je revendique le droit d’exister dans la chaleur de mes rondeurs superflues.
Sans complexe, j’ai choisi les poignées d’amour sur mon coeur plutôt que le sourire idiot d’un visage méprisant. J’ai la chance de savoir pourquoi l’on m’aime car mon enveloppe a fait fuir la bêtise humaine. Je lutte chaque jour pour la valeur du bonheur auquel j’ai droit car pour la société autour je ne suis qu’un poids. J’ai ma place dans cette vie et peu importe l’espace que cela prend car si mon cul est trop gros pour vous sachez que mon cœur l’est tout autant. Comme une recette de grand-mère, j’ai conservé les proportions dans tous les domaines, je suis homogène, entière et agréable en bouche. Alors je plains votre entourage lorsque je croise vos maigreurs qui ressemblent plus à mes yeux à la sécheresse de votre cœur.
J’ai une part de bonheur en plus sur les hanches que vous n’aurez pas. Je pense que vos kilos sont dans la tête. Alors, n’auriez-vous que de la graisse à la place du cerveau ? Mais ou est donc passé votre belle intelligence ?
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,