1
min

Les rennes du Père Noël

Image de Florence

Florence

12 lectures

1

Le Père Noël court partout, il est débordé,
il a reçu beaucoup de lettres cette année.
"je voudrais une poupée, une tablette électronique,
un jeu de société, un train électrique..."
Il choisit un joli papier
"Ah, un gros noeud et le prénom, il ne faut pas les oublier."
Et lui revient en mémoire le bon vieux temps
"Mais où sont les oranges d'antan?"
Il ne sait pas encore les rennes en colère.
Ils se sont réunis avant-hier
et au cours de leur discussion
ont énoncé de façon très autoritaire
une embarrassante revendication :
"on ne veut plus travailler
comme des forcenés".
Mais qui va aller voir le Père Noël
et lui annoncer cette nouvelle?
Au coeur de cette agitation, s'est proposé
le chef des rennes, sourcils froncés :
"Nous voulons des améliorations.
Il fait très froid et nos sabots sont usés.
Le travail est dur et sur certaines destinations
de plus en plus gros sont les paquets.
Il faut trouver des solutions.
Nous ne pouvons plus continuer."
Le mois de décembre est bien entamé;
il est impossible au Père Noël de se désister :
"Voulez-vous Noël en été?
Etre remplacés par des chiens de traineaux?
N'apporter à chaque enfant qu'un seul paquet?
Ou vous échanger contre des robots?
Et fixer une date par continent?
Qui se charge de l'annoncer aux enfants?"
Cette perspective ne les réjouit guère.
"Mais alors, que pouvons-nous faire?"
se lamentent les rennes, presque anéantis.
Alors le Père Noël, avec conviction, leur dit :
"Le 25 décembre est l'une des dernières traditions
et en modifier le rituel, il n'en est pas question.
Vous êtes des enchanteurs!
Voyez les yeux des enfants déborder de bonheur!
La fête de Noël réunit
les plus âgés, les grands et les petits.
C'est là, notre plus beau tour de magie.
Je vais recruter plus de rennes
et vous faire tricoter de chaudes mitaines.
Nous nous organiserons un réveillon ici, en Laponie.
Vous pourrez inviter tous vos amis.
Frappes des sabots, percussions des bois,
Ils entonnèrent de grands "Hourra".
Il y a longtemps qu'on avait entendu çà.
"Dépêchons nous, le 14 décembre est déjà passé.
Dans une semaine, nous entamerons notre grand voyage."
De larges et francs sourires sur leurs visages
indiquaient le retour de leur bonne volonté.
Ils vont emprunter la route du ciel toute étoilée,
leur galop fera tinter les guirlandes de grelots.
Et si pour fêter leur prochaine arrivée,
à votre tour vous leur offriez un cadeau?
Vous découvrirez alors le partage et ses bienfaits.
Et pourquoi pas le déclarer fil conducteur
pour une nouvelle année de bonheur?

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Florence
Florence · il y a
merci. effectivement, pas franchement de saison.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Rafraîchissant en ce temps de canicule.
·