Les plaines d'Abraham

il y a
1 min
17
lectures
2

Juriste de formation, je n'exerce que des métiers très cadrés. Heureusement, j'écris comme je respire et c'est, finalement, tout ce à quoi j'aspire. Je n'invente rien, ou si peu, je sais  [+]

C’était en juillet 1996. Je venais de débarquer à Montréal pour démarrer un stage au sein d’un prestigieux cabinet d’avocats. Je me souviens avoir traversé les immenses couloirs, subjuguée par le lieu et l’ambiance, les bureaux qui s’enchainent, les moquettes moelleuses et le feutre délicat, les personnages dignes d’une série américaine.

On m’a conduite jusqu’à la salle des stagiaires, au fond du couloir à gauche. Je l’ai repéré tout de suite, un peu en retrait, il était concentré sur son travail, le nez dans ses documents, il n’a pas bougé. Je me suis avancée, j’ai lancé un grand Bonjour, chaleureux et plein d’humilité, j’étais jeune, timide et impressionnée, je venais en paix, je voulais le faire savoir.
Il a levé la tête puis, très lentement, s’est tourné vers moi. Un silence assourdissant a fracassé la pièce, le sol est devenu lourd comme du plomb. Pendant de longues secondes, il m’a fixée d’un regard noir, presque douloureux.

Enfin, il s’est décidé à m’adresser la parole.

VOUS NOUS AVEZ ABANDONNES SUR LES PLAINES D’ABRAHAM.

Mais bon dieu, de quoi parlait-il ? La lumière du parc a inondé la pièce, de vagues souvenirs de préparation de voyage me sont revenus, je n’ai pas su quoi répondre. Perplexe, j’ai réalisé le fossé entre les histoires de nos deux pays. J’ai réalisé que la terrible trahison des Français, évènement fondateur de l’histoire du peuple québécois, ne nous était même pas enseignée, ou si peu. J’ai compris que chaque Québécois portait en lui des siècles de ressentiment.
Quelques mois plus tard, lors de mon second séjour, je suis allée sur les plaines d’Abraham. Je me suis recueillie sur ce lieu où l’amour, le sang et la haine se mêlent, ce lieu d’ancrage de la complexité des relations franco-québécoise. Pour ceux qui l'ont fait, je n'oublierai pas.

Un grand merci à Rhéaume.
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un très beau texte qui donne à réfléchir.
Image de Asphalte
Asphalte · il y a
Merci infiniment Chantal, vous êtes mon premier commentaire, j'en suis très émue !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Tout le plaisir est pour moi.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Enfance

MCV

Bien au chaud, là, sous les couvertures, à demi endormis mais les yeux impatients, grands ouverts, tous les soirs nous attendions. Nous avions l’habitude qu’elle monte, bien qu’elle n’ait... [+]