1
min

Les passagers

Image de Gaiashort

Gaiashort

0 lecture

0

- Enfants, vous avez l’avenir devant vous.
Une vie entière qui vous attend.
N’ayez pas peur.
La vie s’ouvre à vous toute entière.
Un choix infini de possibilités s’offre a vous.
Saisissez votre chance.
Façonnez votre destin.
Abandonnez les choix sages et rangés.
Délaissez les conforts matériels et la joie des sens.
Libérez vous des autres, de leurs attentes, de leurs limites.
Soyez heureux, cherchez la joie en vous même.
Allons, enfants, n’ayez pas peur ! Levez-vous ! Levez-vous ! En avant ! En avant !

L’homme, barbe blanche, et sandales romaines, livre son discours au milieu du quai de la Ligne 12 direction Val-sur-Mer. Seuls quelques personnes sont sur le quai ce matin.
Rose l’écoute, à moitié endormie. C’est difficile de distinguer la folie de la sainteté parfois, pense-t-elle.

Suis-je heureuse ? Elle se demande ce matin là.

Suis-je vraiment heureuse ?

Sa vie est de l’extérieur plutôt pas mal : elle a un copain, un bel appart, le travail de ses rêves. Elle a assez d’argent dans son compte en banque pour voyager dans le monde. Elle a une famille acceptable, des amis sympas et loyaux.

Est-ce tout ce qu’il y a à espérer ? A vivre ?

Elle se tient sur le quai songeuse, la tête perdue dans ses pensées.

L’homme l’approche.
-Mademoiselle, ne laissez pas le confort vous enterrer. Vous êtes venue sur terre pour de grandes choses. De grandes choses.

Sur ce, il monte dans le métro vide et s’assoit sur une banquette, seul. Rose, sonnée, est restée sur la plateforme, comme une statue.

Les messagers dans la vie prennent parfois des formes étranges.

Rose saura-t-elle l’écouter ?
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,