LES PAROLES DE MON PERE

il y a
1 min
18
lectures
1

Je possède un doctorat en psychologie des plantes. Actuellement, Maitre Nageur Sauveteur dans une animalerie, je suis agrégé en Biscottes et détiens un Master 2 sur le fonctionnement des lézards  [+]

Lorsque mon père me demanda de m’asseoir pour une discussion solennelle entre hommes, j’avais quatorze ans.
- Assis toi, je vais te révéler un lourd secret de famille.
- Pourquoi tu me dis ça papa ? Ça ne me concerne pas !
- Bien sûr que tu es concerné. Tu fais aussi partie de ce monde !

Et, puis j’ai grandi. Mon doctorat en psychologie des lézards, j’ai trouvé un super poste de maitre nageur sauveteur dans une animalerie à Cuba où je vécus une histoire d’amour passionnelle et passionnante avec un crocodile. Mais je ne m’étendrai pas ici sur les pièges de la sexualité entre humains et crocodiles et le danger des relations bucco-génitales d’une telle relation.

Ce fut à l’âge de trente ans, lors d’un moment de ma vie où j’errais près d’un arbre que je pris conscience que ce secret familial ne m’avait pas abandonné. Alors, je décidais de m’employer à faire vivre les paroles de mon père en les confrontant à mes congénères. Mais d’observation en constat, je m’apercevais que je me heurtais continuellement aux mêmes visages ahuris de poissons morts. La plupart du temps, je devais me justifier et non m’expliquer. J’étais devenu un hérétique. Mon opinion se heurtait au rouleau compresseur de la police de la pensée. Je réalisais soudain que mon père ne m’avait pas menti. Son discours authentique était empli de vérité :
«... Le pouvoir de l’ignorance volontaire est démesuré. Nous laissons, les médias divulguer leurs mensonges parce que tout le monde est prêt à regarder ailleurs. Si nous préférons rester dans cette ignorance, c’est parce que nous sommes emprisonnés politiquement, culturellement, physiquement. Et, c’est seulement quand nous reconnaitrons l’existence de nos chaines que nous aurons une chance de nous en libérer. Car le principal fléau de l’humanité est le refus de savoir. »
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

La coiffeuse et le gynéco

Meij Gueï

Vous avez raison, le titre de cette histoire n’est pas très sexy, on aurait du mal à en faire un Disney ou un Pixar. Pourtant ne vous méprenez pas, c’est une belle histoire d’amour, de celles... [+]