Les nouilles froides, pas réchauffées...

il y a
3 min
68
lectures
15

Raymond, 1953/.... Écolier de bon aloi, moyen au collège, dilettante au lycée. Marin d'état, puis divers métiers et... retraité depuis 2013. Amoureux de la campagne, du calme, de la forêt.  [+]

J'aime pas les gens,
La foule,
Le bruit,
Les épiciers avec un crayon sur l'oreille,
Les types qui mettent des chaussettes avec des sandales,
Les mômes qui bavent,
Les fumeurs dans ma zone de confort,
Les animateurs/présentateurs/journalistes/politiques/etc... qui disent systématiquement "UN espèce de" alors qu'espèce est toujours du genre féminin,
Les mêmes qui ne font plus les liaisons entre les mots ou des liaisons mal t'à propos,
Les bonnes femmes en peignoir encore à midi,
Ma belle-mère,
Ma belle-sœur,
Les étrons clébardesques trottoirdisants quand c'est pas ceux de mes chiens,
Les gonzesses en collant par-dessus le string,
Les chaises bancales,
Les concierges Moldo-Valaques,
La guerre,
La revue Historia,
Les ronces quand il n'y a pas de mûres mûres dessus,
Les murmures dans mon dos,
Les garagistes à cotte bleue à bretelles qui laissent leurs empreintes grasses sur les lieux de leurs méfaits,
Les mécaniciens du dimanche qui bidouillent mal et ensuite vont pleurer chez les garagistes condescendants (et joyeux de l'aubaine d'un profit sonnant et trébuchant, surtout au noir)
Les plombiers penchés sous le lavabo à qui on voit la raie des fesses,
Les vacances Ibizesques,
Les parasols restés ouverts en hiver,
Les tuyaux d'arrosage qui se plient quand on les déroule,
La repasse permanente des "Zorro" et "Colombo" à la télé,
La poutine du Québec, trop grasse,
Le Poutine de Russie, trop sec,
Les grains de sable dans le slip de bain et les chaussures après la plage,
Les scouteux en tongs sans casque ni assurance,
Le dentiste,
Les poires trop blettes,
Les orages de chaleur sans flotte,
Les hémorroïdes,
Les pâtes trop cuites,
Les piquets de clôture plantés pas droit ni alignés,
Les écrivains-poètes aux alexandrins de onze ou treize pieds qui riment pas,
Les soirées pyjama,
Les conserves sans tire-off quand on n'a pas d'ouvre-boite,
Les verrues plantaires,
Les gens qui aiment leur boulot,
Les gens qui bossent pas,
L'aventure,
Écraser les escargots après la pluie,
L'automne quand les feuilles sont mouillées,
Les manches d'outils à échardes,
L'improvisation,
Le téléphone qui sonne quand on est sous la douche,
Les livraisons qui n'arrivent pas,
L'eau sans pastis,
Monter sur le toit changer une tuile en février et/ou quand il flotte,
Les mycoses,
Les lunettes à double foyer,
Les ongles sales,
La voiture qui démarre pas le matin,
Le boudin blanc,
Le film alimentaire déchiré de travers qui se colle sur le rouleau,
Les impôts-taxes-prélèvements-factures-amendes,
Les karaokéistes qui chantent faux (donc la plupart),
Brûler de l'encens qui pue et me fait tousser,
La coupe de cheveux de Trump,
Morandini,
Circuler place de la Concorde,
Faire la vaisselle quand les assiettes contiennent encore de la bouffe,
Les joueuses de tennis qui jouissent en frappant la balle,
Mélenchon,
L'odeur de moisi,
Les Bretzels mous,
Les chemises blanches le dimanche,
Les poils sur les orteils et le dos des types bedonnants à la plage,
Les fleurs coupées et fanées,
Habiter en Seine-Saint-Denis six mois par an,
Les fausses bûches en sciure compressée,
Les cons qui roulent en permanence à 129 km/h sur la voie autoroutière du milieu,
Les seins en gant de toilette,
Les poches sous les yeux,
Les cheveux dans la soupe,
Le 80 km/h sur les nationales,
Les tracteurs qui chient des mottes sur la route en saison de labour,
La buée sur mes lunettes,
Les chiottes à la turque,
La chasse d'eau 'éclabousseuse' des chiottes à la turque,
Le café américain couleur pisse au goût de la même chose,
La nuit de la musique,
Les œufs coque trop cuits,
Les râleurs,
Les gosses qui ne rangent pas leurs jouets,
Marcel Proust,
Les diesel qui fument noir,
Les graviers qui s'insinuent entre mon pied et la semelle de ma sandale,
La caisse du chat dans la cuisine,
Les vieilles habitudes,
La 'musique' RAP,
Les gens qui parlent fort au restaurant,
Les 'racailles' encagoulées même en plein été,
L'intolérance (si, si),
Manger des frites avec une fourchette et un couteau,
La même élocution formatée de tous les journalistes avec des pauses systématiques quatre mots avant de conclure chaque phrase,
Les gens qui racontent leur vie à haute voix au téléphone mobile en public,
La tempête à l'intérieur des terres,
Les plantations de pins après coupe à blanc de forêts de feuillus variés,
La viande faisandée,
Les gens qui n'utilisent pas la brosse prévue pour nettoyer la cuvette des WC après l'avoir souillée,
Les faux savons "de Marseille" entièrement chimiques et de n'importe où,
Les haies uniformément vertes des pavillons cloturés,
Jouer aux cartes,
Les poils de cinq jours à trous des 'ni rasé ni barbu',
Les sur-sur-emballages des produits de grande consommation,
Les sempiternels saumon-foie gras-bûche de Noël-marrons glacés,
Les 'journalistes' qui lisent un prompteur en penchant la tête de côté et qui ferment les paupières après chaque annonce,
Trump,
Les gros en short,
Les grosses en leggins,
L'odeur infecte a l'approche d'un abattoir,
Les tabourets à 4 pieds au lieu de trois,
Les racistes,
Les étrangers naturalisés qui ne donnent aucun prénom français à leur mômes,
Jean-Jacques Bourdin,
Les montres sans aiguilles,
La soupe tiède,
Les chaussettes sales de l'avant veille,
Les bougies parfumées,
Les prophètes de malheur,
Les fédérations sportives,
Les tables basses pas assez hautes,
Les pertes de mémoire,
La maladie d'Alzheimer,
Cette liste non exhaustive,
La maladie d'Alzheimer,
Relire mes conneries pour voir si j'ai pas doublonné,
La maladie d'Alzheimer,
Hein ?
Ah oui, La maladie d'Alzheimer.
15

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !