Les matins (1)

il y a
1 min
4 101
lectures
153
Lauréat
Public
Recommandé

"En ce monde, il y a deux catégories de personnes. Celles qui savent et celles qui ignorent. Bon. Chaque catégorie peut très bien s'en contenter. Mais là où cela devient pervers c'est que  [+]

Ce matin, tu ne te réveilles pas car tu n’as pas dormi, le soleil est arrivé à l’improviste. L’idée même de dormir ne t’a pas effleuré l’esprit, tu as fait le choix d’aller au bout de tes forces pour mesurer combien elles sont ridicules et vaines. Une nuit de veille te prouve que tes jeunes années sont derrière toi, tu as mal aux os, tes yeux te brûlent et tu as la gerbe. Ton paquet de clopes est vide, ça tombe bien, tu dois arrêter. Le monde tel que tu le perçois à travers ton regard abruti de sommeil ressemble à une mauvaise blague.
À ta droite, cette vieille femme qui se traîne à la vitesse de croisière d’un escargot, avachie sur un déambulateur presque neuf, emmitouflée dans un improbable amalgame de pulls ; elle semble s’être oubliée à en juger par les reflets mouillés qui font briller ses frêles guibolles.
À ta gauche, le ballet incessant d’un couple de trentenaires qui ne sait plus s’il a bien fermé les portières de son break rutilant, multipliant les allers-retours pour revenir chercher Dieu sait quelle fanfreluche oubliée dans l’habitacle.
Et en face de toi, ta nouvelle réalité : en ce jour, tu deviens père ; ton propre père, grand-père ; ta sœur, tante, et ainsi de suite dans les ramifications qui composent ton arbre généalogique. Tu voudrais foutre le camp, mais ce rejeton tant attendu ne mérite pas une absence pareille. Sa génitrice non plus. Ferme ton clapet et sois l’homme que tu ne pensais jamais être.

Recommandé
153

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Les matins (6)

Edouard Bonnet

Tu te réveilles mais elle est déjà partie. Seuls vestiges tangibles de cette visite nocturne, des cheveux blonds abandonnés sur l'oreiller. Tu espères qu'elle a laissé un mot, un numéro quelque... [+]