Les marguerites

il y a
1 min
530
lectures
39
Qualifié

Rita Renoir ou le piquant pseudo d'une ancienne stripteaseuse. Curieuse, gribouilleuse et collectionneuse de paraphernalias, j'aime raconter de petites histoires du quotidien...  [+]

Image de Automne 2015
Parfois j'aime prendre de petits riens en photo. Parce que j'y vois les prémices d’une idée qui germe. Dans ces moments-là, je me transporte dans une autre dimension. Je regarde autour de moi et ne réfléchis qu’en termes de picturalité. La ligne, la couleur, le mouvement, le rythme et les oppositions surtout, la rue toute entière devient le théâtre de mon imaginaire. Donc, ces marguerites toutes défraîchies dans cette cour d'immeuble parisien, eh bien oui, elles m'ont fait de l'œil. Alors je les ai regardées sous tous les angles avec mon objectif. Je voulais prendre le temps. C'est important de prendre le temps quand on veut réussir à capter une émotion et surtout parvenir à la transmettre aux autres...

Mais voilà, une vieille dame passait par là. Et elle s'est volontairement et solidement plantée juste à côté de moi, à un point tel que je ne pouvais l'ignorer. Je lui ai d'abord fait signe de passer, supposant à tort qu'elle voulait me laisser finir ma photo. Mais finalement non, elle était tout simplement contrariée. Elle ne supportait pas le fait que je prenne autant de soin à photographier des fleurs fanées. Et c'est d'ailleurs ce qu'elle m'a dit d'une petite voix aigrelette: « Quel est l'intérêt de prendre en photo ces marguerites (sous-entendu si moches et abîmées) ? Mais pourquoi, pourquoi donc, perdez-vous votre temps à ce genre de futilités ? »

J’aurais voulu lui expliquer la délicatesse des fleurons mordorés presque grillés par la chaleur de ces derniers jours. Mais il y avait surtout la mélancolie qui se dégageait des longs pétales recroquevillés. Ces délicats pétales au bord de la capitulation comme après avoir été chahutés par un amant inconséquent et volage. Mais, intimidée par son regard sévère, je n’ai su que lui dire avec un petit sourire : « Vous savez, elles ont du charme... » Elle m’a répondu d’un air pensif : « Comme les femmes... » Un court instant, il y a eu comme une vague nostalgie dans son regard. Et j’ai pensé que nous partagions enfin un brin de poésie sensible. Mais très vite, elle a repris contenance. Elle s’est remise en route et je l’ai entendu s’éloigner en bougonnant sur la bizarrerie des gens qui se croient artistes en photographiant des plantes mortes...

39
39

Un petit mot pour l'auteur ? 46 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gier
Gier · il y a
Le créateur peut être inspiré par n'importe quoi. Il voit dans la fleur morte, le mur décrépi, le visage banal, la scène quotidienne, le geste répété, le truc qui ne retient l'attention de personne matière à création... C'est un regard que l'on porte sur l'autre et le monde. La création commence dans le regard.
Image de Rita Renoir
Rita Renoir · il y a
Bonjour Gier, je ne savais pas que vous écriviez également en plus de vos belles illustrations érotiques. Ceci dit j'aurais dû, bien entendu, m'en douter avec votre série qui mêlait portrait et écrit. Merci pour votre commentaire. Au plaisir de vous croiser sur les réseaux...
Image de Claude Moorea
Claude Moorea · il y a
J'ai adoré cette petite scène que vous avez rendue si vivante. Je suis de l'avis de Rafistoleuse : chacun voit le beau à sa façon.
Image de prijgany prijgany
prijgany prijgany · il y a
Rita ; je suis retourné te lire ; tu n'as toujours que deux textes. Bon sang... écris ; j'adore ta manière d'écrire. "les marguerites" et "la porte ouverte" ; en plus ce sont deux textes qui ont été sélectionnés par le comité. Donc j'attends le jamais deux sans trois ; voilà. Et en attendant, si tu te souviens de mon trou, ce type qui creuse un trou sans en connaître les raisons, et si tu l'apprécies toujours, viens y mettre ta griffe, car je suis en compèt pour le prix très très très immensément court. Sinon mets toi au boulot ; j'attends moi d'autres écrits de toi...
Image de Rita Renoir
Rita Renoir · il y a
Bonjour Prijgany, comme je l'avais déjà expliqué, la minuscule apprentie écrivaine que je suis s'est concentrée sur d'autres sujets. Je fais des illustrations et j'avais l'occasion d'organiser de petites expositions. C'est pourquoi l'écriture est un peu passée au second plan même si cela me titille toujours. Ceci dit j'ai souvent écrit de petites choses autour des dessins que je réalise. Alors j'essaierais peut-être d'en publier un ou deux par ici en les remaniant avant... Et puis si tu veux en savoir plus tu peux toujours faire un tour par ici : http://ritarenoir.fr/2015/11/10/esquisse-en-douce/
Image de Amandine B.
Amandine B. · il y a
J'aime beaucoup ce texte, autant pour cette envie de capturer le temps, quel qu'il soit et de n'importe quelle manière, que pour cette incompréhension du regard des autres. Chacun voit le beau à sa façon... J'ai vraiment adoré !
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
j'aime beaucoup votre écriture, la façon de mettre les mots, de donner un sens poétique à ravir, j'aime beaucoup le passage où vous parlez des marguerites, c'est trop beau, voir avec une autre vision les choses "la mélancolie qui se dégageait des longs pétales recroquevillés" jusqu'à "l'amant inconséquent..", votre écriture semble d'une autre époque, comme si je découvrais Colette, vraiment bravo !!

Dans le partage, je vous invite à découvrir http://short-edition.com/oeuvre/poetik/lui-15 merci

Image de prijgany prijgany
prijgany prijgany · il y a
Un vote car j'aime énormément cette façon d'écrire, ou plutôt, de décrire des atmosphères, un certain état des lieux. La vieille dame ; ça me rappelle une fois où, m'étant rendu dans une boutique de vente de stylos, j'ai réclamé de l'encre mauve ; et un vieux monsieur là s'est retourné : pffff, a-t-il dit, de l'encre, mauve, comme à l'école !!! Et alors, me suis-je dit... en tout cas il n'apprend plus rien, celui-ci. Bravo Rita ; à l'occasion, vient voir de quelle nature est fait mon "trou". Bonne continuation.
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
J'ai lu, aimé et voté pour ce texte.
Vous avez voté une première fois pour mon chemin détourné :
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/chemin-detourne-1
Ce texte est en finale. Si vous aimez encore, vous pouvez remettre un bulletin dans l'urne.

Image de Nadou
Nadou · il y a
Un mot m'est venu mais Oups...il m'a échappé le coquin. Ha ! Attendrissant :) voilà ce qui m'est venu à l'esprit ! La beauté peut se trouver sous bien des formes... Mon vote !(32)
Puis je vous proposer la lecture de mon dernier poème ? C'est par ici si le cœur vous en dit ! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/silence-17

Image de Olivier Vetter
Olivier Vetter · il y a
En faite, elle est jalouse la vieille
Elle voudrait qu'on la prenne en photo
+1

Image de Rita Renoir
Rita Renoir · il y a
Voilà ! Tout s'explique, rires...
Image de Mélie Sandre
Mélie Sandre · il y a
Splendide... si vous désirez me lire :-)
Image de Rita Renoir
Rita Renoir · il y a
Merci pour votre visite !