Les mâchoires du piège

il y a
3 min
1706
lectures
162
Lauréat
Public
Recommandé

Plus tard, je serai écrivain. Je partagerai ma passion avec tous ceux que je rêve de faire rêver. En attendant, j'écris tout ce qui reste enfermé, qui ne demande qu'à sortir. L'écriture est  [+]

Image de 2015
Image de Tandems
Ce matin, Camille a téléchargé l'appli «Ambianz», qui lui permet de créer des fonds sonores. Elle avait parfaitement préparé son plan et rien ne pourrait la contrarier.
Elle est partie le ventre vide, sans avoir vu sa mère. Elle a attrapé son sac, est montée dans le bus. Mais au lieu de s'arrêter devant son lycée, c'est trois arrêts plus loin qu'elle est descendue.
- Camille a composé le numéro de la vie scolaire et a activé l'application :
- Bonjour, je suis Camille Schmitt, 1ère S2, je voulais vous prévenir que je ne serai pas au lycée aujourd'hui.
- Pour quelle raison? demande Florence Martin, la CPE, méfiante.
- Je vais rendre visite à ma grand-mère, qui est souffrante.
Dans le combiné, la CPE a clairement entendu l'annonce SNCF : « Le TGV n° 8578 à destination de Tarbes partira de la voie 9. Il desservira... ».
- Ça ne pose pas de problèmes ?
- Si vous n’avez pas le choix, répond la CPE.
Il y a quelques mois, Camille était encore une adolescente sans histoire. Mais c'était avant l'accident. Elle était sur le scooter de son petit copain. Soudain, une voiture leur a coupé la route. Ils ont été percutés. Lorsque les secours sont arrivés, Camille et Julien étaient inconscients. Elle s'en est sortie, mais, pour Julien, il était trop tard.
Camille a perdu pied. Elle ne venait plus en cours, rien n'était plus comme avant.
Mais, quelques semaines plus tard, elle a rencontré un garçon sur Internet et elle a pensé qu'elle pourrait passer à autre chose.
Lorsqu'il a compris qu'elle était une proie facile, il l'a contactée plus régulièrement, lui faisant attendre ses messages.
Camille ne connaissait pas son prénom, ni son nom, il n'avait jamais voulu les lui donner. Elle savait qu'elle devait se méfier mais il lui disait qu’elle serait sa princesse et après seize années dans le droit chemin, elle avait bien le droit de tomber amoureuse d'un inconnu, non ?
Et puis, de toute façon, elle n'était pas dans un film, il ne lui arriverait rien.
En quelques semaines, Camille était tombée amoureuse. Et maintenant qu'elle ne pouvait plus se passer de lui, qu'elle voulait le rencontrer « pour de vrai », il lui avait demandé de venir le retrouver chez lui... en Syrie. Il faudrait qu'elle commence par aller en Turquie, il s'occuperait de lui faire passer la frontière.
Aujourd'hui, elle a pris sa décision.
« Dernier appel pour les passagers du vol R612B à destination d’Ankara »
Camille sort sa carte d'embarquement et monte dans l'avion sans se retourner.

Hope, 15 ans







Ce matin, Camille a téléchargé l'appli Ambianz qui lui a permis de faire croire à Mme Martin, la conseillère principale d'éducation de son lycée, qu'elle prenait le train pour aller à Pau aider sa grand-mère.

Du moins c'est ce qu'elle pensait.
Mais malgré l'efficacité du fond sonore, Florence Martin se méfie. Elle ne prend jamais pour argent comptant les excuses prétextées par les élèves. Car il en va parfois de leur vie.

– Mme Schmitt, votre fille nous informe qu'elle va à Pau. Je vous appelle pour m'en assurer.
Le cœur de la mère de Camille s'emballe. La voix blanche, elle répond que c'est impossible, mais doit admettre qu'elle n'a pas vu Camille au réveil.
– Savez-vous où elle peut se trouver ?
– Je vais voir si ma fille s'est connectée. Nous aurons peut-être un indice.
– Allez-y, madame, je reste en ligne.
–L’ordi s’est ouvert sur sa page Facebook  ! Oh non ! Elle a un contact qui lui parle de partir... aider...soigner les enfants blessés... itinéraire pour rejoindre la Syrie...je t'aime, Camille, viens me rejoindre. Oh mon Dieu ! Je n’ai rien vu ! J’en étais restée aux petits cœurs enfantins sur son cahier de textes.

Elle passait beaucoup de temps en ligne. Je n’osais pas trop la restreindre...vous savez, l'accident, la mort de Julien... Elle avait besoin de réconfort et avec son père nous pensions...le dialogue était si difficile...elle nous tenait des propos mystérieux, nous reprochait de ne croire en rien, disait qu'elle avait un idéal, maintenant. Et nous n'avons rien compris ! Elle est tombée dans les griffes d'un recruteur du djihad...

– Ne perdons pas de temps, madame. Vous culpabiliser ne sert à rien. Prévenons la police de l’air et des frontières, qu'ils contactent la Turquie, il est peut-être encore temps...
La mère de Camille raccroche, mais son portable sonne à nouveau. C’est Steph, une amie de Camille. Elle est en larmes.
– Camille a exigé le secret, Madame Schmitt, mais je ne peux pas. Elle m'a montré un billet d'avion pour Ankara... Je sais qu'elle est en danger.
–Steph, n'en dis pas plus. Je te remercie de ta franchise.

Camille, installée confortablement sur son siège d' avion, se laisse aller à des songes romantiques. Elle va concrétiser son rêve, trouver un sens à sa vie.
Loin d'Ankara, là-bas à la frontière syrienne, l'attend déjà le passeur qui dans quelques jours la conduira à Alep en guerre, vers son amour lointain. Lui, ou un autre ?
Ce matin, Camille a téléchargé l'appli, et ce soir sa mère s'envolera à sa recherche.

Fred Panassac, 65 ans





Recommandé
162

Un petit mot pour l'auteur ? 262 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Catherine DELANGLE SEILLIER COLLARDOT
Catherine DELANGLE SEILLIER COLLARDOT · il y a
Tellement vrai... combien de parents doivent se sentir concernés mais est il possible de retrouver son enfant quand celui ci est parti pour la Syrie ou ailleurs !!!! Et dans quel état d'esprit revient il en France!!!!
Image de Anne-Marie Menras
Anne-Marie Menras · il y a
Très heureuse d'avoir lu Les mâchoires du piège ! Ma nouvelle raconte une histoire similaire, malheureusement il n'y aura pas de maman pour empêcher l'héroïne de partir !
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
L'angoisse de tout parent...bravo !
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Magnifique et complètement d'actualité. Dans ce cas on peut espérer que cette jeune fille sera sauvée à temps...
Vous vous êtes complétées à merveille pour élaborer ce récit !

Image de Claude Moorea
Claude Moorea · il y a
Un tandem vraiment réussi.
Image de Elisa Houot-Hope
Elisa Houot-Hope · il y a
Merci Claude.
Image de Lielie Sellier
Lielie Sellier · il y a
un vote j'ai beaucoup aimé votre texte. Vous pouvez aller découvrir ma page et vous abonner pour découvrir mon univers. Merci de vos commentaires. belle journée
Image de Dorothey Moine
Dorothey Moine · il y a
En retard mais je peux au moins aimer ...
Un lien vers mon poème au passage^^
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/averse-d-ete

Image de Alain Verdure
Alain Verdure · il y a
bravo, j'aime..
Image de Elisa Houot-Hope
Elisa Houot-Hope · il y a
Merci Alain
Image de Régine Raymond-Garcia
Régine Raymond-Garcia · il y a
Bravissimo !!!!
Image de Elisa Houot-Hope
Elisa Houot-Hope · il y a
Merci Régine !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le printemps du val

Kafkarim

Un œil contemple son monde à travers une serrure.
Il voit les oiseaux qui volent secrètement dans des perspectives que son regard ne peut atteindre. Les hommes marchent sur des... [+]